Calais : solidarité avec les migrants face à l’extrême droite

23 février 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Soli_CalaisLes militants mobilisés pour soutenir les squatteurs et les migrants harcelés depuis des mois par l’extrême droite à Calais ont besoin d’aide : si vous en avez la possibilité, passez-les voir samedi 1er mars à partir de 14h30 place d’Armes à Calais. Voici leur appel :

Le 23 octobre dernier, la maire de Calais, Natacha Bouchart, a allumé une mèche sur sa page fesse-bouc. Elle a lancé un appel à la délation de squats ouverts par des migrants ou les NoBorders. Très vite, un groupe fesse-bouc surgit « Sauvons Calais », qui commence à organiser des manifestations « anti-migration ». Ils sont reconnus et même rejoint par l’adjoint de la maire, Philippe Mignonet.

Pendant les mois de décembre et janvier, le mouvement continue de prendre de l’ampleur. La maire prend ses distances d’une nouvelle manifestation « anti-migrants » le 11 janvier, mais il est trop tard. Les modérateurs du groupe fesse-bouc « Sauvons Calais » enlèvent les commentaires trop extrémistes pour le monde extérieur et essaient de se faire une respectabilité. En opposition à cette page, un groupe fesse-bouc pro-migrants est créé par les calaisiens : « Calais, ouverture et humanité ».

L’ouverture d’un squat à Coulogne, tout près de Calais, déclenche une nouvelle phase dans le développement fasciste. Le squat est attaqué à plusieurs reprises et les fascistes font peur aux voisins : par exemple si les gens osent partir en vacances, ou juste quand ils vont faire des courses, des migrants ou les NoBorders risqueraient de squatter leur maison à leur retour ! Aujourd’hui l’urgence est extrême. Le toit du squat est détruit par des jets de pierres, il y a eu plusieurs tentatives de rentrer dans la maison, les soutiens du squat sont pourchassés, des menaces de mettre le feu au squat…

Svp., si vous pouvez venir donner un coup de main, n’hésitez-pas. Etre nombreux est important ! Pour plus d’informations suivez sur le blog de Calais Migrant Solidarity et le blog de Passeurs d’hospitalités.

Les commentaires sont fermés.