Nancy : l’Œuvre française s’en prend à un local LGBT

6 juin 2014 5 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Yagg.France, « le média des lesbiennes, gays, bis, trans », le dernier « exploit » de la section de l’Œuvre française en Lorraine :

Nancy_homophobeDes croix celtiques, l’adresse d’un site internet et le numéro d’un groupe nationaliste d’extrême droite fièrement exhibés sur des autocollants: les membres de l’associationÉquinoxe (Collectif LGBT de Lorraine-Sud) ont découvert ces dégradations sur les fenêtres de leur local, deux jours après la Marche des Fiertés de Nancy qui se tenait samedi 31 mai. C’est la seconde fois en un an.

CROIX CELTIQUES
Lors de la Marche, indique l’association dans un communiqué, «six jeunes néo-fascistes» avaient déployé «une banderole appelant les participants de la manifestation à “aller brûler en enfer”», le tout agrémenté des mêmes croix celtiques que celles qui figurent sur les autocollants. «Il s’agit des mêmes personnes, le groupe Lorraine nationaliste, est convaincu Jérémy Baudoin, le président d’Équinoxe. Ces militants d’extrême droite ont même réalisé une vidéo pour célébrer leur “action coup de poing” lors de la Marche». Elle montre les préparatifs de la banderole ainsi que des images prises depuis le cortège par des militant.e.s infiltré.e.s.

MENACE DE MORT À RAISON DE L’ORIENTATION SEXUELLE
L’association Équinoxe a déposé une plainte mardi 3 juin auprès du Procureur de la République de Nancy pour «menace de mort faite sous condition à raison de l’orientation sexuelle». C’est la plus haute qualification qui puisse être retenue dans ce genre de cas. «Nous espérons qu’ils et elles seront identifié.e.s rapidement. Je dis “elles” car on voit bien, dans la vidéo, que la main qui colle les affiches sur nos fenêtres est une main de jeune femme, explique Jérémy Baudoin. Quant à ceux qui ont déployé les banderoles, on distingue très bien leurs visages sur plusieurs photos».

5 commentaires »

  1. marla singer 21 juillet 2015 at 18:22 - Reply

    ces personnes viennent du passé

  2. okapy 7 juin 2014 at 00:10 - Reply

    Oui bon d’accord c’est juste évident que le commentaire de Tyler Durden est un false flag. La musique utilisée sur leur clip de débiles -qui ne savent d’ailleurs même pas faire une incrust de texte dans une vidéo- est une espèce de remix foireux de la bande son de Fight Club.

  3. okapy 7 juin 2014 at 00:05 - Reply

    Est-ce que c’est moi où le commentaire du dessus sent le « faussement naïf » qui fait sa pub pour le site des fachos ?

    Il y a comme un décalage entre le pseudo « Tyler Durden » (le bastoneur schizophrène de Fight Club) et le ton du commentaire. Genre « Nancy ville tolérante » : euh lol ? Et Israel « gay friendly » ? Faudra en parler aux LGBT de ce pays, où les fascistes et religieux intégristes existent aussi, et où à Tel Aviv en 2009, il s’est passé ça : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_au_centre_gay_et_lesbien_de_Tel_Aviv . Bizarrement, les auteurs n’ont jamais été retrouvé. Ce qui sent quand même la grosse barbouzerie foireuse ou le truc louche. Du genre par exemple l’extrême droite religieuse locale, dont les crimes sont régulièrement couverts par les autorités.

  4. Tyler Durden 6 juin 2014 at 11:23 - Reply

    En plus d’être homophobes, ce sont également d’affreux antisémites, regardez là : http://lorrainenationaliste.wordpress.com/2014/02/13/lorraine-nationaliste-recrute/

    Dans cette vidéo, on les voit défilé aux flambeaux dans les rues de Nancy comme les SA et ils brûlent le drapeau d’Israël ( qui faut-il le rappeler, est un des pays les plus gay-friendly au monde) en pleine place Stanislas. Comment de telles manifestations de haine peuvent être autorisées dans une ville aussi tolérante que Nancy?

Laisser un commentaire »