Clamart : Marionnaud, ça pue !

13 décembre 2013 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

anti-MarionnaudMarine Le Pen est venu vendredi 6 décembre inaugurer la permanence de Bernard Marionnaud à Clamart (92), candidat à la municipal sous l’étiquette Divers Droite et affilié au Front national, comme nous l’avions déjà annoncé il y a plus de deux mois. Tout le monde connait la chaîne de parfumeries qui portent son nom et dont il est le fondateur ; ce que l’on sait moins, c’est qu’il est, selon la lettre confidentielle La Lettre A du 21/11/2013, un ancien du Service d’Action Civique (SAC), le service d’ordre gaulliste de sinistre mémoire. Le SAC était le service d’ordre du Rassemblement du peuple français (RPF) fondé par De Gaulle au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. S’il regroupe d’anciens résistants, on compte dès l’origine dans ses rangs de nombreux militants d’extrême droite d’avant-guerre, issus des Croix de Feu ou des Jeunesses Patriotes : normal, puisque c’est avant tout pour s’opposer physiquement aux communistes que le SAC a été mis en place à la fin des années 1950. Écœurés par la libération de l’Algérie, ses membres vont accentuer leurs actions violentes, soutenus à la fin des années 1960 par de nouvelles recrues issus des milieux mafieux, jusqu’à la tuerie d’Auriol qui scellera son destin. Notons au passage que c’est le SAC qui a créé le syndicat étudiant UNI (qui existe toujours aujourd’hui) pour contrer la « subversion gauchiste » dans le milieu universitaire…
Fachos, barbouzes, malfrats : voilà de quoi était fait le SAC. Or on retrouve aujourd’hui plusieurs de ses membres dans l’entourage de Marionnaud pour les prochaines municipales… On se demande bien qui on va trouver sur la liste FN à Clamart ! Il est peu probable que Marine Le Pen dénonce ces amitiés sulfureuses, car elle et Marionnaud ont de très bons amis communs, comme l’antisémite Frédéric Châtillon, responsable de la communication électorale et ancien leader du GUD.
Une cinquantaine de personnes s’étaient rassemblées pour protester contre la venue de Marine Le Pen (le maire PS de la ville a même fait une apparition éclair, et qui revendique maintenant avoir mené la riposte !), dont quelques antifascistes que le service d’ordre du FN a tenté d’intimider, en vain.

2 commentaires »

  1. traiteur clamart 25 février 2014 at 15:13 - Reply

    Les racistes !

  2. bigblue 13 décembre 2013 at 19:28 - Reply

    Tout est dit, précisez juste que l’enseigne Marionnaud n’appartiens plus à ce mec depuis presque 30 ans, histoire d’éviter un boycott inutile d’un réseau en difficulté chronique depuis plusieurs années…

Laisser un commentaire »