Marseille : des baffes pour les homophobes !

16 juillet 2014 3 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

17. antisexismSamedi 5 juillet avait lieu à Marseille la vingtième Marche des Fiertés : ayant su que des militants d’extrême droite préparaient une action contre cette manif, les antifas marseillais se sont joints au cortège, précédant la manif afin d’intervenir préventivement en cas d’apparition des fafs.

Les antifas sont alors tombés sur un groupe d’anciens de l’Algérie française, en pleine commémoration, auquel s’était joint le nouveau maire Front national du 7ème secteur, Stephane Ravier, qui avait pour l’occasion revêtu son écharpe tricolore. Ravier est un familier des anniversaires de l’Algérie française : déjà, au moment des élections municipales, la presse locale avait rendu compte de sa présence à une messe à la mémoire des martyrs de l’Algérie française…

Ravier, nostalgique de l'Algérie française

Ravier, nostalgique de l’Algérie française

Au passage de la Marche, les insultes homophobes fusent du côté des anciens de l’OAS : la tension monte, jusqu’à ce que l’un d’eux aille s’emparer d’un drapeau du NPA, provoquant l’intervention immédiate des antifas, qui ont réussi récupérer le drapeau. À cette occasion, on a pu remarquer le changement de couleur du visage de Ravier reconnaissant les antifascistes, et sa retraite stratégique derrière les rangs des policiers municipaux : il n’a visiblement pas toute confiance dans les talents de son garde du corps-chauffeur, pourtant un beau bébé…

La BAC finit par s’interposer entre les protagonistes, provoquant un sympathique jeu de cache-cache avec les antifas jusqu’à l’arrivée devant la mairie de Marseille, terminus du cortège où une juste récompense attendait nos vaillants marcheurs… En effet, cerise sur le gâteau, c’est le (mauvais) moment que choisirent six ou sept fachos pour essayer de déployer une banderole, ce qu’ils n’eurent pas le temps de finir : les antifas ayant pris un peu d’avance sur la BAC, les empêchèrent avec force distribution de baffes (enfin sur ceux qui n’avaient pas eu le temps de s’enfuir). Pour finir, la BAC fit office de voiture-balai, et ramassa sur le carreau quatre fafs et confisqua la banderole.

Bref, un samedi pas gay pour nos petits amis à poil ras !

Un antifasciste marseillais

3 commentaires »

  1. chuiton 18 juillet 2014 at 14:43 - Reply

    Merci à vous, pour vôtre action solidaire contre l’homophobie et vos actions de protection en général. Il y a quelques années, l’homophobie intéressais absolument personne mis à part mes semblables et les familles concernées. Mais c’est toute la société tout entière qui doit se mobiliser contre ce fléau brun qui nous menace tous. Merci à vous et à bientôt. Fil

  2. Red 16 juillet 2014 at 22:25 - Reply

    La vidéo des lapins fafs, en prime: http://vimeo.com/100120061

Laisser un commentaire »