FN en bref

19 juin 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

l’éducation façon Ménard : blouse et leçon de morale

Ménard

R. Ménard

À Béziers, c’est retour dans les années 50 ! Le 27 mai dernier, en ouverture du conseil municipal, Robert Ménard, élu grâce au FN, a proposé d’offrir une blouse avec l’écusson de la ville aux enfants de maternelle et de primaire. Pour les délinquants en revanche, ce sera convocation dans le bureau du directeur : les « délinquants » seront présentés à Monsieur le Maire, qui leur fera la morale, tout en menaçant les parents de suspendre les aides sociales municipales… [Sources : ici et ]

Liberté de la presse

Le_Pen_NIceAlors que Philippe Martel, directeur de cabinet de Marine Le Pen, promettait de les « attaquer à mort », deux journalistes auraient été blessées, dont l’une jetée à terre par le service d’ordre du FN : visiblement nerveux, ce dernier a en effet provoqué une énorme bousculade lors de la visite de Jean-Marie Le Pen à Nice. C’est qu’à Nice, l’ambiance n’est pas trop à l’harmonie : depuis le 12 juin, les sept élus Nice Bleu Marine sont divisés en deux : d’un côté, Marie-Christine Arnautu, parachutée par Jean-Marie Le Pen, rejointe par Marc-André Domergue ; de l’autre, Guillaume Aral, Lucette Feron, Martine Martinon, Jean-Luc Passeron et Célia Georges, tous suspendus du FN… Ambiance ! Dans un autre registre, pour avoir dit que Marine Le Pen aimait « boire et baiser comme son père », l’hebdomadaire antisémite Rivarol est poursuivi par la présidente du Front national. La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris avait jugé les propos ni diffamatoires, ni injurieux ; la cour d’appel avait confirmé ce jugement rendu le 16 février 2012, mais la Cour de cassation l’a annulé dans un arrêt prononcé le 25 février dernier… Si même les journalistes d’extrême droite  sont « attaqués à mort » (la fille Le Pen réclamait quand même 50.000 euros de dommages et intérêts plus 5.000 euros de frais de justice, il n’y a pas de petit profit), où va la France ? C’est vrai que le journal de Jérôme Bourbon n’est pas tendre avec Marine Le Pen, mais quand même…

Démission et trahison

Pascale_Ellès

P. Ellès

Joelle_Bergeron

J. Bergeron

Mais les fanfaronnades du Menhir semblent ne pas amuser tout le monde au FN. Pascale Ellès, au FN depuis 2002 et responsable de la section du Bas-Rhin, a déclaré à l’AFP : « Je quitte le Front national, point final. Le petit détail, c’est le coup de la fournée, justement parce que j’ai de bonnes relations avec les communautés juive et musulmane », tout en épargnant Philippot, qui lui « n’a critiqué personne durant sa campagne » des européennes. » C’est presque trop beau pour être vrai : les sorties de Le Pen père arrangent finalement les affaires de celles et ceux qui veulent tourner la page au FN, et larguer les casseroles accrochées à l’histoire du parti…
De son côté, Joëlle Bergeron, élue sur une liste FN dans l’Ouest aux dernière européennes, a décidé de laisser tomber le FN au Parlement européen, lui préférant le Ukip anglais, qui se retrouve donc dans la possibilité de former un groupe : il faut dire qu’elle avait gardé son poste d’eurodéputée contre l’avis de son parti, qui lui avait préféré un homme, Gilles Pennelle. La parité au FN, c’est pour la galerie, quand il faut briguer les postes, place aux hommes ! [Source]

Hou les tricheurs !

Le tribunal administratif de Caen a annulé mardi l’élection de deux conseillers municipaux FN, Daniel Cruaud et Christelle Lechevalier, à Giberville (Calvados) et a condamné l’un d’eux à une inéligibilité d’un an, estimant que « le consentement » de sept personnes « à figurer sur la liste Giberville Bleu Marine a été obtenu par l’effet d’une manoeuvre ». La liste avait fait 20 %… [Source]

Hou le vilain !

Patrick Binder

P. Binder

Le conseiller régional FN alsacien Patrick Binder a été condamné à 3.000 euros d’amende pour des propos diffamatoires ayant visé la maire d’une petite commune en novembre dernier sur Facebook. Outre ces 3.000 euros d’amende, M. Binder devra verser 500 euros de dommages et intérêts à la plaignante. « Cette femme est une hystérique atteinte de névrose à ton égard. Son cas clinique étant grave je pense que son hospitalisation est nécessaire », avait écrit Patrick Binder à propos de Josiane Bigel, maire divers droite de Widensolen (Haut-Rhin). Le bougre avait déjà été condamné à 5.000 euros d’amende pour injure et provocation à la haine raciale, suite à des commentaires antisémites postés sur son blog par un internaute. [Source]

 

Laisser un commentaire »