Manifestation antifa à Paris le 9 février : l’antifascisme, c’est l’affaire de toutes et tous !

25 janvier 2014 22 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

affiche_09022014À l’invitation de La Horde, plusieurs collectifs et individus se sont organiséEs, à l’occasion des 80 ans des grandes manifestations antifascistes de 1934, pour défiler dans les rues de Paris le 9 février prochain. Rendez-vous est donné à 14h place Jules Joffrin pour rappeler que l’antifascisme que nous défendons n’est pas né d’hier, et qu’il dépasse largement le cadre étroit de l’opposition frontale avec les groupuscules d’extrême droite.
Si nous ne laisserons jamais les organisations nationalistes réactionnaires tenter d’imposer leurs idées au reste de la société, nous n’oublions pas non plus les responsabilités de l’État français dans le climat raciste délétère qui pourrit les relations sociales.  Aussi nous nous inscrivons dans le prolongement des mobilisations d’hier contre toutes les formes de fascismes : manifestations contre les ligues fascistes en 1934 ; celles des lycéens et étudiants contre les nazis et Vichy en 1940 ; mobilisations contre le colonialisme et l’OAS dans les années 1950 et 1960 ; pour le droit des femmes à disposer de leurs corps dans les années 1970 ; pour l’égalité des droits et contre les crimes racistes et sécuritaires dans les années 1980 ; pour l’ouverture des frontières et le soutien aux sans-papiers dans les années 1990 ; contre la violence de l’extrême droite dans les années 2000, pour la solidarité internationale…

Le texte d’appel à la manif :

l’antifascisme, c’est l’affaire de toutes et tous !

Il y a 80 ans, le 6 février 1934, les ligues fascistes marchaient dans les rues de Paris pour imposer par la force leur modèle de société : en réaction, trois jours plus tard, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées contre ce coup de force fasciste dans les rues parisiennes, suivies par des centaines d’autres les jours suivants dans toutes les régions de France, avec en point d’orgue une manifestation de 250 000 personnes, à nouveau à Paris, le 12 février. La France d’aujourd’hui n’est pas celle des années trente, et l’extrême droite a évolué : au-delà de l’activisme des groupuscules ultranationalistes qui s’en revendiquent, son expression se retrouve aussi bien dans les propos d’un ministre, dans l’esprit d’une loi, dans le programme d’un parti populiste, dans le conservatisme qui met en danger l’IVG, dans le racisme et le sexisme du quotidien. Mais la résistance face à elle est toujours d’actualité.

Le battage médiatique autour de l’interdiction de spectacles antisémites et leur instrumentalisation à des fins politiciennes ne doivent pas nous dédouaner d’une nécessaire réaction face à l’intolérable : l’État est bien mal placé pour prétendre lutter contre l’extrême droite, alors qu’il orchestre expulsions et discriminations au sein même du modèle qu’il défend, mais c’est à nous de ne pas lui laisser occuper l’espace de la résistance antifasciste.

Cette résistance à l’offensive des idées racistes et nationalistes doit être sans concession.

En premier lieu, l’antifascisme que nous défendons est l’affaire de toutes et tous, collectifs ou individuEs, organiséEs ou non : ce n’est sûrement pas l’affaire de la justice ou de la police, ni celles des seules organisations politiques, surtout quand elles en font un enjeu électoral à quelques semaines des élections municipales, pour mieux déserter le terrain le reste du temps.

Ensuite, notre antifascisme ne doit négliger aucune des formes que prend ce que nous combattons : discours et violences islamophobes et sexistes, racisme anti-Roms qui prospère des quartiers populaires jusqu’aux plus hauts sommets de l’Etat, antisémitisme larvé ou assumé, racisme sexiste à l’égard des femmes de l’Est, retour du racisme biologique envers les Noirs, racisme inaudible à l’encontre des Asiatiques, rafles de putes et de sans papiers, homophobie, lesbophobie et transphobie religieuses ou laïques. Notre antifascisme doit les combattre globalement, par tous les moyens nécessaires.

Enfin, il est facile de constater que les inégalités sociales reposent en grande partie sur la discrimination à l’égard des populations pauvres d’origine étrangère, sur la recherche de boucs-émissaires, mettant à nu le racisme structurel de la société. Mais nous savons aussi que l’injustice sociale n’est pas qu’une histoire de discrimination culturelle ou ethnique, et que ses racines plongent au cœur même de la logique d’un capitalisme qu’il nous reste à détruire ; que le nationalisme est à combattre d’où qu’il vienne, et que l’esprit de clocher n’est pas le domaine réservé de l’extrême droite.

Mais notre antifascisme ne se résume pas à une une lutte défensive car c’est avant tout une lutte d’émancipation. Il nous paraît donc logique de nous mobiliser pour la libre circulation des personnes, l’abolition des frontières et la solidarité avec les sans papiers ; pour l’égalité hommes-femmes dans la vie, dans la ville et au travail quelque soit leurs origines ; pour la solidarité internationale antifasciste.

 

22 commentaires »

  1. Castorapas 6 février 2014 at 10:42 - Reply

    A quand une manifestation pour Said Bouarach?
    Tué par des nervis d’extrême droite en le noyant.

