Paris : provoc’ de la LDJ à la manif pro-palestinienne

16 juillet 2014 16 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Dimanche dernier, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé un peu partout en France pour dénoncer la violence des opérations militaires d’Israël dans la bande de Gaza, et leur soutien au peuple palestinien. À Paris, une provocation de la LDJ à proximité d’une synagogue a réussi à ternir l’image de la lutte pro-palestinienne, souvent soupçonnée, plus souvent à tort qu’à raison, de complaisance à l’égard de l’antisémitisme.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas (ou peu) évoqué sur notre site la question de la solidarité avec le peuple palestinien, parce que nous ne pouvons pas suivre l’actualité de toutes les luttes que nous soutenons, et ce pour plusieurs raisons : d’abord, d’autres sites le font déjà, et mieux qu’on ne saurait le faire ; ensuite, nous souhaitons conserver à notre site une lisibilité sur son objet (la lutte contre le racisme et l’extrême droite) ; enfin, nous n’en avons tout simplement pas le temps. Par ailleurs, quand nous avons donné notre position sur l’antisionisme, nous nous sommes aperçu de la sensibilité du sujet dans les rangs antifascistes, et nous ne pensons pas qu’il faille en faire un sujet clivant, alors que la situation demande au contraire de se serrer les coudes face à l’offensive sans précédent depuis des décennies des mouvements réactionnaires, racistes et nationalistes.

Manif pro-palestinienneCela dit, au vu de l’actualité de ces derniers jours, non seulement dans la bande de Gaza mais également ici en France, il nous paraît indispensable de revenir sur le sujet. Un peu partout dans notre pays, des manifestations d’ampleur ont eu lieu ces derniers jours pour dénoncer les opérations militaires israéliennes dans la bandes de Gaza et, au-delà, pour dénoncer la politique coloniale de l’État d’Israël. Des collectifs antifascistes se sont logiquement associés à ces manifestations, appelant à y participer, comme à Nantes ou à Pau par exemple. Ces manifestations se sont passées sans incident particulier.

À Paris, la manifestation a rassemblé des dizaines de milliers de personnes qui ont manifesté de Barbès jusqu’à la place de la Bastille, derrière une banderole «Soutien total à la lutte du peuple palestinien». Toutes les banderoles et pancartes dénonçaient l’extrême violence des attaques israéliennes, face à laquelle la colère le disputait à la solidarité. Pour les slogans, si certains prétendent avoir entendu « mort aux Juifs », rien ne vient le confirmer, contrairement par exemple à la manif nationaliste « Jour de Colère » en janvier dernier, dans laquelle un cortège de plusieurs centaines de personnes avaient hurlé « Juifs hors de France ». D’autres témoignages parlent au contraire de la vigilance des manifestants à l’égard des quenelles et autres ananas[1], et de l’absence de slogans antisémites. En revanche, plusieurs témoins confirment les slogans « Djihad résistance » ou « Hamas résistance », ce que l’on regrette : mais le soutien ici à ces organisations (pourtant clairement antisémites) n’est malheureusement que le reflet de la situation dans les territoires occupés…

Capture d’écran 2014-07-16 à 13.55.11Les incidents aux abords de la synagogue de la rue de la Roquette ont en revanche une toute autre explication. Deux jours avant la manifestation, la Ligue de Défense Juive (LDJ), un groupuscule d’extrême droite, avait appelé à un rassemblement en soutien à Israël, non pas comme elle en a l’habitude à proximité de l’ambassade d’Israël, mais « comme par hasard » à l’heure et à une centaine de mètres de la dispersion de la manifestation pro-palestinienne… La LDJ s’était par ailleurs illustrée en chargeant une semaine auparavant, place Saint-Michel, un rassemblement en soutien à la Palestine : difficile de ne pas voir ici une nouvelle provocation. De fait, ce qui devait arriver arriva : mais rien à voir avec une émeute antisémite spontanée comme certains se plaisent à la dire.

