Marseille : quand la Mairie entrave l’activité antifasciste…

12 mars 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Festival-msed_22032014-visuel-1Communiqué du collectif MSED : Tian, sauveur suprême ?

La Mairie de Marseille a des priorités bien à elle. Priorité aux copinages, à l’électoralisme plutôt qu’à la solidarité et la lutte contre l’extrême droite. Rien d’étonnant pourra-t-on nous répondre, puisque l’actuel Maire gérait le conseil régional avec ses amis du F-Haine en 1986 et s’est toujours fait un expert des politiques sécuritaires ou encore de la chasse aux Roms. Cette fois, la Mairie va encore plus loin en entravant l’activité politique de notre collectif.

Depuis plusieurs mois, nous annoncions publiquement notre volonté de tenir un « Festival Marseille Solidaire » le 15 Mars. Nous avions fait les choses biens, poliment, en respectant le mille-feuille institutionnel imposé pour un tel projet. Ainsi, depuis le 27 Décembre, plus de deux mois avant la date de l’événement, nous présentions notre projet aux services de la Mairie afin d’obtenir l’autorisation d’occuper l’espace dit « des mobiles » (Square Léon Blum, face aux Réformés). Au niveau technique, tout allait bien, nous nous préparions même à payer cette infâme taxe d’occupation de l’espace public de 1000€ (oui, à Marseille, il faut payer pour occuper ses propres rues). C’était sans compter les plans électoralistes de la Mairie.

Lire la suite ici

Laisser un commentaire »