Nouvelles des municipalités FN en bref – 27 oct. 2014

27 octobre 2014 3 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le FN ne sait plus comment s’organiser pour faire ses petites affaires financières en faisant travailler ses amis. A lire aussi une liste complémentaire de communes aux maires FN ou RBM…

Le Pontet

Joris Hebrard va devoir se trouver d’autres formes de revenus, et l’espoir de gagner une augmentation de 44% de son salaire s’envole. Il vient de voir son élection annulée, car des personnes avaient été inscrites sur sa liste pour les municipales sans leur accord. Bon débarras, des financements en moins pour le FN.

Béziers

Planning chargé pour Robert Ménard, entre un voyage en Syrie et l’accueil de ses amis réactionnaires et radicaux (avec l’argent des biterrois).

CamusAprès avoir embauché comme directeur de cabinet André Yves Beck (ancien de 3ème Voie, de Nouvelle Résistance et d’Unité Radicale), et Christophe Pacotte (du Bloc Identitaire) comme chef de cabinet, dont il s’est séparé depuis, Robert Ottaviani (un ancien du groupe de RAC  Ultime Assaut) à la tête de la mutuelle « Mon Béziers, Ma Santé », le voici qui fait travailler Renaud Camus pour rédiger un livre sur Béziers, qui sera ensuite diffusé auprès des touristes de la ville. Renaud Camus est un théoricien « du grand remplacement », une théorie très reprise par l’extrême droite, selon laquelle la population issue de l’immigration africaine se substituera progressivement au reste de la population. Renaud Camus a également fondé en 2012 le parti de l’innocence, sous le parrainage du Rassemblement Bleu Marine, et a été condamné en avril pour « provocation à la haine religieuse et à la violence ». Dans la même veine Ménard faisait venir le réactionnaire Eric Zemmour pour la sortie de son dernier livre, à grand renfort médiatique. Il devrait accueillir aussi prochainement Philippe de Villiers, le président du Mouvement pour la France.

Et histoire de voyager un peu, Robert Ménard s’est rendu en Syrie avec Beck pour organiser un jumelage entre Béziers et Maaloula, un village victime de la guerre. Mais il n’a pas choisi n’importe quelle commune, puisque Maaloula est surtout connue par les catholiques, puisqu’on y parle encore l’araméen, la langue de leur Jésus Christ.

Hayange

Quelques petits soucis pour Engelmann, le maire et conseiller politique au dialogue social de Marine Le Pen. Encore des histoires de finances non déclarées, la commission des comptes de campagne a rejeté ses comptes, et c’est le tribunal administratif qui donnera la suite de cette affaire… En attendant l’enquête suite à la plainte de son ancienne adjointe FN pour « abus de bien social », « abus de confiance » et « harcèlement », à laquelle Engelmann aurait emprunté de l’argent pour sa campagne sans la rembourser.

 

Autres communes avec un maire FN ou RBM

Affiche-JYN

Le frérot de Roselyne Bachelot

On peut ajouter à la liste des villes FN, certains villages où le maire est FN ou RBM. C’est le Canard Enchainé du 15 octobre qui nous donne cette liste de 6 villages…

Villedieu le Chateau (Loir et Cher) : le maire Jean-Yves Narquin est un vieux routier de la politique de gouvernement. C’est d’abord le frère de Roselyne Bachelot (ancienne ministre), dont il fut attaché parlementaire, après avoir été celui de son père, Jean Narquin, député d’Angers de 1968 à 1988. Il vient d’être nommé délégué général du Rassemblement Bleu Marine en septembre.

Tressandans (Doubs) : le maire Jacques Ricciardetti était aussi tête de liste FN aux sénatoriales de septembre.

Le Hamel (Oise) : Jean Jacques Adoux était suppléant pour les  législatives partielles en mars 2013, auprès de Florence Italiani, la candidate FN.

St Bonnet du Gard (Gard) : Sandrine Peridier était en seconde position sur la liste FN des sénatoriales

– St Maurice (Haute Marne) : le maire Michel Perrin siège au groupe FN du conseil régional  de Champagne Ardennes.

Brachay (Haute Marne) : Gérard Marchand a reçu sa carte du FN en septembre de la main de Marine Le Pen, de passage pour faire sa rentrée politique.

La Horde

3 commentaires »

  1. grandfred 27 octobre 2014 at 11:47 - Reply

    – St Maurice (Haute Marne) : le maire Michel Perrin siège au groupe FN du conseil régional de Champagne Ardennes.

    Pan sur le bec !! c ‘est un homonyme ! voir canard de mercredi dernier !

Laisser un commentaire »