Face au FN, agir et résister ensemble (communiqué de Visa)

26 mars 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

VisaCommuniqué de presse  1er tour des élections municipales 2014 :

L’association Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (VISA) constate que le Front National, qui a adopté une stratégie de conquête lors de ces élections municipales, continue à s’affirmer dans le paysage politique français.
En déposant 597 listes pour ces élections, il dépasse son record de 1995 où il avait alors conquis Toulon, Marignane, Orange puis Vitrolles en 1997.
Le FN a déjà gagné sa « ville-laboratoire » d’Hénin-Beaumont. La famille Bompart (Ligue du Sud) a aussi été réélue dès le premier tour à Orange et Bollène.
A Marseille, le FN est en capacité de se maintenir au second tour dans tous les arrondissements et dépasse à l’échelle de la ville le Parti Socialiste.
A Lyon, pour la première fois, le FN se maintient au second tour dans 7 des 9 arrondissements.
Dans environ 300 municipalités, le FN a suffisamment d’électeurs pour se maintenir au second tour dans le cadre d’une triangulaire.
Dans certaines d’entre elles, il arrive en tête. Dans une quinzaine de villes, comme Béziers, Perpignan, Fréjus, Forbach  Beaucaire, Saint Gilles, Cogolin, Tarascon, Brignoles et Hayange ,  le FN est en position de force pour obtenir une majorité et donc un mandat de maire.
Dans d’autres, comme Saint Etienne, Nîmes, Villeneuve sur Lot, Lourdes, Villeneuve St Georges il obtient des scores très élevés et apparaît comme une force d’opposition municipale importante.
Les reculs et défaites du mouvement social face aux exigences patronales, le choix d’une politique par le pouvoir qui favorise l’accroissement des inégalités et de la pauvreté, les « affaires » qui empoisonnent la vie politique nationale ainsi que dans certaines villes,  ont entraîné une forte abstention populaire et une colère dévoyée par le Front National .
Le F.N. s’est aussi nourri de la montée des mobilisations et de la propagation des idées réactionnaires, racistes, homophobes et nationalistes.
La complaisance idéologique d’une partie importante de la droite avec les thèmes frontistes a contribué aussi fortement à la banalisation du vote pour le FN. Adepte du « Ni-Ni », elle ne peut donc être un « recours » au deuxième tour !
VISA appelle donc  tous les antifascistes à   se mobiliser contre le FN dans ces municipalités et à agir, en recherchant  l’unité avec toutes les forces progressistes, associations, syndicats et partis,  pour qu’il  soit battu dans toutes les villes où il  est encore en lice au deuxième tour.
VISA appelle tous les antifascistes à participer aux mobilisations qui auront lieu cette semaine à cette occasion.
VISA appelle aussi à la vigilance tous les antifascistes, durant tout le mandat des maires ou conseillers municipaux FN déjà élus : ils ne seront pas  les notables d’un parti respectable et crédible.
Nous appelons à combattre leurs idées et leurs actes, à décrypter leurs interventions et leurs discours tout au long du mandat, pour que les électeurs puissent connaitre la vraie nature de ce parti.
Au niveau national ou local, l’extrême droite est un poison mortel. L’expérience nous a appris que le « remède » Marine Le Pen peut tuer le malade !
VISA souhaite enfin exprimer sa solidarité à tous les syndicalistes des municipalités conquises par l’extrême droite, et affirme qu’elle se tiendra à leurs cotés dans la défense des salariés confrontés à ces mairies.

Un commentaire »

  1. Parasite 26 avril 2014 at 01:29 - Reply

    Bonsoir,

    Je ne comprends pas la présence de ce communiqué ici. Un truc qui appel à plus que demi-mot à voter pour PS/UMP/EELV.

    Question ouverte !

    Parasite.

Laisser un commentaire »