LDJ_130714

Images tirées d’une vidéo filmée par un riverain, montrant la LDJ en action…

Les dizaines de jeunes venus à l’appel de la LDJ étaient bien décidés à en découdre, et ont provoqué les manifestants d’en face avec des slogans pleins de poésie comme « Palestine, on t’encule » : des dizaines de manifestants se sont alors dirigés vers la synagogue. La réaction tardive des CRS, alors que le rassemblement était annoncé sur les réseaux sociaux, montre que la préfecture a clairement laissé faire, afin de trouver un prétexte pour interdire les manifestations à venir, ce qu’elle s’est bien entendu empressée de faire dès le lendemain. Enfin, les fidèles à l’intérieur de la synagogue n’étaient pas des « otages », mais sont restés à l’intérieur sur ordre de la police en attendant que les choses se calment.

Que peut-on en retenir ? D’abord, que les manifestations en soutien à la Palestine ne sont clairement pas des manifestations anti-juives, et ensuite qu’il est dangereux de faire des amalgames, en jetant systématiquement le soupçon d’antisémitisme sur cette lutte. Nous ne sommes pas naïfs cependant, et nous savons que depuis longtemps, les antisémites de toutes obédiences essayent de se réapproprier la lutte pro-palestinienne, comme le montre l’appel lancé pour samedi prochain par un pseudopode soralien, dénoncé par les associations pro-palestiniennes. Nous sommes également conscients de la tentation chez certains d’amalgamer l’État israélien et l’ensemble des Juifs, de masquer leur antisémitisme derrière un antisionisme de façade, ou de profiter des manifestations pour exprimer leur haine. Dans ce contexte, nous ne nions pas les agressions antisémites qui peuvent se produire, comme récemment celle d’Aulnay-sous-Bois[2] qui reste cependant un acte isolé. Mais nous n’oublions pas non plus que des représentants auto-proclamés de la communauté juive, comme le Crif, par leur soutien indéfectible aux exactions de Tsahal et l’outrance régulière de leur propos, ne font rien pour dissiper cette idée fausse ; que la LDJ s’illustre régulièrement par des agressions racistes ou des provocations aux abords de manifestations en soutien à la Palestine, et que cette fois encore, elles ont réussi à jeter l’opprobre sur une lutte qu’il faut soutenir tant qu’on le peut encore, au lieu d’attendre qu’elle cède aux sirènes de l’antisémitisme, pour pouvoir dire ensuite « on l’avait bien dit ».

  1. Symboles que des partisans de l’antisémite Dieudonné auraient tenté de s’inviter dans le cortège. []
  2. Dans la nuit du 11 au 12 juillet,un petit engin incendiaire a été jeté contre une synagogue, faisant des dégâts matériels légers. []

16 commentaires »

  1. okapy 2 août 2014 at 22:53 - Reply

    « le crif et la ldj profite toujours et abuse de l’histoire des juifs qui ont été victimisé en Allemagne pour encore et toujours avoir plus de pouvoir sur les gouvernements internationales »

    Dieudonné sort de ce corps ? Le gouvernement israélien n’a pas de « pouvoir » sur d’autre gouvernement que le sien, ou à la rigueur sur les palestiniens puisqu’il leur mène la guerre. Mais il ne « contrôle » pas d’autres gouvernements… Il a, comme d’autres gouvernements, des ennemis et des alliés… point barre. Je dirai rien sur ce discours de « profiter et abuser de l’histoire », sauf peut être : ouvre des bouquins d’histoires, de préférence pas édités chez « kontre kulture ». Conspirationnisme antisémite bonjour…

  2. Joe 20 juillet 2014 at 21:59 - Reply

    Je dis qu’on a scandé de nombreuses fois « Mort aux juifs » et que si l’on appliquait la Loi Gayssot, ça pourrait faire très mal. Donc dire que la manifestation n’était pas antisémite est totalement faux.
    Par exemple, à la minute 1″59 de cette vidéo:
    https://www.youtube.com/watch?v=TkWefM_qd7o&index=2&list=UUIMw2qukP-6g2HdP_gaU4Sg

    On entend distinctement le slogan « Mort aux juifs’ scandé par la foule.

