À propos de la Gaza Firm

15 août 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

La Gaza Firm est un regroupement d’ultras qui se sont illustrés lors des rassemblements en soutien à la Palestine par une attitude hostile à l’égard des organisateurs de la mobilisation, en particulier le NPA, et par leur proximité avec Thomas N’Lend, alias Mathias Cardet, un bon ami d’Alain Soral, tout en jurant être « apolitiques ». Le site antifasciste Failfaf a retracé l’historique du groupe, a épluché ses déclarations sur les réseaux sociaux, qui démontre sa proximité avec Égalité & Réconciliation, ou pour le moins sa manipulation par le fan-club de Soral, et lurs antisémitisme. Après, comme le déclare un habitué du stade à Libération, « avec la reprise de la Ligue 1, les trois quarts de ces gars ne vivront plus que pour le foot »… À suivre, malgré tout.

Gaza firmDepuis le début de l’opération « barrière de protection » des dizaines de milliers de personnes ont défilé en France comme dans le reste du monde pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien. La colère et l’indignation de toutes ces personnes est parfaitement légitime, il est indigne d’essayer de l’entacher en l’amalgamant avec quelques cas d’antisémitisme répugnants et les antifascistes et révolutionnaires doivent prendre toute leur place dans ces mobilisation. Cependant, dans et en-dehors des cortèges, gravitent également quelques dizaines de militants antisémites qu’il serait ignoble de ne pas dénoncer et d’accepter dans nos cortèges. Soraliens, collectif Cheikh Yacine, membres du FN… Hier, ils se glissaient en douce dans nos cortèges, aujourd’hui il apparaissent de plus en plus souvent à visage découvert, du moins à Paris. Ils sont évidemment largement minoritaires mais leurs propos (qu’ils soient oraux, écrits ou gestuels) antisémites sont absolument inacceptables.

Ces deux dernières semaines, un petit groupe appelé Gaza Firm a soulevé pas mal d’interrogations, certains les qualifiant d’antifascistes, d’autres de membres de l’extrême-droite soralienne ou encore de simples casseurs. Sont-ils à classer parmi ces groupes antisémites intolérables dans nos manifs ?

Lire la suite sur le site de Failfaf

Laisser un commentaire »