Varsovie : deux squats attaqués par des néonazis

12 novembre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Varsovie_attaque_squat

Mis à jour à 22h27 :

La manif antifasciste, qui est traditionnellement le 11 novembre pour contrer la marche fasciste, a été avancée le 9 cette année pour éviter que les dommages et les provocations des néonazis soient mis sur le dos des antifas, d’autant que vu le nombre de fachos dans la rue, faire un blocage est devenu dangereux. Aussi, c’est peut-être en représailles des trois flash-mobs antifascistes qui s’étaient déroulées deux jours avant, que les squats squats Przychodnia et Syrena situé dans le centre de Varsovie ont été attaqués en marge de la marche nationaliste du 11 novembre.

Beaucoup de dommages, et quelques blessés légers. Les nazis ont violemment attaqué la façade avec des cocktails Molotov et lancés des fusées de détresses avant de forcer de portail de la cours et de rentrer dans l’enceinte de Przychodnia. La moitié du squat à été détruite et brûlée [d’après Squat.net, ce n’est visiblement pas le cas, cf. ci-dessous]. Syrena qui est mitoyen à subis des dégâts mineurs, les nazis se sont infiltrés dans la cours après avoir forcé la grille d’entrée. A Syrena il y avaient des enfants entre 3 et 14 ans qui sont hébergés avec leur famille depuis l’expulsion de leur logement. Les nazis ont essayés d’y pénétrer pour les attaquer violemment.

La police qui normalement sécurise le quartier pour empêcher les attaques lors de la marche nazie qui compte des milliers de personnes, se serait effacée juste avant et pendant les débordements. Cette nuit la police veille, mais malgrés des personnes venues en renforts, les personnes présentes à Przychodnia et Syrena ont peur d’une attaque nocturne qui pourrais avoir de plus grâve conséquences. L’État expulse, les nazis incendient. NO PASARAN !

Lien en polonais avec le résumé de l’attaque et un autre lien vers une vidéo de l’attaque

Précisions sur  l’attaque publiées sur Squat.net :

Les squats Przychodnia et Syrena situés dans le centre de Varsovie ont été attaqués hier en marge de la manifestation nationaliste du 11 novembre. Pas mal de dommages matériels (notamment deux voitures détruites dans l’enceinte de Przychodnia) mais a priori pas de blessé-e-s. Les néo-nazis ont violemment attaqué la façade avec des cocktails Molotov et lancé des fusées de détresse avant de forcer le portail de la cour et de rentrer dans l’enceinte de Przychodnia, mais contrairement à ce qui est indiqué dans un communiqué publié sur Indymedia-Paris, le squat n’a été ni détruit ni brûlé.

Les squatters se sont défendu-e-s depuis les toits en lançant des projectiles sur les assaillants.

Syrena, qui est un squat mitoyen, à subi des dégâts mineurs. Les nazis se sont infiltrés dans la cour après avoir forcé la grille d’entrée. Il y avait là-bas des enfants entre 3 et 14 ans qui sont hébergés avec leur famille depuis l’expulsion de leur logement…

La police qui normalement sécurise le quartier pour empêcher les attaques lors de la marche nazie, qui compte des milliers de personnes, s’est effacée juste avant et pendant les débordements, laissant 20 minutes aux néo-nazis pour “s’amuser” autour des deux squats…

Comme l’indique un communiqué du collectif Przychodnia, les squatters “restent préparé-e-s pour parer une autre attaque”.

Laisser un commentaire »