Lyon : des identitaires menacent des Roms

15 octobre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Sur le site Rebellyon.info , on peut lire un article qui revient sur le procès des demandeurs d’asile de Perrache. En voici des extraits, ainsi qu’un des commentaires qui accompagnent l’article :

Cet été, des demandeurs d’asile (procédures de demande d’asile en cours), principalement des albanais et des kosovars, installés le long des voies de tram (sous Perrache) se faisaient expulser… Ils se sont alors installés sous l’autoroute, près du pont Kitchener. Après des contrô­les et assi­gna­tions à com­pa­raî­tre au TGI, pour usur­pa­tion de pro­priété privée, le 11 octo­bre, 10h
séance ouverte au tribunal.  (…) Après les inter­ven­tions des 5 avo­cats des deman­deurs d’asile et de celui du Grand Lyon, le juge Gérard Gaucher leur pose quel­ques ques­tions et… pro­pose de sus­pen­dre la séance pour se rendre sur le ter­rain et cons­ta­ter la situa­tion. Proposition accep­tée par les deux par­ties.
Donc le juge, une autre per­sonne du tri­bu­nal, les avo­cats, les deman­deurs d’asile pré­sents, les jour­na­lis­tes, les assos et une partie du public se ren­dent sur le camp.
Le juge a inter­rogé quel­ques per­son­nes sur leur vie dans leur pays, leur arri­vée en France et a Lyon, leurs démar­ches… Puis, avec les avo­cats, ils sont allés à l’inté­rieur du camp, entre les tentes ser­rées les une contre les autres, pour cons­ta­ter les condi­tions de vie de ces famil­les… Fin de l’audience. C’était la pre­mière fois qu’un juge (et pre­mier vice pré­si­dent du TGI) se rend sur le ter­rain. Par ailleurs, des mem­bres de Rebeyne se sont rendus devant le pont Kitchener, samedi matin, avec une ban­de­role o il était écrit « Dégagez », pour exiger le déman­tè­le­ment du camp et l’expul­sion du ter­ri­toire des deman­deurs d’asiles.

AUDIENCE au TGI, mer­credi 16 octo­bre, à 14h, salle C (rue Servient)
Soyons nom­breux pour les sou­te­nir !!

Le commentaire :

Le 14 octobre à 00:00, par DF

Samedi matin les Identitaires ont manifesté à proximité du campement avec une banderole « Dégagez », avant d’être poussés plus loin par la police. Ils réclament que la police « procéde à l’expulsion vers l’Albanie de toutes les personnes qui s’y trouvent. Faute de quoi nous procéderons à d’autres actions. »
Si il y a des exactions comme à Vaulx en Velin en mars 2012 ou à Marseille en février 2012 on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas.

Laisser un commentaire »