Grèce : les tatouages néonazis passés de mode ?

25 octobre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

DrapeauAubeDoreeCes dernières semaines, les tatoueurs et les dermatologues grecs ont fait savoir qu’un nombre croissant de Grecs venaient faire recouvrir ou carrément enlever des tatouages néonazis. Il s’agit de personnes âgées de 20 à 25 ans, dont les tatouages sont assez récents.
Les professionnels interrogés font état de membres de la police ou de l’armée, venus les voir pour ce genre d’opérations, poussés par la crainte d’être assimilés à des adhérents ou des sympathisants de l’Aube dorée, le parti néonazi responsable de la mort de Pavlos Fryssas, un militant et rappeur antifasciste le 15 septembre dernier, dont les dirigeants ont été arrêtés le 28 septembre.
En effet, des députés de l’Aube dorée avaient défrayé la chronique par leurs tatouages. Ainsi, le porte parole du parti, Ilias Kassidiaris, avait assuré que les croix gammées qu’il portait sur les bras étaient en fait d’anciens symboles grecs… sans convaincre personne. Quant à Panayiolis Iliopoulos, un autre élu de l’Aube dorée, il avait prétendu « ne rien savoir de Hitler » et avoir choisi de se faire tatouer les mots « Sieg Heil » sur le bras droit parce qu’il aimait bien la police de caractère…
Quoi qu’il en soit, malgré ce revirement, il faudra bien plus que la suppression de quelques tatouages pour que la société grecque se confronte réellement au néonazisme : certains sondages montrent même que le soutien de la population à l’Aube dorée s’est accrû depuis les arrestations de la fin septembre.
Comme le dit l’un des dermatologues interrogés : « Ils viennent nous voir pour faire disparaître ces tatouages. Mais c’est impossible dans l’immédiat. Ce genre de choses prend du temps. »

Hope not Hate

http://www.hopenothate.org.uk/international/article/1494/neo-nazi-tattoos-fall-out-of-fashion-in-greece-after-golden-dawn-crackdown

 

Laisser un commentaire »