Provocations et agressions fascistes à Nantes le 26 décembre

29 décembre 2013 8 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

LogoAFANantesNous avons constaté une recrudescence des gesticulations de l’extrême droite à Nantes ces derniers mois : manifestations homophobes, ouverture d’un local du Front National, tentatives de distribution de journaux royalistes à l’université, fascistes casqués aux abords d’une manifestation pour le droit des femmes…

Au crépuscule de cette année 2013, ce sont maintenant des néo-nazis en groupe qui paradent en centre ville, et agressent des individus isolé.

Au lendemain de noël, le 26 décembre, en début de soirée, un individu est insulté et menacé de mort alors qu’il se promenait dans le quartier Bouffay. Les agresseurs l’ont explicitement pris à partie en fonction de son appartenance politique supposée et de son apparence physique : « t’es antifa toi ? », «  on casser les dents des antifas », « on va en tuer ». Le groupe cherche visiblement à en découdre.

Après cette première partie de soirée marquée par cet évènement inhabituel et inquiétant, un groupe d’une petite dizaine de néo-nazis clairement identifiables viennent faire de la provocation devant un bar connu pour accueillir des militant-e-s nantais-e-s et des concerts politiques. Les individus, qui font des saluts nazis, des quenelles, et crient « ADSAV » (le nom d’un obscur groupuscule fasciste bretonnant) sont alors identifiés.

Les plus remuants sont :

– Renaud Delagarde ancien nantais installé à Tarbes et membre du groupuscule 3ème voie dissout après l’assassinat de Clément Méric (ci-joint trois photos numérotées ou Delagarde pose avec un T-Shirt ‘Troisième Voie’ -1-, en présence du nazi tristement connu Ayoub -2- et devant un drapeau tercériste -3-)

Nantes1 Nantes2 Nantes3

– Et un certain Tristan surnommé « Tritrou », vendéen d’origine, habitant désormais à Bourg en Bresse. Ce dernier affiche ouvertement ses sympathies nazies en arborant des T-shirts sans équivoque (celui du groupe nazi anglo-saxon Blood and honnour -photo 4-) et paradant à une manifestation homophobe en juin 2013 en compagnie du marigot de l’extrême droite locale, (notamment G. Bouchet du FN -photo 5-).

Nantes4 Nantes5

Visiblement la bande de guignol néo-nazis se réunit à Nantes à l’occasion des fêtes et compte bien faire de la provocation.

Quand une poignée de camarades se rassemble et avance sur les provocateurs, ceux-ci fuient rapidement. Après un petit tour en ville le danger semble écarté et la soirée aurait dû se terminer là.

Malheureusement, plus tard dans la soirée – entre 1 et 2 heures du matin – une personne isolée, présumée antifasciste par ce même groupe est passée à tabac à la sortie d’un bar. Elle est sévèrement blessée et passe la nuit aux urgence : son sternum est fêlé par les coups, elle porte de nombreuses contusions et hématomes.

Faudra-il que l’extrême droite tue à nouveau pour qu’il y ait une réaction ?

Au delà de la lâcheté habituelle de l’extrême droite, cette agression constitue un nouveau palier dans la violence des fachos à Nantes : ils paradent et agressent désormais en plein centre ville. Les violences de ces groupuscules font partie intégrante d’un climat général de banalisation des idées d’extrême droite et de libération de la parole raciste et homophobe encouragée par la classe politique. Le racisme d’État décomplexe, radicalise et encourage le passage à l’acte de ces individus.

Nantes est et restera antifasciste.

8 commentaires »

  1. Vladimir 11 novembre 2015 at 15:56 - Reply

    Il a vraiment une tête d’abrutis le gros avec ses dents écartées, ha, mdr ,

  2. Spun 16 juillet 2014 at 13:50 - Reply

    J’ai moi aussi une anecdote à ajouter au palmarès de ce fameux Tritrou. Ça remonte à juin 2012, du côté de Quimper, où un musicien de rue s’était vu passer à tabac par 6 ou 8 courageux boneheads. Le motif? Il portait un badge SCALP sur sa casquette. Tritrou a été facilement identifié dans cette agression puisqu’il portait un plâtre au bras à cette période (dans lequel il dissimulait une télésco). Suite à cette histoire, des comptes avaient vite été demandé à une petite bande de skins locaux (et des fachos refoulés notoires) qui s’étaient désolidarisés de la bande à Tritrou, en admettant toutefois les connaitre. En vérité, il aurait été peu probable que des néo-nazis vendéens se retrouvent à parader dans Quimper sans la connivence de ces locaux…
    Le pire c’est que malgré la déloyauté totale de ces fafs, le musicien de rue était parvenu à en mettre 2 au sol avant d’être roué de coups, pour finalement n’en sortir qu’avec quelques bleus sur les côtes. Voila le genre d’exemple qui démontre le témérité de Tritrou & consors!

  3. antifaf 11 janvier 2014 at 13:10 - Reply

    faut-il faire un sport de combat pour marcher tranquillement dans la rue ? je vous le demande car j’ai vraiment l’impression que le mouvement boneheads et neo-nazi prend beaucoup d’ampleur en France

    • La Horde 12 janvier 2014 at 09:12 - Reply

      La meilleure réponse à la violence de l’extrême droite et à ses tentatives (dont la réussite est cependant aujourd’hui toute relative) d’instaurer un climat de terreur n’est pas selon nous à trouver dans des réponses individuelles. La pratique des sports de combat est une bonne chose pour l’hygiène de vie et la confiance en soi, mais pour renvoyer les fachos dans leur trou, il faut s’organiser collectivement. Sur une pratique raisonnée et collective de la violence face aux intimidations de l’extrême droite en vous renvoie ici : http://lahorde.samizdat.net/2013/06/07/lantifascisme-et-la-violence-mise-au-point/

  4. Léa7 1 janvier 2014 at 11:34 - Reply

    Quelque chose de prévu contre le spectacle du 9 janvier ? Contenu dégueu + pas mal de fafs dans le public.

    http://www.francebillet.com/place-spectacle/manifestation/One-man-woman-show-DIEUDONNE-SHDIE.htm

  5. Franck 31 décembre 2013 at 19:14 - Reply

    Sur la 2ème photo, à gauche, c’est Yann ROTKE, ex-JC, ex-MNBF passé à 3ème Voie.

  6. ibrahim yoldas 30 décembre 2013 at 14:11 - Reply

    Présent a ce rassemblement avec quelques camarades https://rebellyon.info/?De-Bellecour-a-Taksim nous avons eu la surprise de voir un couple deguisés en skin observer notre rassemblement . Moi meme avec 3 cotes cassés et mon camarade avec 1 broche dans la main nous nous sommes raprocher de ce couple insolite , (inconnue au bataillon a lyon au demeurant), afin de nous informer de leurs présence . Le garçon declara spontanément etre apolitique . Ce qui nous parus assez peu credible au regard de sa casquette skrewdriver 🙂 . Nous lui conseillame de quitter avec sa compagne (femelle??) le rassemblement en indiquant que les camarades qui avait pratiquer la guerilla en turquie serait bcp moins diplomate que nous . un coup de parapluie + tard notre race supérieur fuit en laissant sa « compagne » sur place et arrivé de l’autre coté de la place bellecour , fit mine de faire quelques geste belliqueux . Le rapport entre cette « action » et cette article ??? Le courageux « tri-trou 88 , que nous retrouvames facilement le lendemain sur Fb . La morale de l’histoire ?? si ces gens portent des t-shirt blood and honor c’est qu’ils combattent pour ce qu’ils ne possédent pas MDR

Laisser un commentaire »