Caen : compte rendu de la manif anti-FN

10 mai 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Résistances du Pays d’Auge :

memocaen7maiC’est ce qui est arrivé ce 7 mai au mémorial de Caen qui vient de vivre des heures particulières de son histoire. En accueillant presque sur tapis rouge la présidente du front national, c’est un joli cadeau qui lui ai fait en vue de la dé-diabolisation de son parti. Pour nous citoyens, humanistes et opposants antifascistes, c’est un scandale.

Le mémorial de Caen est un musée retraçant l’histoire et les pires heures du XXème siècle, pour le souvenir et contre l’oubli, tourné vers la paix. Il est très clair que nous ne pouvons pas mettre de côté, les discours négationnistes de Le Pen père, disant que les chambres à gaz ne sont qu’un détail de l’histoire !! Sa fille n’ayant jamais clairement accusé ses propos, il semblait alors évident qu’une telle réception ne pouvait s’imaginer.
Comment est il possible que la municipalité de Caen, et la direction du mémorial, aient pu accepter une telle visite et la fermeture des lieux au public pour des représentants de la Haine ? A l’appel de Racailles, nous nous sommes rassemblés pour manifester notre colère, notre dégoût et notre opposition ferme à la venue de Mme Le Pen. Pour nous, le FHaine reste un parti d’extrême droite, un parti dangereux qui stigmatise les étrangers, qui oppose les classes populaires les unes aux autres. Il n’en découle que racisme, xénophobie, autoritarisme !
Au plus fort de l’après midi, nous avons été 100 – 150 militants mobilisés. Les moyens de sécurité mis en œuvre auront permis à Le Pen d’entrer. En revanche notre détermination affirmée, à au moins eu comme intérêt de ne pas lui laisser l’honneur de l’esplanade mais celle d’une petite porte d’arrière cour.
Cela signifie bien que sa côte de popularité est loin d’être celle que l’on prétend. D’ailleurs, seulement 2 manifestants pro FHaine, à l’allure de skin Head, ont tenté de passer mais refroidis, refoulés et rejetés par une quarantaine d’opposants aux slogans hauts et forts : « C’est pas les immigrés, C’est pas les sans papiers, C’est le FHaine qu’il faut virer !!! »

A part cet échauffement, les gaz lacrymogènes des CRS auraient pu être un détail de cet après midi au ciel bleu clair…mais pas d’affrontement…

Batt, Antifa Lisieux pour RPA.

Laisser un commentaire »