Pavlos Fyssas aka Killah P – I won’t cry, I won’t fear

18 septembre 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Rappeur grec antifasciste depuis 1997, Pavlos Fyssas aka Killah P faisait partie de la scène hip-hop depuis 1997. Militant antifasciste, il a été assassiné dans la nuit du 17 au 18 septembre 2013 par un militant du parti néonazi Aube dorée.

Paroles (en anglais, avec leur traduction en-dessous)
The world has become a big prison
and I’m looking for a way to break the chains.
There is a place waiting for me,
there at a high mountain peak for me to arrive.

That’s why I stretch again my two hands very high,
to steal some light from the bright stars.
I cannot take it down here and I’m about to choke
from this human misery, as much as sorrow.

I cannot stand it anymore and all these people were not for me,
so I followed another path and not the one they forced me to.
It was rough, tough and with many pitfalls,
bad love and friends like venomous vipers.
It had monsters with strange uniforms
always secretly lurking in the shadows.

Don’t stop if you decide to follow it,
tighten your teeth firmly and do not cry.
I took it myself and reached its end,
and as the old wise people write in books,
when the sun reaches its end,
eagles will light a fire from above.

To those who betrayed me by backstabbing me,
I want them to know that I will not bother to cry.
And to all my old loves,
I want them to know that I will not bother to cry.

And to those that threatened me with burning chains,
I want them to know that I will not bother with fear.
Let them come and find me at the mountain top,
I’m waiting for them and I will not bother with fear.

They told me not to have “crazy” dreams,
not dare to look at the stars,
but I never took them seriously,
I took the whole world in my arms.

They want nowadays to build me a nest
where there’s more fear, ugliness
and a moaning cry and a heavy chain,
carrying the curse of the gods and blasphemy.

I will not shed a tear and I will not be afraid.
I will not let them steal my dreams.
I fly free, high, very high,
while they are jealous of my proud unbound wings.
And I’m waiting for other brothers to come here
in this mountain peak waiting for them all,
as long as they don’t cry and fear living in this well-thought-out fraud.

To those who betrayed me by backstabbing me,
I want them to know that I will not bother to cry.
And to all my old loves,
I want them to know that I will not bother to cry.

And to those that threatened me with burning chains,
I want them to know that I will not bother with fear.
Let them come and find me at the mountain top,
I’m waiting for them and I will not bother with fear.

To those who betrayed me by backstabbing me,
I want them to know that I will not bother to cry.
And to all my old loves,
I want them to know that I will not bother to cry.

And to those that threatened me with burning chains,
I want them to know that I will not bother with fear.
Let them come and find me at the mountain top,
I’m waiting for them and I will not bother with fear.

Traduction :

Je ne vais pas pleurer, je ne vais pas avoir peur

Le monde est devenu une grande prison
et je suis à la recherche d’un moyen de briser les chaînes.
Il y a un endroit qui attend,
là-bas sur un haut sommet de montagne mon arrivée.

C’est pourquoi je tends à nouveau mes deux mains très élevées,
pour voler un peu de lumière des étoiles brillantes.
Je ne peux pas l’amener ici-bas et je suis sur le point de m’étouffer
avec cette misère humaine, autant que de douleur.

Je ne peux plus le supporter et tous ces gens n’étaient pas faits pour moi,
alors j’ai suivi un autre chemin et pas celui qu’ils m’ont imposé.
Il était difficile, pénible et semé d’embûches,
mauvais amour et amis comme des vipères venimeuses.
Il y avait des monstres avec des uniformes étranges
toujours cachés secrètement dans l’ombre.

Ne vous arrêtez pas si vous décidez de le suivre,
serrez les dents fermement et ne pleurez pas.
Je l’ai parcouru moi-même et j’ai en atteint la fin,
et comme l’écrivent les anciens sages dans les livres,
quand le soleil atteint sa fin,
les aigles allumeront un feu d’en haut.

A ceux qui m’ont trahi en me poignardant dans le dos,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.
Et à tous mes anciens amours,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.

Et à ceux qui me menaçaient avec des chaînes brûlantes,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.
Qu’ils viennent me trouver au sommet de la montagne,
je les attends et je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.

Ils m’ont dit de ne pas avoir des rêves « fous »,
de ne pas oser regarder les étoiles,
mais je ne les ai jamais pris au sérieux,
j’ai pris le monde entier dans mes bras.

Ils veulent aujourd’hui me construire un nid
où il y a plus de peur, de laideur
et un cri de gémissement et une chaîne lourde,
portant la malédiction des dieux et le blasphème.

Je ne vais pas verser de larme et je ne vais pas avoir peur.
Je ne les laisserai pas voler mes rêves.
Je vole libre, haut, très haut,
alors qu’ils sont jaloux de mes ailes fièrement déployées.
Et j’attends que d’autres frères viennent ici
sur ce sommet de la montagne qui les attend tous,
tant qu’ils ne pleurent pas et qu’ils aient peur de vivre dans cette fraude bien pensée.

A ceux qui m’ont trahi en me poignardant dans le dos,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.
Et à tous mes anciens amours,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.

Et à ceux qui me menaçaient avec des chaînes brulantes,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.
Qu’ils viennent me trouver au sommet de la montagne,
je les attends et je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.

A ceux qui m’ont trahi en me poignardant dans le dos,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.
Et à tous mes anciens amours,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine de pleurer.

Et à ceux qui me menaçaient avec des chaînes brulantes,
je veux qu’ils sachent que je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.
Qu’ils viennent me trouver au sommet de la montagne,
je les attends et je ne vais pas prendre la peine d’avoir peur.

Laisser un commentaire »