Allemagne : des néonazis menacent la Rote Flora, centre social squaté de Hambourg

1 novembre 2014 5 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Squat!net :

Néonazis à la manif islamophobe de Cologne, le 26 octobre dernier.

Néonazis à la manif islamophobe de Cologne, le 26 octobre dernier.

Après la démonstration de force nazie de dimanche dernier à Cologne, où une manif fasciste islamophobe a été tolérée par la police allemande (tandis qu’une contre-manif antifa avait lieu également), des néonazis et quelques-uns de leurs alliés parmi les hooligans les plus craignos envisagent d’organiser une « révolution » le 9 novembre prochain, à Berlin, et des attaques contre le centre social squatté Rote Flora pendant une autre manif qu’ils organisent à Hambourg le 15 novembre. Une manif nazie est également organisée ce week-end à Wuppertal.

Le 9 novembre prochain, les néonazis vont essayer de se rassembler devant le Reichstag à Berlin, pour démarrer une « révolution » consacrée à « l’Europe blanche ». Ils ont choisi cette date pour célébrer la Nuit de Cristal, pogrom antisémite qui eut lieu en Allemagne et en Autriche dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938. La terreur infligée alors à la population juive par les paramilitaires SA, assistés par d’importantes parties de la population locale, a marqué le commencement de mesures antisémites devant mener à l’extermination de la population juive d’Europe.

PKK_FrancfortLes antifascistes allemand-e-s appellent à empêcher toutes les manifs nazies et prévoient déjà des manifs antifascistes pour le 1er novembre à Hambourg, le 29 novembre à Francfort et le 13 décembre à Cologne, en soutien à la révolution kurde de Rojava, contre la répression que subit le PKK et contre la terreur imposée par l’organisation État islamique. Les antifascistes attirent l’attention sur le fait que les nazis utilisent la terreur de l’État islamique comme repoussoir pour mieux imposer leur propre terreur. Ils utilisent l’extrémisme islamiste pour légitimer leur propre extrémisme.

rote-flora-hamburg_1383561010282854

La Rote Flora à Hambourg

Les néo-nazis sont devenus particulièrement dangereux depuis février dernier et leur présence plus importante au sein de groupes de supporters de foot ultras et hooligans, à tel point qu’il se dit que « les stades de football sont devenus un paradis pour nazis ». Concernant Rote Flora, les néo-nazis disent vouloir la « réduire en cendres ». Le centre social squatté a été sauvé par la résistance de décembre 2013, un combat de rue important opposant des anarchistes aux flics pour empêcher que l’État ferme la Rote Flora.[1]

Le site du squat Rote Flora

  1. Un lecteur signale que « S’il y avait sans aucun doute des anarchistes parmi les compagnon-e-s, on pouvait aussi voir et compter sur de nombreux gens (autonome gruppe, antifascists, kommunisten, hausbesetzer et occupants, gens de la hausprojekt et des projets en lien avec le Rote Flora, de nombreux jeunes et vieux du quartier et d’Hamburg. » NDLH. []

5 commentaires »

  1. Foxi 19 novembre 2014 at 13:23 - Reply

    Pour info, la manif des fafs (Hooligans gegen Salafisten) n’a pas été autorisée à Hambourg. Elle a donc été organisée à Hannovre en raison du nombre restreint de structures antifascistes en comparaison avec Hambourg. Après 10 jours de mobilisation les fachos comptaient accueillir 7000 personnes, seulement 3000 ont répondu à l’appel et ont dû rester 4 heures derrière la gare principale dans un rassemblement stationnaire. Les antifascistes ont rassemblé plus de 2000 personnes et ont empêché certains groupes de fachos de se rendre à leur rassemblement. En somme, une journée « sans » pour les fafs, surtout si l’on considère leurs commentaires sur leurs forums: « 4 Stunden in der Kälte; Scheissredebeiträge, nie wieder! » (4 heures dans le froid, des discours de merde, plus jamais ça !).
    Photos ici: https://www.flickr.com/photos/presseservice_rathenow/sets/72157648899956800/page2/

  2. KREZ 17 novembre 2014 at 20:04 - Reply

    Bizarre le passage sur le mouvement ultra, notamment à Hambourg où e trouve le club de st pauli, référence des ultras antifa! masi c’est vrai que le milieu tend à se droitiser… pas de fafs dans nos tribunes, pas de fafs sur nos murs!

  3. Rosalux 7 novembre 2014 at 21:32 - Reply

    Effectivement, la montée en puissance de ces néo-nazis allemands est inquiétante. Déjà lors des manifestations de cet été en «soutien» à Gaza avaient été scandés des «Hamas, Hamas Juden in Gas !» (Hamas, Hamas, les juifs aux gaz !).
    J’ai beau savoir qu’un réel travail sur la Shoah a été fait en Allemagne, lorsqu’on entend «Les juifs aux gaz» là-bas, ça n’a pas le même poids…

  4. Ronnie 1 novembre 2014 at 13:20 - Reply

    Je pense il y a une erreur dans votre texte. Ce ne sont pas que seulement des compagnon-e-s anarchistes qui ont participé à la défense du Rote Flora.
    Si il y avait sans aucun doute des anarchistes parmi les compagnon-e-s, on pouvait aussi voir et compter sur de nombreux gens (autonome gruppe, antifascists, kommunisten, hausbesetzer et occupants, gens de la hausprojekt et des projets en lien avec le Rote Flora, de nombreux jeunes et vieux du quartier et d’Hamburg.

    • La Horde 1 novembre 2014 at 13:24 - Reply

      On rajoute une note dans l’article.

Laisser un commentaire »