SOS Tout petits : A Dijon, résurrection avortée !

19 novembre 2013 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

anti-IVGSOS Tout petits, l’association intégriste antiIVG, devait ressusciter ce samedi 16 novembre. A Dijon devant l’école universitaire des sages femmes, la résurrection a donc avorté. Au total 2 intégristes ont surtout suscité l’étonnement des quelques passants et la vigilance de plusieurs dizaines de personnes réunies là à l’appel de la coordination antifasciste de Cote d’Or pour faire barrage à l’idéologie réactionnaire de cette association dont la négation des droits des femmes, à commencer par celui de disposer de leur corps, est l’unique raison d’être. Un tel échec démontre s’il en était besoin la complète disproportion entre l’influence nauséabonde des idées de ces zigues et leur poids réel dans la population, proprement insignifiant. Nous espérons que celui-ci permettra d’invalider définitivement les idées toxiques de ces archaïques qui nient les femmes comme actrices majeures de notre société.
Au vu d’une telle toxicité et donc la dangerosité prouvée de ces idées pour le corps social, l’on ne peut donc que s’interroger sur la complaisance des autorités à leur égard : autorisation préfectorale de manifestation / prière de rue (sic) et surtout présence policière disproportionnée au regard des enjeux. D’autant qu’une certaine fébrilité de leur part était palpable : en pleine période d’austérité pour les comptes publics et d’interrogation sur l’efficacité de l’action publique au regard de son coût, la question se pose sur l’utilité d’une telle mobilisation de la force publique dont le positionnement sur la chaussée, aux côtés de l’association intégriste, pouvait laisser croire qu’elle avait clairement choisi son camp. Initiative locale ou consigne ministérielle ? Quoi qu’il en soit, le combat de notre coordination antifasciste de Cote d’Or ne cessera pas tant que des initiatives de quelque nature que ce soit persisteront à diffuser dans l’espace public des idées réactionnaires, xénophobes, racistes, sexistes, sécuritaires…. Nous vous donnons donc par conséquent rendez vous à la prochaine réunion de campagne du candidat Houpert le 22 novembre prochain consacrée à la promotion des thématiques sécuritaires à l’hôtel du parc de la Colombière.

Coordination Antifasciste de Cote d’Or

Un commentaire »

  1. armando 84 22 novembre 2013 at 11:15 - Reply

    AVIGNON : SOS tout petits sous protection de la flicaille.
    La police nationale fait avorter la contre manifestation organisée par le FLOUV (Front de Libération des Ovaires, des Utérus et des Vagins).

    Une 50aine d’intégristes cathos/fachos/machos accompagnés par quelques fruits de leurs entrailles ont ainsi pu bénéficier de la protection des forces de l’ORDRE pour leurs prières à l’attention des victimes de l’IVG durant environ 2 heures !!
    > >
    > > Dès 13h un comité d’accueil orchestré par le commissaire en personne nous attendait au lieu de RV. Interdiction nous est alors intimée d’ approcher à moins de 300 mètres de la clinique Urbain V, sous peine d’être embarqués et poursuivis pour trouble à l’ordre public. Au fur et à mesure que nous arrivons des flics en uniforme et en civil relèvent nos immatriculations. Nous n’étions qu’une 20aine ce qui limitait nos velléités à passer outre leur mise en garde.
    > >
    > > Nous nous sommes alors rapatriés sur le centre ville, place Pie, avec nos pancartes et nos tracts mais sans grand enthousiasme.
    > >
    > > Super ville d’Avignon où il y a 8 jours le préfet faisait expulser puis détruire le squat des anti LEO et mobilisait pour cela une 100aine de garde mobile et qui aujourd’hui fait protéger par sa police les fanatiques religieux de SOS tout petits qui occupent et prient dans la rue devant une clinique pour demander l’interdiction de l’ IVG, mais aussi de toute forme de contraception.
    >

Laisser un commentaire »