    • La Horde 20 juillet 2014 at 22:16 - Reply

      Non, justement, ce n’est pas ce qu’on entend : il est bien question des Juifs, mais le slogan n’est pas audible, et le nombre de syllabes ne correspond pas. En revanche, dans la même vidéo, il est dit qu’un des slogans est « Jihad Palestine » alors qu’on entend distinctement « Palestine vivra, Palestine vaincra »… Autant dire que la source n’est pas très crédible. On est comme toi attentif à toute expression antisémite, dans les manifestations pro-palestiniennes comme ailleurs : mais ce n’est pas une raison pour en inventer.

    • okapy 23 juillet 2014 at 15:58 - Reply

      A moi il m’apparait clairement qu’ils crient « mort au crif » (ce qui est pas spécialement mieux… mais bon) et « hollande complice », et non pas « mort aux juifs ». Donc effectivement, la situation est déjà assez dramatique et explosive sans s’inventer des problèmes supplémentaires.

      Mais des « morts aux juifs » ont déjà été crié dans les manifs pro-palestine les années précédentes. Ce qui me gène dans votre article, c’est que vous dites qu’il y a eu une « vigileance » vis à vis des quenelles et des ananas alors que ce n’est pas complètement vrai, de nombreux témoignages de confiance m’ont rapporté que des gens en ont fait et n’ont pas pour autant été viré de la manif. Alors qu’on dise juste les choses clairement : oui il y a des antisémites dans la manif (qui ne sont pas tous des « fascistes infiltrés », ou des « membres de l’extrême droite », mais aussi des idiots utiles), on les voit pas toujours, et on a pas forcément le rapport de force pour les dégager.

      Le problème ,c’est aussi le discours des organisations qui organisent et se payent le luxe de ne pas dénoncer clairement l’antisémitisme.

      On peut pas d’un coté exiger des juifs qu’ils se proclament « antisionistes » ou contre la politique israélienne (en particulier quand il ne s’agit pas de camarades qui ont des positions révolutionnaires ou anti-étatiques de principe), et de l’autre se satisfaire d’un discours à minima qui parle d’un « soutien inconditionnel et total », donc au hamas ou à des groupes antisémites, réactionnaires et théocratiques.

      L’argument du style « la mobilisation ici est le reflet de ce qui passe labas » me semble aussi dangereuse et très malhonnète. Même si la diaspora palestinienne existe en france, elle est minoritaire dans ces manifs. Précisément, l’antisémitisme en france, même dans ces manifs, n’est pas le « reflet de ce qui passe en palestine », mais le reflet de la dégénérescence du mouvement pro-palestinien en france et d’un antisémitisme bien français, celui de la théorie du complot, que reprennent à leur compte les antisémites « pro-palestinien » ici.

      Le fait de renvoyer les juifs à une responsabilité de l’antisémitisme qui les visent (comme si la LDJ et le CRIF « représentaient » les juifs) non seulement conforte (involontairement) ces théories complotistes et antisémites. C’est le gouvernement français qui choisit de soutenir Israel, et pas le « lobby juif » qui croit aux « mensonges de la LDJ » qui lui seraient soufflés par les éminences grises « sionistes » qui « infiltreraient » le gouvernement. Cette vision du monde est complètement faussée en plus d’être gangrenée par l’antisémitisme.

      Tant que vous refuserai de voir ça, tout comme vous refusez de comprendre pourquoi « sionistes = fascistes » est un slogan fallacieux et dangereux, vous ne comprendrai pas pourquoi des antisémites « infiltrent » ces manifestations. Ils ne les infiltrent pas : ils s’y sentent chez eux. Et pour moi la responsabilité en incombe à des organisations et à des camarades qui sont bien français (au sens de Hamé de la rumeur, c’est à dire qui vivent et ont grandi en france, qui ont leur vie en france), et pas à « ce qui passe en palestine ».
      Votre discours me semble plein de bonne volonté, mais pas toujours très honnête et surtout très maladroit.

