Villes FN : à Villers Cotterêts, victoire d’un frontiste de longue date

31 mars 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Dans la plupart des villes où le FN a été élu, nous retrouvons de jeunes candidats. La situation est différente pour Villers Cotterêts, où le FN est implanté de longue date. 

Petite ville du sud de la Picardie, à 80 kilomètres de Paris, Villers Cotterêts a eu pour maire Charles Baur de 1954 à 1989. Ce dernier était également président de la région Picardie de 1986 à 2004,  et s’était associé au FN en 1998 pour garder le conseil régional. Cette petite ville dortoir, qui héberge les travailleurs-ses de la région parisienne, est alimentée de fréquentes rumeurs sur l’insécurité, et sur des logements qui seraient construits pour faire venir les populations de la banlieue.

Franck BriffautLe nouveau maire Franck Briffaut, est adhérent au FN depuis 1977. Il se présente à Villers-Cotterêts à partir de 1988 aux cantonales où il recueille 5,5% des voix. Il est conseiller municipal depuis 1995 et obtient 15,72% pour atteindre 21,77% au premier tour en 2001, soit le neuvième meilleur score pour le FN au niveau hexagonal, et 17,61% au second tour. Enfin, aux législatives de 2002, sur la circonscription de Château-Thierry, il a été au second tour face à Renaud Dutreil avec 17,98% et a finalement obtenu 26,61% au second tour. En 1998, ce conducteur de travaux pour l’armée est élu conseiller régional. Il est ensuite secrétaire-adjoint du FN pour l’Aisne, et membre du Comité central du FN depuis mai 2000. Il est tête de liste dans l’Aisne pour les régionales 2004. Il est également actuellement responsable de la formation des élus au FN.

Comme le veut la ligne de Marine Le Pen, Franck Briffaut est toujours resté lisse et n’a jamais fait de trop grosses « vague », s’attelant par exemple à défendre les usagers de la ligne de train Laon-Paris contre les retards, et « l’insécurité » sur ce trajet.

Nous essaierons de vous informer sur les initiatives face au FN dans cette ville.

 

Laisser un commentaire »