Un « national-bolchévique » au collectif Racine

20 juin 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

En octobre 2013, nous avions parlé ici du collectif Racine, cette tentative du Front national de se réconcilier avec les enseignants, en les caressant dans le sens réac du poil, après avoir conspué pendant des décennies ces « gauchistes grévistes et feignants ». Le blog du Monde Droite(s) extrême(s) vient de publier un article qui s’intéresse plus précisément à l’un de ses membres, Alain Avello, un compagnon de route du PCN, ce que nous avions déjà révélé dans notre article.

C’est le genre d’initiative que le Front national apprécie. En mai 2013, une tribune dans Le Figaro lançait le Collectif Racine. Ce satellite « mariniste » est censé rassembler des enseignants et des professeurs proches du FN et du Rassemblement bleu Marine. En pleine opération de dédiabolisation, le collectif servait la stratégie de Marine Le Pen qui voudrait prouver que le FN s’adresse désormais à toutes les catégories professionnelles, même les plus hostiles.

Alain Avello, du collectif Racine.

Alain Avello, du collectif Racine.

L’un des signataires de cette tribune, aujourd’hui secrétaire général du collectif, est Alain Avello. Professeur certifié de philosophie, il est venu au Front national par le biais de Bertrand Dutheil de la Rochère, le « Monsieur laïcité » de Marine Le Pen. « C’est Yannick Jaffré, président du Collectif Racine, qui me l’a présenté », explique l’ancien chevènementiste. Si le CV professionnel de M. Avello est assumé, ce n’est pas le cas de son parcours politique. Alain Avello a en effet un temps accompagné le Parti communautaire national européen (PCN), mi-officine, mi-groupuscule rouge-brun qui continue le travail du néofasciste belge Jean Thiriart, lequel fut adhérent sous l’occupation de l’« Association des amis du grand Reich allemand ». Il fut aussi un soutien très actif de l’OAS.

Lire la suite ici

Un commentaire »

Laisser un commentaire »