Besançon : deux antifas victimes d’une agression poursuivis pour violence !

1 janvier 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Le genre de vêtement porté par les neéonazis bisontins…

Le genre de vêtement porté par les neéonazis bisontins…

Lu sur le site Le Libertaire bisontin :

Dans la nuit de vendredi à samedi, une rixe opposant un camarade antifasciste de Planoise qui se promenait au centre-ville de Besançon avec un ami à lui et deux néonazis a éclatée vers 1H40 du matin. Les deux néonazis, dont l’un d’eux est formellement identifié par notre camarade comme étant de la mouvance bonehead locale, étaient âgés d’une vingtaine d’années.

Lorsque notre camarade et son pote les ont aperçu Grande Rue (vers l’ancien Monoprix), ils ne les ont pas laissé indifférents. Comment le rester face à leur mode de parfait nazi, avec insignes, patchs et tout le tralala qu’ils peuvent aisément se procurer sur la toile, comme sur le site  «Sédition Séquane» (aujourd’hui disparu) entre autre ? Bref, voyant ces deux énergumènes, l’un grand env. 1,80 m et l’autre plutôt petit et costaud, (une tentative d’identification est en cours) , des échanges verbaux s’en sont suivi. Le ton est monté rapidement, notre camarade qui est musulman leur a parlé des tags de croix-gammées et de la tête de porc déposée devant la mosquée Sunna il y a peu. Des passants qui connaissaient notre camarade ou qui avaient repéré qu’il y avait des «fafs» (À Besançon les gens sont assez attentifs pour ça) ainsi que des badauds se sont agglutinés autour. Une bousculade s’en est suivi, des insultes… La situation en est restée la… provisoirement. Moins d’une heure plus tard, alors que notre camarade et son pote était vers la rue C. Pouillet, ils ont recroisé les mêmes loustics qui cette fois ci les ont attaqué à coup de triplex (ceinture en métal composée de trois chaînes de moto).

Un de nos compagnons a été touché au crâne et à la main. Il a perdu pas mal de sang. In extremis ils ont réussi à se défendre, à les corriger et leurs agresseurs de prendre la fuite. La police est arrivée et a embarquée mon camarade et son compagnon qui ont été placé en garde à vue et poursuivi par le procureur pour violence. Les deux néonazis eux ? Ils se sont évaporé dans la nature, paisiblement, comme par hasard… Pas de GAV ni de poursuites judiciaires pour eux !

Le genre de graffiti qu'on trouve sur la mosquée de Besançon…

Graffiti sur la mosquée de Besançon…

Mes camarades et moi sommes très en colère ! Ca fait plusieurs mois que la communauté musulmane est victime d’actes islamophobes et racistes sans que rien ne soit entrepris par les autorités pour y mettre un terme. En attendant nous sommes pleinement solidaire de notre camarade et son ami qui sont victime d’une profonde injustice… de plus ! Nous vous tiendrons informé des suites judiciaires de cette affaire. Merci à mon camarade et ami de Planoise (dont je tairai le nom), victime de l’agression (puis désigné coupable) de m’avoir livré sa version en toute franchise, pour l’élaboration de cet article. Je veux préciser que c’est une personne que j’estime beaucoup pour sa sympathie et son honnêteté. (il se reconnaîtra). Je te souhaite à toi et ton ami un bon rétablissement.

LA LUTTE CONTINUE !

Laisser un commentaire »