Nouvelles des municipalités FN en bref – 9 oct. 2014

9 octobre 2014 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Sur la commune de Le Luc, la mairie fait du recyclage pour d’anciens candidats FN proches de Riposte Laïque. A Fréjus le maire fait du social en fermant un centre social, tandis que les élus FN se déchaînent à Villers-Cotterêts et Cogolin…

Le Luc

Elisabeth Lalesart nouvelle DGS avec Marine Le Pen

Elisabeth Lalesart nouvelle DGS avec Marine Le Pen

Comme à Béziers, Fréjus ou Hayange, le maire de Le Luc, Philippe de la Grange, arrange ses amis d’extrême droite, puisqu’il vient d’embaucher deux candidats FN aux dernières municipales. Ces nouveaux arrivants sont Damien Guttierez, comme chef de cabinet du maire (ancien candidat FN à la Seyne et conseiller municipal), et Elisabeth Calou-Lalesart comme DGS (Directrice Générale des Services), précédemment candidate à St Cyr (lu sur Corse Matin). Les postes tournent dans les mairies FN au gré des amitiés… Damien Guttierez vient d’ailleurs de porter plainte pour diffamation contre ses anciens co-listiers élus à la Seyne, lesquels affirmaient qu’il aurait fait obtenir une « convention entre la mairie et l’association présidée par sa compagne ».

Quant à Elisabeth Calou-Lalesart, ce n’est pas une inconnue dans les municipalités FN, puisqu’elle a déjà fait un court séjour comme DGS à la mairie d’Hayange en début d’année, quelques temps après avoir publié chez Riposte Laïque « Pas de Voile pour Marianne », dont la ligne éditoriale islamophobe est appréciée par le maire d’Hayange, et aujourd’hui de Le Luc. Rappellons que Riposte Laïque avait participé en 2010 aux apéros saucisson pinard, et avait organisé avec le Bloc Identitaire les « Assises internationales contre l’islamisation de l’Europe » à Paris.

Robert Hiraux dit le boxeur

Robert Hiraux dit le boxeur

Villers Cotterêts

Depuis l’arrivée de la municipalité FN, l’adjoint chargé du logement Robert Hiraux s’imagine en justicier du FN. Scène de racisme ordinaire, le 26 septembre, il faisait sa loi en s’en prenant à une personne d’origine antillaise qui stationnait devant la gare, tout d’abord en tapant sur le véhicule puis en l’insultant d’un « retourne dans ta cambrousse ». Puis il réitèrait ses propos contre une femme d’origine antillaise. En tout, trois personnes ont porté plainte pour propos racistes (lire leurs témoignages sur outre-mer 1er). En réponse, l’adjoint FN porte aussi plainte pour diffamation (à voir sur Villers Cotterêts citoyen), avec l’appui du maire Franck Briffaut, qui lui donne son total soutien. Les plaintes pour diffamation deviennent un mode de défense de plus en plus fréquent pour les élus FN, suite à leurs débordements racistes et aux critiques dont ils sont l’objet, parfois même entre eux.

Cogolin

La mairie n’a pas voulu de spectacle de danse orientale lors de la fête du coq, pendant laquelle un gala des associations avait lieu. « On est en Provence, pas en Orient, et s’ils veulent vivre comme en Orient, les frontières sont ouvertes », c’est ce que déclarait le maire Marc-Etienne Lansade pour justifier cette décision. La professeure de danse témoigne ici.

Fréjus

L’un des centres sociaux (sur 3 existants) doit fermer à la fin de l’année suite à la décision de la municipalité de supprimer les subventions et de suspendre la mise à disposition de locaux. Cette décision fait suite au mécontentement du centre social qui contestait les baisses de subvention, décidée lors des premiers conseils municipaux, le maire se justifiant en affirmant que cette association « fait de la politique » (à lire sur Libération).

La Horde