LE FN et l’écologie (l’exemple angevin)

18 mars 2014 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

FN_voituresLe Réseau Angevin Antifasciste a publié un article récemment sur le programme du Front national en matière d’écologie, en prenant l’exemple d’Angers. À ce propos, on avait déjà signalé une émission de Zoomécologie sur la radio associative FPP sur le même sujet, que vous pouvez écouter ici.

La politique du FN en matière écologique est à l’image de sa politique générale, tournée vers les populations les plus favorisées au détriment des classes populaires. Et à Angers, le programme de Gaëtan Dirand suit la même ligne : un beau centre ville estampillé développement durable à destination des classes aisées et moyennes, cœur du cible du Front Nationale, au détriment des quartiers périphériques abritant les populations au plus faibles revenus et précarisées.

A Angers comme ailleurs, tout pour les riches et rien pour le reste. Et même les propositions locales suivent cette ligne. Avec Dirand, ce sont les automobilistes qui seront choyés, au détriment des transports en commun. Le FN angevin propose d’aider au stationnement et à la circulation des automobilistes. Cette mesure ne profitera d’aucune façon aux classes populaires, d’une part car l’achat et l’entretien d’une voiture représente une charge que tous les ménages ne peuvent se permettre. De plus, tandis que le prix du stationnement ne représente rien pour un ménage aisé, pour les classes populaires, il peut représenter un coût conséquent dans le budget. Cela permettra donc à la municipalité FN de gérer qui vient en centre en ville et qui peut rester dans son quartier.

De plus, en mettant l’accent sur la voiture le FN va à contresens du bon sens. Impossible de favoriser le « tout voiture » et favoriser la réduction des gaz à effets de serres et la pollution des centres villes. Il est nécessaire pour lutter contre l’effet de serre de massifier les transports en commun et de le rendre totalement gratuit pour tous/toutes. Cette politique de soutien va plus loin, Gaëtand Dirand prévoit d’arrêter le projet des berges de Maine qui visait, du moins en partie à réduire quelque peu la circulation automobile et ainsi diminuer la concentration de GES et de particules fines au niveau du centre ville.

On y retrouve la démagogie, très présente au FN, visant les automobilistes et permettant de faire le lien avec de nombreuses thématiques (matraquage fiscal…).

La suite ici

Un commentaire »

  1. F du RAAF 19 mars 2014 at 11:22 - Reply

    Merci de relayer cet article.
    Il s’inscrit dans la campagne anti-FN pour les municipales. « A Angers comme ailleurs, pas un élu pour le FN »
    Nous avons plusieurs axes :
    1 Démontrer que le FN n’est pas social, encore moins socialiste (au sens originel du terme), qu’il n’est pas du côté des pauvres, mais s’inscrit dans une logique libérale, néo-libérale, voire keynésienne, de croissance économique qui va dans le sens d’une croissance du pouvoir et des inégalités.
    2 En conséquence de cette réflexion sur la croissance économique, qui aboutissent à la croissance industrielle, qu’il n’est pas écologiste. Ses préoccupations pour la santé et la qualité de vie sont un leurre car il ne remet pas en question les mécanismes bio destructeurs du capital, à savoir la diminution des ressources naturelles, la pollution des organismes dans les grandes concentrations urbaines. Ses logiques de préférence régionale s’inscrivent dans un schéma d’enrichissement à travers l’exportation et non dans celui du développement de l’autonomie productive.
    3 Que l’essentiel de leur discours tient sur les fondamentaux du FN : désignation de l’étranger comme bouc émissaire et propagande xénophobe.
    4 Que la vague de dédiabolisation « bleu marine » ne tient pas, car beaucoup de membres de leur liste ont des liens avec, ou sont directement membres, d’organisations d’extrême droite radicale (Dirand est ex-responsable national du GUD, Gannat (3émé et responsable FNJ49) co-fondateur du RED d’Angers, Omain rédacteur catho-intégriste royaliste, Poizot ex-troisième voie). Qu’ils dénoncent les nuisances nocturnes alors qu’il se font arrêter pour tapage nocturne et ivresse sur la voie publique, qu’ils applaudissent les actes de vandalisme sur l’arbre de la laïcité alors que c’est apparemment un thème de premier choix pour Marine Le Pen.
    On donc la démonstration locale que malgré les effets d’annonce médiatique, les discours sur le nouveau FN, républicain, laïque, pragmatique, propre sur lui, ayant évincé les skinheads et les radicaux, est une imposture

Laisser un commentaire »