Joué-lès-Tours (37) : la rumeur comme arme au service de l’extrême droite

2 avril 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Dalila Hassan, responsable local JRE

Dalila Hassan, responsable local JRE

Usant et abusant des réseaux sociaux et de vidéos postées sur internet pour répandre la rumeur, Dalila Hassan, une responsable locale des Journées de Retrait des Écoles (JRE) de Farida Belghoul a organisé une cabale ce week-end contre une enseignante de maternelle à Joué-lès-Tours, l’accusant d’organiser des attouchements entre élèves (une description détaillée de la vidéo de délation, aujourd’hui retiré par Youtube, est lisible ici). Le site d’information tourangeau La Rotative revient sur cette histoire et en démonte la mécanique.  

De comptes Facebook en sites internet, de courriels en sms, une rumeur visant une institutrice de Joué-lès-Tours se répand comme une trainée de poudre depuis le vendredi 28 mars, afin d’affoler les parents crédules et les attirer dans les réseaux des « Journées de retrait des écoles » orchestrées par Farida Belghoul.

En deux jours, la vidéo a été vue plus de 35 000 fois. Publiée sur le site internet de Farida Belghoul, on y voit la responsable jocondienne des « Journées de retrait de l’école », Dalila Hassan, expliquer qu’une institutrice aurait contraint un garçon de 3 ans à baisser son pantalon en même temps qu’une petite fille, afin qu’ils puissent se toucher les parties génitales… Hassan, dont la page Facebook révèle notamment son soutien à Dieudonné, explique ensuite qu’elle a assisté à l’entretien entre la mère du garçon, une femme tchétchène accompagnée d’un interprète, et la directrice de l’école.
D’après la vidéo, la maman tchétchène est allée tout naturellement trouver la responsable JRE locale pour rencontrer la directrice de l’école, ce qui permet à Farida Belghoul, prévenue en urgence, d’accourir sur place pour être sur la photo : elle sera accueillie par une centaine de mamans qui se sont spontanément rassemblées sur le trottoir devant l’école pour attendre pendant plusieurs heures leur idole anti-théorie-du-genre… Quel sens de la mise en scène ! Peu importe si le cliché du site de Belghoul montre plutôt une dizaine ou une quinzaine de mères, on retiendra qu’elles étaient cent, puisque c’est ce qu’on nous dit de croire !
Consigne a été donnée sur le site de Belghoul de ne pas répondre aux « trolls » qui « vont se déchaîner ». Et ce serait évidemment pure médisance de suggérer que la propagation de cette rumeur arrive opportunément peu avant le 31 mars, date de la journée d’action prévue par Belghoul pour sa JRE mensuelle : si l’annonce avait eu lieu plus tôt, la rumeur aurait eu le temps de se dégonfler, par exemple en demandant à connaître la version de la petite fille. Mais entre le vendredi soir et le lundi matin, la calomnie a le temps de toucher quelques milliers de personnes et de produire ses effets dévastateurs…

Lire la suite

Un commentaire »

  1. edouard 13 avril 2014 at 23:04 - Reply

    elle est complètement à la masse !
    pourquoi a t « elle fait cela ?

Laisser un commentaire »