  3. karloff 20 juillet 2014 at 15:50 - Reply

    un article de reflexes sur les relations entre l’ extreme droite française et la ldj.

    http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article501

  4. ikram 20 juillet 2014 at 05:52 - Reply

    Je voudrais savoire les dates de manifestations svp

  5. Georges Ibrahim Abdallah 19 juillet 2014 at 11:47 - Reply

    salut
    Si j’ai bien compris cette article, il y a des Antifa qui soutiennent la colonisation !
    nous en suisse on est très déçu de cette article .
    Si personne ne prend la défense de la Palestine, l’extrême droite le fera. La palestine na pas besoin ni du brun ni du vert ni du jaune ni de collabos mais des personnes claire dans leur tête
    67 ans de colonisation font de la lutte palestinienne une lutte Antifascistes
    non à la récupération de l’extrême droite
    non à la trahison de la gauche.

    • La Horde 19 juillet 2014 at 19:51 - Reply

      Non, tu n’as pas compris notre article, car nous disons exactement le contraire : ce qui est dénoncé ici, c’est la criminalisation du soutien à la Palestine. On est donc d’accord !

      • george ibrahim abdallah 31 août 2014 at 09:49 - Reply

        Salut la famille je vous est bien compris,
        mais je voulais que vous le confirmez..
        les Antifa, les libertaires, les anarchistes, nos camarades israéliens n’ont jamais lâché la Palestine .
        nous en mélangent jamais les luttes
        À tout ce qui soutiennent Dieudo Soral serge Ayoub, vous pouvez pas imaginer Le tord que vous avez causé à la Palestine, vous avez détruit la lutte, pour Dieudo vous avez donné même votre slip et votre cerveau, tout l’argent qu’il ramasse ne profite pas à la causse il paie ses crimes avec, nous pour la Palestine on est 200 voir 800 aux niveaux nationale et tout cela parce que depuis 3 ans il y a que le brun qui parle de la Palestine
        La Palestine ne vous le pardonnera jamais .
        la dernière soirée de soutien il payer même pas les frais …
        donner votre argent à une personne qui ne respecte rien .
        on peut rire de pas mal de choses mais on ne peut pas rire de la douleur des peuples la dernière vidéo de Dieudo et tout simplement un crime contre l’humanité, il a mis le journaliste décapité, il est clair qu’il est notre ennemi il est l’ennemie de la Palestine, il est l’ennemie de l’humanité il tue l’humanité qui est-on nous .
        vos merdes en France arrive gentiment chez nous…
        À tous les militants ,la Palestine vous demande de retrouver la raison et de soutenir les vrais militants ce qui militent depuis des années avec l’amour est la rage au ventre,
        la Haine le racisme…ne sont pas raciste il tue tout le monde vu que depuis 3 ans des personnes nous traine dans la bous !j’ai décidé seul de vous montrer ce que c’est la rue est à nous, normalement nous ont ne fait jamais de propagande mais là il fallait faire quelque chose pour la Palestine
        BLACK BLOC G? ZⒶ ANTIFASCISTE G? ZⒶ ANTIFASCISTA manifestation berne Démonstration in Berne (CH)
        https://www.youtube.com/watch?v=FL6gTusSXnc&list=UUZESmqCeHbYjpDy7aVwRlXA
        est facho brun vert jaune le repas est servis
        résumer la rue est nous les tribunaux sont a vous.

        les antifa chez nous ont fait toutes les manif
        mais vous ne verrez pas de propagande sur le site R….
        moi je le fait
        je supporte plus que on nous traine dans la bous
        je supporte plus que on traine notre famille anitifa dans la boue
        je ne supporte plus que on trahisse la Palestine
        NI DIEU NI MAITRE NI PATRIE
        la famille est au jus pour calais…..

        Merci la Horde
        Merci la famille

    • okapy 23 juillet 2014 at 16:07 - Reply

      Voilà l’exemple typique de gens quelqun qui ne comprend pas l’antisémitisme et qui pense que le dénoncer dans le mouvement pro-pal c’est nécessairement « soutenir Israel ».

      Ce type de discours est je crois très emblématique du gauchisme « antisémite-compatible » dans le mouvement pro-palestinien.

      Juste pour que les choses soient claires, je rappel que je suis contre l’interdiction de ces manifs, contre l’Etat d’Israel (comme je suis contre tout les états), contre son armée, et son impérialisme (jamais dénoncé comme tel : c’est pourtant d’une évidence lumineuse que c’est là le fond du problème) qui s’inscrit dans un impérialisme plus généralement international, et plus spécifiquement occidental et blanc bien plus que « juif » ou même « sioniste ».

