Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents

27 décembre 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Soral_Dieudo

SOral et Dieudo réfléchissant à la meilleure façon de se faire du pognon sur le dos de leurs fans crédules…

Lu sur le site antifasciste Quartiers libres, à propos du futur parti d’Alain Soral, « Réconciliation nationale », baudruche politique mais véritable machine à pognon :

 

Nul besoin d’être devin, il suffit de regarder les choses telles qu’elles sont. Faire preuve de matérialisme au sens philosophique du terme permet de comprendre et d’anticiper les choses. Si des événements se produisent c’est parce que le contexte économique et social le permet. C’est sur ces bases qu’il a été possible d’annoncer la tempête sur la galaxie soralienne quelques temps avant qu’elle se produise. Inutile de chercher des complots avec des rabbins ou des francs-maçons pour prédire les actes de Soral et cie.
Il suffit de les observer depuis 10 ans. Soral et Dieudo sont assez prévisibles finalement, car leur moteur c’est l’argent et le pouvoir. Qu’attendre d’un fils de notaire, bo-bo déjanté comme Soral sinon la prévarication et le vice ? On peut donc prévoir l’avenir de Réconciliation Nationale, leur nouvelle boutique politique fraichement lancée. Ce nouveau parti est un outil de plus pour se faire de l’oseille sur la crédulité et la bêtise de la dissidence et de gens qui ont envie de croire à des fables.

Nos deux compères créent un mouvement politique pour envoyer des gens au charbon à leur place et continuer à se faire de l’argent sur la haine des Juifs des francs-maçons et autres réseaux pédo-criminels satanistes qui dominent le monde. Tous ces ennemis imaginaires sont le produit de leurs fantasmes.
Pendant que l’on perd son temps à traquer les noms juifs ou les francs-maçonssur internet ou que l’on cherche l’empreinte du diable au dos d’une bouteille de gazouz, on ne se préoccupe pas de ceux qui détiennent massivement le capital et qui nous pourrissent la vie au quotidien.

Lire la suite ici

Un commentaire »

Laisser un commentaire »