1994, Génocide au Rwanda : le rôle de l’État français

8 avril 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

À l’occasion des commémorations du génocide rwandais, et de l’attitude de la France qui nie toujours son implication dans cette catastrophe, nous renvoyons le lecteur vers le site Survie.org  qui met à disposition des documents pour comprendre ce qui s’est passé il y a 20 ans. Présentation du dossier « 20 documents pour comprendre le rôle de l’Éta français ».

20 ans après le génocide des Tutsi du Rwanda, l’association Survie a voulu sélectionner 20 documents démontrant la complicité de l’Etat français dans ce crime. Aucun de ces documents n’est inédit, mais leur rassemblement leur donne, nous semble-t-il, une force particulière. Au lecteur d’en juger.

Sommaire

  1. 1990-1993 : Opération Noroît, une intervention militaire illégale qui empêche l’effondrement du régime Habyarimana
  2. L’intention génocidaire est connue des autorités françaises dès 1990
  3. Octobre 1990 : Paris s’engage dans une guerre contre les Tutsi
  4. 1990-1993 : Paris soutient un régime en pleine dérive génocidaire
  5. A partir du 8 avril 1994, les autorités françaises ne font rien pour arrêter le génocide en cours et maintiennent leur soutien politique et militaire à ceux qui le commettent
    • Document 12 : Ordre dʼOpération Amaryllis, 8 avril 1994
    • Document 13 : Compte-rendu de lʼOpération Amaryllis par son commandant, le colonel Henri Poncet, 27 avril 1994
    • Document 14 : Article du Monde du 30 avril 1994 : « Rwanda : le rôle de la France dénoncé par les rebelles »
    • Document 15 : Rapport de visite fait auprès de la Mission militaire de coopération à Paris, rédigé par le colonel rwandais Ephrem Rwabalinda, 16 mai 1994
    • Document 16 : Alain Juppé évoque le génocide à lʼAssemblée nationale, compte-rendu de la séance du mercredi 18 mai 1994
    • Document 17 : Lettre du Président rwandais Théodore Sindikubwabo au Président français François Mitterrand, 22 mai 1994
  6. A partir du 22 juin 1994, l’opération Turquoise permet l’évacuation au Zaïre des auteurs du génocide
    • Document 18 : Ordre dʼopérations de Turquoise, 22 juin 1994
    • Document 19 : Note du Ministère des Affaires étrangères sur les « autorités de Gisenyi », 15 juillet 1994
    • Document 20 : Dépêche Reuter du 15 juillet 1994, annotée par Hubert Védrine, secrétaire-général de lʼElysée

Laisser un commentaire »