Lyon : Manif offensive contre le FN et le racisme d’Etat

5 novembre 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

29_nov_affiche1-5baa5Le 29 novembre se tient le congrès du FN à Lyon. 
La crise économique, les mesures d’austérité et l’apparente faiblesse de la classe politique sèment la confusion. Le contexte est propice. Il s’agit pour le FN d’élaborer un programme se présentant comme une alternative aux partis traditionnels, en vue des prochaines élections. 
Malgré ses opérations de lifting, le FN reste ce parti xénophobe de la « France aux Français ». Dans les villes où il a été élu, le constat est clair : les frontistes ne luttent pas contre le chômage mais contre les chômeurs, ni contre la pauvreté mais contre les pauvres.
D’autres mouvements comme les Identitaires (particulièrement présents à Lyon) et Égalité et Réconciliation, issus de courant nationalistes, antisémites ou néo-nazis, occupent les médias avec leurs discours. Ils se présentent à leur tour en rupture, anti-système ou révolutionnaires, tout en rabattant de fait de l’électorat pour le FN.  
Dans la rue s’enchaînent manif anti-immigré.e.s à Calais, attaques de camps de Rroms par des groupuscules à Rennes ou à Lyon, manifestations contre le mariage pour tou-te-s, « jours de colère »… L’ambiance pue ! 
Dans toute l’Europe, le repli identitaire comme la désignation de boucs émissaires et l’opportunisme électoral d’extrême droite se sont répandus.
Mais agiter le spectre de l’extrême droite et vouloir diaboliser le FN, c’est oublier que ses idées sécuritaires, nationalistes et racistes ont largement inspiré les gouvernements, de droite comme de gauche, ces dernières années ! 
Sans-papiers, Rroms et étranger-e-s sont présenté-e-s comme la source de tous les problèmes et régulièrement visé-e-s par de nouveaux dispositifs répressifs. Quotidiennement la police traque, tabasse, tue et expulse hors d’une Europe aux frontières meurtrières. L’État et sa police n’hésitent pas à réprimer violemment tou-te-s ceux et celles qui refusent de se laisser marcher dessus. On pense à toutes les victimes de mutilations et de crimes policiers dans les quartiers, dans les stades, dans les ZAD ou tout simplement dans la vie quotidienne. 
Quant aux crispations sur l’identité nationale et la laïcité, elles cachent mal une prise de partie islamophobe des gouvernants. 
Nous faisons face au racisme d’État comme à sa « préférence nationale » chaque jour.
Et les partis de gauche voudraient que « tous ensemble », on s’allie contre l’extrême droite… 
Nous ne nous indignons pas de la montée de l’extrême droite, nous voulons nous organiser en conséquence !
Pour toutes ces raisons, et dans le contexte actuel de révolte après la mort de Rémi, nous appelons à une réaction dans la rue le 29 novembre, quitte à trouver la police sur notre route et à refuser de faire marche arrière !
Il n’est pas possible que la venue du FN à Lyon se déroule tranquillement !

Rendez-Vous le 29 novembre à 14h
place Jean Macé 
(Lyon 7e, métro B, tram T2)

Venez déterminé-e-s.

Télécharger le tract sur Rebellyon ici

Un commentaire »

  1. tmoul 27 novembre 2014 at 17:52 - Reply

    Ce samedi, appel au CALME, les débordements ne font que servir le discours du FN. Manifestons en musique, dans les rires et les moqueries OUI, mais de la casse ne fera qu’alimenter malheureusement les propos hideux de ces personnes.
    CALME CE SAMEDI, LES DÉBORDEMENTS NE FONT QUE SERVIR LE FN. RIRES ET MOQUERIES VALENT MIEUX QUE LEUR CONNERIE

Laisser un commentaire »