    • La Horde 6 février 2014 at 13:35 - Reply

      On te voit venir : c’est bizarrement le seule crime qui intéresse les idolâtres de Dieudonné dont tu dois faire partie. On se contentera de rappeler les paroles de Yasmine, la cousine du vigile tué, sur le site Bondyblog : Yasmine dit regretter que lors de la de la manifestation de lundi, « un groupe pro-palestinien se soit servi de cette mort et de cette marche pour se mettre en avant : le collectif du Cheikh Yacine. Je vous le dis clairement : que les agresseurs soient juifs, chrétiens, musulmans ou même bouddhistes, on s’en fout ! Tout ce que l’on veut, c’est un jugement normal. Ils ont tué un homme qui faisait son boulot, mais où on va là ? Ça commence comme ça et ça ne s’arrêtera pas. Tout le monde tue tout le monde alors. C’est vraiment inadmissible ! »

  2. marylouB 30 janvier 2014 at 14:18 - Reply

    Bonjour la lutte anti-fasciste se déroule dans la rue mais aussi sur le NET!!! Cela fait quelques jours que j’ai repéré un clan de facho qui investissent les réseaux sociaux comme google+, dailymotion, youtube…etc…j’interviens en postant au max sur les différents profils…mais pour la plupart… ils viennent de me bloquer!!! c’est pourquoi je lance un appel aux anti-fafs pour qu’ils investissent leur compte avec des commentaires… « TVRAIS », »DJL93VIDEO », »REHEARSAIS »,
    « MYRIAM BLOCH »… etc etc…ils sont les propagandistes de DIEUDONNE ET SORAL…leur anti-sionisme plus qu’affirmé cache un profond anti-sémitisme… ils adoptent toute une rhétorique que nous connaissons bien qui est celle de l’extrême-droite classique mêlée à un mysticisme religieux(aussi bien chrétien que musulman!) et défendent les » thèses » totalement délirantes(cf. la thèse des reptiliens!!!)…. il faut d’une façon ou d’une autre les combattre…merci de m’aider à cette tâche… car je suis de plus en plus en difficulté… google+ vient de m’envoyer un avertissement…me reproche de faire de la propagande… et me menace de supprimer mon compte… IL FAUT INVESTIR ET ENVAHIR LE TERRAIN DES RESEAUX SOCIAUX. ET FAIRE DIFFUSER L INFO…! MERCI A VOUS.

  3. soso 28 janvier 2014 at 21:18 - Reply

    Cherche covoiturage (2 places) au départ de st Brieuc ou Rennes et les villes aux alentours pour monter à Paris le 9 février à la manif…

  4. chassaing 27 janvier 2014 at 23:14 - Reply

    le 6 Février 34, j’avais 9 ans..Je me souviens que mon père tonnait, journal à la main..Ce journal, je l’ai lu..Cela m’a laissé une impression de quelque chose de dangereux..JE N’AI JAMAIS OUBLIE.Je ne serais pas à Paris..mais cette plongée enfant dans cette menace, m’a fait etre anti-fasciste durant toute ma vie.JE SUIS AVEC VOUS PAR LE COEUR ET Par le sang.L’heure est assez grave pour rappeler cxela.COURAGE. NO PASARAN.

  5. Antifascisme 43 27 janvier 2014 at 22:18 - Reply

    Il y a une possibilité de monter d’autre mouvement en province pour les personnes qui ne pourront pas se déplacer sur Paris le 9 février?

    • La Horde 28 janvier 2014 at 14:18 - Reply

      L’idée est que les antifascistes puissent se retrouver autour d’une date qui leur soit propre, et non simplement en réaction à l’activité de l’extrême droite. Donc, bien entendu, si différentes actions à différents endroits peuvent se coordonner le même jour, ce serait parfait.

      • Antifascisme 43 28 janvier 2014 at 18:54 - Reply

        Merci de cette réponse, si vous avez une idée se jour la dans la région Lyonnaise nous plusieurs a être partant !

        • Qn 29 janvier 2014 at 18:04 - Reply

          Y’a pas un grosse structure antifa libertaire à Lyon ? Je suppose qu’ils seraient chaud pour monter un truc

  6. LG 27 janvier 2014 at 20:58 - Reply

    Relayé et mis en Une dans cette page facebook. La Horde, n’hésitez pas à y signaler suite des infos, par ex, s’il y a nouvelles assocs ou autres qui participent . https://www.facebook.com/pages/100-anti-fn-Unis-contre-lextr%C3%AAme-droite-et-ses-alli%C3%A9s/206801826056130

  7. camp-volant 25 janvier 2014 at 19:01 - Reply

    qui appelle à cette manif ?

    • La Horde 26 janvier 2014 at 10:59 - Reply

      Comme on l’a dit, c’est à l’invitation de La Horde, et ont répondu présents pour le moment, par ordre alphabétique : l’Action antifasciste Paris-Banlieue, Alternative libertaire, le CAPAB (Collectif Antifasciste Paris Banlieue), la CNT, le Comité pour Clément, Les Lesbians of Color, les lycéens du MILI, Solidaires étudiant… On espère que la liste des signataires va s’étoffer au cours des jours qui viennent.

Laisser un commentaire »