      • La Horde 27 juillet 2014 at 10:08 - Reply

        Tu déformes et simplifies nos propos. On n’a jamais dit que dénoncer l’antisémitisme dans les manifestations pro-palestiniennes c’était soutenir Israël. Ce que l’on dit, c’est qu’il ne faut pas se laisser intoxiquer et voir de l’antisémitisme là où il n’y en a vraisemblablement pas, et surtout être conscient que les soutiens de l’État d’Israël instrumentalise l’antisémitisme pour nier toute légitimité à la critique de la politique coloniale de l’État hébreu. Alors, un peu de mesure avant de nous insulter et de nous traiter de gauchistes « antisémites-compatibles »…

        • Joe 27 juillet 2014 at 23:09 - Reply

          Okapy parlait de Georges, pas de vous. Je pense.

          • okapy 2 août 2014 at 22:44 -

            Effectivement oui. J’en profite pour ajouter, comme ça a été dit ailleurs (dans les commentaires d’indymedia paris notamment), que ce type de phrase dans l’article (malgré la bonne volonté affichée), frise le conspirationnisme :

            « Mais nous n’oublions pas non plus que des représentants auto-proclamés de la communauté juive, comme le Crif, par leur soutien indéfectible aux exactions de Tsahal et l’outrance régulière de leur propos, ne font rien pour dissiper cette idée fausse »

            Non, les « représentants auto-proclamés » de la « communauté juive » (genre sérieux quoi ?) aussi réacs ou droitistes, ou même sionistes soit ils, ne sont pas responsables de l’antisémitisme. Je trouve que lire ce genre de phrases dans un communiqué antifasciste est choquant. En fait ça me fait le même effet que quand certains sous-entendent que les responsables du racisme sont les personnes racisées elles-mêmes (ou certain-e-s) de par leurs comportements, discours, ou ceux de leurs « représentants » (gné?).

            De la même manière que « le sionisme » n’est pas « la première cause d’antisémitisme dans le monde » (gammig antisémite typique de l’extrême droite). Remplacez ces termes par n’importe quelle « catégorie » ou position sociale autre que « juif » et si vous voyez pas le problème, c’est vraiment que c’est grave.

            Ce type de discours ne participe en rien à la clarté politique et au nécessaire ménage qui doit vis à vis de l’antisémitisme, auquel une large partie de l’extrême gauche est aveugle (« non ça existe pas » ou « non faut pas exagérer quand même ») quand elle ne le relaye pas directement. La première manière de ne pas créer d’ambiguïté vis à vis de ce que certains appellent le « deux poids deux mesures », c’est peut être déjà de pas le reproduire soi même sous d’autres formes…

            A bon entendeur.

          • okapy 2 août 2014 at 22:46 -

            Erratum : il faut lire *gamique et non « gammig »

  6. Rodriguez Souad 18 juillet 2014 at 12:49 - Reply

    juste un petit éclaircissement; Gaza c’est pas une « bande » mais une « ville »; on dit une « bande » pour un groupement de voyous ou de criminels; alors qu’il y’a des civiles dans cette ville; et les palestiniens ne sont pas antisémites; ils sont en majorité musulmane, ce qui fait qu’ils adorent un seul dieu; alors comment être antisémite si on adore un seul dieu tout comme ceux qui les accusent de ça?!? O_o
    pour finir; le crif et la ldj profite toujours et abuse de l’histoire des juifs qui ont été victimisé en Allemagne pour encore et toujours avoir plus de pouvoir sur les gouvernements internationales pour faire taire le monde sur les crimes que font les sionistes israéliens sur le peuple palestinien depuis 64 ans déjà; liberté à Palestine!! :'(

    • Bof 19 juillet 2014 at 22:49 - Reply

      Bande, nom féminin

      Morceau beaucoup plus long que large d’une matière quelconque.

      Bande Gaza : Morceau plus long que large qui inclut la ville Gaza.

      Antisémitisme :

       » En dépit de l’étymologie du terme qui suggère que l’antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites, Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l’hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique » « 

Laisser un commentaire »