Quand les fascistes taguent la Sorbonne …

20 décembre 2013 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Les fascistes s’en sont donnés à coeur joie en tagguant les murs et les alentours de la Sorbonne cette nuit ; une réaction pitoyable au collage antifasciste qui avait eu lieu dans le quartier ces derniers jours. En fin de matinée la mairie de Paris avait déjà envoyé une équipe pour nettoyer ; ci-dessous, quelques images de leurs pauvres bombages

Pas de fachos dans nos quartiers

Pas de fachos dans nos facs

2 commentaires »

  1. Eddy Roos 5 février 2014 at 02:25 - Reply

    J’aimerais savoir ce que mon nom vient faire dans le commentaire de ses photos d’abrutis néo-nazis.

    L’UPR n’a jamais cherché à faire de l’entrisme à la Sorbonne (et quand bien même, de là à comparer ça au vandalisme haineux du GUD et consorts…). Le seul lien, c’est que je suis en effet militant à l’UPR, et que j’ai en effet été étudiant à Paris IV… Et de ce fait ça veut forcément dire que j’y suis pour faire de l’entrisme ? Je peux encore aller étudier ou bien ? C’est qui les conspirationnistes qui sombrent dans le raccourcis, sérieusement ?

    Du reste, l’UPR ne correspond à rien de ce que vous décrivez. Nous sommes un rassemblement au dessus du clivage droite gauche dans un but temporaire, sans nier ce clivage mais en expliquant qu’il perd son sens tant que les grandes orientations politiques et économiques viennent désormais d’au-dessus du prédisent de la république, donc d’au-dessus de ceux pour qui on vote, donc au-dessus de la démocratie. Si des gens courageux qui ont le mérite de s’engager pour l’antifascisme ne s’en inquiètent pas, c’est leur problème.

    Enfin, l’UPR est qui plus est dans les faits, aujourd’hui constituée d’une majorité de gens de sensibilité de gauche, et combat politiquement dans sa charte fondatrice comme dans ses discours réguliers, tout ce que la France compte d’identitaires, les fachos refoulés, le FN, les officines d’extrême-droite, et milite en permanence contre le viol de la démocratie. Je conchie Soral, n’aime pas Blanrue, ne m’intéresse pas du tout aux autres, et pourtant je suis un cadre de l’UPR. Il n’y a pas une erreur dans votre équation là..?

    Que la Horde continue son travail de lutte contre ce genre de tarés du GUD et compagnie, c’est utile. Mais merci de ne pas tout mélanger frénétiquement, et ne pas vous faire conspirationnistes que les décérébrés que nous combattons communément…

    Cordialement.

    Eddy Roos

  2. Andrei 23 décembre 2013 at 15:05 - Reply

    Attention un autre groupuscule nationalo « souverainiste » l’UPR tente aussi de s’incruster à Paris VI Sorbonne.
    Le nom du gugusse qui s’en occupe s’appelle Eddy Roos, c’est l’un des représentants de ce parti pour l’Ile de France, il publie régulièrement des commentaires sur la poubelle « participative » Agoravox

    agoravox.fr/auteur/eddy-roos

    Spécialité de ce groupuscule tenter de s’infiltrer et noyauter partout ou ils le peuvent, on les a vu s’incruster il y deux ou trois ans dans le mouvement des « indignés » avec hélas une grande facilité et une certaine audience, a notre dame des landes ou des camarades Antifas locaux les ont rapidement grillés.
    Leurs « programmes politique » qu’ils disent « ni de droite ni de gauche » sortir de l’UE, éloges incessants du retour du « patriotisme », retour au franc, le tout sous couvert de nostalgie « Gauliste »et des trente glorieuse. saupoudré de soutiens à divers régime totalitaires et autres fachos européens comme l’anglais Nigel Farage ou l’UDC suisse d’Oskar Freysinger.

    Quand aux pages face book de leurs adhérents elles parlent d’elle même, on y adore Soral, Chouard , des négationnistes comme Faurisson ou Paul Eric Blanrue et bien sur Dieudonné, que cette petite bande présente toujours comme des « victime d’attaques contre la liberté d’expression »
    Et pour en rajouter dans le confusionnisme de leur « ni à droite ni a gauche mais patriotes », ils ont aussi réussi a inviter l’historienne Annie Lacroix Riz à leurs dernières  » université des journées d’autonne »

    upr.fr/videos/av/universite-dautomne-2013-de-lupr-table-ronde-sur-les-origines-et-objectifs-de-la-construction-europeenne

    Encore une qui se prétend toujours de « gauche » mais qui n’en est pas a son premier dérapage puisqu’on avait déjà pu l’observer le 3 septembre 2011 en train de manifester son soutien à Kadhafi au coté de la négationniste Ginette Hess Skandrani.

    http://www.youtube.com/watch?v=cRvfuuitAKA

     » Mise en ligne le 5 sept. 2011 3 septembre 2011, Paris. Rassemblement , Place de la République, contre la guerre de Sarkozy avec l’OTAN en Libye. Allocution d’Annie Lacroix-Riz, historienne, au nom du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) ».

    Skandrani grande amie de l’ex Gudard Chatillon et qu’on ne présente plus puisqu’elle a fait plusieurs fois la une de ReFlexes

    http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article485

Laisser un commentaire »