Toulouse : compte-rendu de la manifestation du 22 mars

24 mars 2014 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Entre 300 et 400 personnes ont manifesté dans les rues toulousaines ce Samedi 22 Mars 2014, à l’appel de l’Union Antifasciste Toulousaine, la CNT, Alternative Libertaire, le collectif Coup pour Coup et l’OCML VP.

P1040098.cleaned

La manifestation « Contre le fascisme, riposte populaire » a rassemblé sur le pavé, dans le cadre de la journée internationale d’action antifasciste et antiraciste (appelée par les grec.que.s du KEERFA), contre le Front National, son local et ses idées racistes et ultra-libérales.

Malgré la pluie battante, habitant.e.s, militant.e.s antifascistes, anti-impérialistes, antisexistes, syndicaux, se sont regroupés dès 14h place Arnaud Bernard. Les banderoles, « Face à l’extrême-droite résistance populaire » et « Clément M. assassiné par des fascistes : ni oubli, ni pardon », « Tolosa Antifa », « Trans, pédés, gouines, veganes, antifa : libération totale », « Contre l’homophobie, la lesbophobie, biphobie, transphobie : riposte radicale », les drapeaux « action antifasciste » et de différentes organisations, les mégaphones, les fumis, les pétards, les autocollants, les slogans (anarchistes, antifas, contre l’impérialisme, l’occupation policière et sa violence, le FN, le PS, les expulsions,…), le camion sono CNTiste : tout était au rendez-vous pour faire de cette journée antifasciste une belle fête, une chouette démonstration de notre détermination, de notre autonomie, de notre résistance.

P1040128.cleanedP1040089.cleanedP1040074.cleanedP1040174.cleanedP1040165.cleanedP1040192.cleaned

Les forces de l’ordre étaient bien présentes tout autour de la manifestation, notamment pour protéger le local du PS, puis les accès au local de l’UMP et évidemment à celui du FN : CRS, nationale, BAC et tout l’arsenal répressif était de sortie.

P1040188.cleanedMais même les trouble-fêtes de la BAC, qui ont joué de la provocation en s’inscrustant petit à petit en fin de cortège, n’ont pas réussi à gâcher cette journée : après avoir giflé un camarade, un des baceux s’est fait bousculer par quelques personnes solidaires face à l’impunité policière. Ce qui ne manqua pas d’énerver notre spécimen, qu’il sorte alors de sa veste une grenade de désencerclement face au cortège, tout fier de son jouet meurtrier. Une camarade lui asséna un coup de pied rageur dans les parties, l’atteignant dans le vif de sa virilité ; et avant que ses collègues aient pu se déchaîner, chaque camp retrouva sa place, face à face.

 

Une fois les flics remis de la sorte à leur place, la manif put se disperser tranquillement. Plus de flics, plus de problèmes, pas d’interpellations. Nous nous retrouverons ensuite dans un ou deux bars à Arnaud Bernard, l’occasion de renforcer nos liens et d’échanger au sec sur les prochaines mobilisations et rendez-vous des luttes : boxe populaire à Rodez le 12 Avril, festival les Lendemains qui Chantent à Paris le 6 et 7 juin,…

Toulouse, Toulouse ! Métisse et populaire !

P1040201.cleaned

2 commentaires »

  1. Kiroul 25 mars 2014 at 11:44 - Reply

    Nous étions 50 devant la pref de Pau le 22 mars.
    Le rassemblement a été lancé par un citoyen sans appel de la part d’organisations du fait de l’impossibilité de s’exprimer poitiquement la veille des élections.
    Je mettrai des photos et une vidéo du rassemblement prochainement sur mon blog.
    Bonne continuation, la lutte continue !

Laisser un commentaire »