Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Death in June n’est pas bienvenu à Paris

9 octobre 2013 24 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mise à jour le 11 octobre 2013 à 13h30

le directeur du Petit Bain, Esteban Ricardo, nous écrit :

bonjour La Horde,

Après avoir creusé la question, il nous a semblé clair d’annuler cette date et de ne laisser planer aucune ambiguïté sur ces idées et sur notre position.

Bien à vous, Ricardo Esteban.

Nous saluons cette décision, qui a été prise de bonne foi et après réflexion, et non sous la pression d’une quelconque menace (ce que ne manqueront pas de suggérer certains, avides  d’assimiler vigilance antifa et censure).  Le Petit Bain a fait une erreur de programmation, ça peut arriver, et il serait injuste de leur en tenir rigueur.

Certes, les fans de DIJ en seront pour leurs frais, main nous pensons que l’art moderne, et même post-moderne, qui n’a pas besoin de faire l’apologie du nazisme pour exister, s’en relèvera. Nous allons fermer les commentaires sur ce sujet, qui est clos pour nous, et renvoyons les amateurs de folklore nazi qui souhaitent le poursuivre sur la page Facebook du groupe,  sur laquelle il pourront à loisir dire combien nous sommes méchants et intolérants. Pour celles et ceux qui douteraient encore, trois liens américains ici, ici  et .

Rappel des faits :

Mercredi 30 Octobre 2013 au Petit Bain ( 7 Port de la Gare 75013 Paris, au pied de la BnF) aura lieu un concert de Death In June, groupe « culte, pionnier de la scéne Dark folk » comme l’explique la salle de spectacle sur son site. Voici effectivemment une trentaine d’années que Douglas Pearce et ses accolytes s’emploient à créer une esthétique mélangeant symbolique nazie et paganiste : Le nom du groupe est en effet une allusion à la nuit des long couteaux (29-3 juin 1934), leur logo est une Totenkopf (le logo des SS) à peine trafiquée et sur l’album « Brown book », ils reprennent l’hymne nazi tel quel (le Horst Wessel Lied). Sur une de leurs pochettes de disques, on peut trouver une croix gammée faite de têtes de Doberman ou sur une autre encore, le mot « Heil », allusion au salut nazi. Le soleil noir (symbole païen très répandu dans l’extrême droite radicale) figure également en bonne place sur scène… On pourrait encore allonger la liste. Le groupe se défend pourtant de cautionner une quelconque idéologie raciste ou nazie : pour faire avaler cette mauvaise soupe, Douglas Pearce revendique ouvertement son homosexualité, comme si cela devait l’absoudre de toute sympathie pour les idées brunes.
Nous ne rentrerons pas dans ce débat. Pour notre part, nous nous contentons des faits et nous posons une simple question : quelles idées peuvent émerger dans un jeune cerveau – même si en 2013 les amateurs du début du groupe doivent plutôt tourner autour de 45/50 ans – qui entendrait ces paroles: « Déjà pleins d’espoir par millions ils regardent la croix gammée » ? (DIJ- Brown Book – Horst-Wessel-Lied) Quel est l’intérêt artistique de reprendre un chant nazi sinon celui de lui donner du crédit ? Death In June s’amuse à brouiller les pistes et malgré leurs airs de penseurs brillants, les membres du groupe sont bien de sombres imbéciles adeptes d’idéologie fascisante. Même si DIJ ne semble avoir aucune connection avec des groupes politiques d’extrême droite, nous ne voulons pas minimiser l’influence qu’ils pourraient avoir sur des « esprits fragiles ».
C’est pourquoi les DIJ ne sont pas les bienvenus à Paris. Vous pouvez le signaler à la salle de concert le Petit Bain, une salle subventionnée qui reçoit de l’argent public de la ville de Paris (114 000 euros pour 2012,  2012 DAC 366 – 2012 DJS 315).  Téléphonez au 01 43 49 68 92 ou contacter Esteban Ricardo (le directeur) 01 43 49 67 12. Pour envoyez un mail : contact@petitbain.org ou ricardo@petitbain.org. 
Vous pouvez également dire ce que vous pensez de ce concert à la mairie du 13ème ou encore aux élu(e)s de quartier du 13 éme en appelant le 01 44 08 13 13.

Boyd Rice

Boyd Rice

Mise à jour à 21h40 : le directeur du Petit Bain Esteban Ricardo nous a répondu par e-mail, pour nous rappeler d’une part que le Petit Bain est « un lieu engagé et surtout pas un lieu d’accueil pour révisionnistes »  et que DIJ est  » issu du groupe punk Crisis plutot versé du coté des Socialist workers party et de l’ANL (anti nazi league) que du coté brun » et que les DIJ « ne sont pas les seuls de cette mouvance dark anglaise des 80’s (Joy division…) à avoir joué sur le border line sans pour autant être sympathisants ou nostalgiques« .

Il semble nécessaire de lui rappeler quelques faits qu’il semble avoir « oubliés » (nous ne lui ferons pas l’affront de le taxer de révisionniste). Concernant Crisis, ce qu’il dit est vrai, mais en « oubliant » de rappeler que les membres du groupe ont tous basculé du côté obscur de la force, puisque Tony Wakeford ira jusqu’à adhérer au BNP (mouvement il est vrai qu’il a quitté par la suite). Quant à Douglas Pearce, qui est derrière DIJ, il ira au-delà de la mode de l’époque, et collaborera plusieurs fois avec Boyd Rice, qui se plaît à poser en uniforme nazi et qui ne cache pas son penchant pour certains totalitarisme, sans parler de son machisme outrancier (cf. photo). Si tout ça ne suffit pas à Monsieur Ricardo, à nous, oui.

 

24 commentaires »

  1. […] la balle sous les yeux exorbités de Frédéric Taddeï la bite de chaise. Dans l’article « Death in June n’est pas bienvenu à Paris » sur le site de La Horde, il est écrit que le nom du groupe « est en effet une allusion à la […]

  2. […] de Death in June a souvent été pointée du doigt. Sur internet, l’association antifasciste La Horde a notamment dénoncé la “symbolique nazie et paganiste” défendue par le groupe. […]

  3. zink' dit :

    Le Maire du 13e me fait dire qu’il est intervenu pour alerter l’établissement et il lui a été répondu que la date sera annulé.

  4. klsh21 dit :

    Zeitoun : Didier wampas porte un t-shirt de skrewdriver du premier album si tu remarque c’est pareille … comme pas mal de monde antifa on écoute encore le premier album de Skrewdriver … Premier album qui na rien de nazi vue que leur changement est après : All Skrewed Up (1977) est l’un des meilleurs album de tout les temps avec une sonorité un style qui a une longueur d’avance sur les autres … on peu pas supprimer de notre histoire … on peu que regretter la connerie de Ian !

  5. On l’aura compris, vous n’aimez pas ce groupe car il tire un peu trop sur la corde sensible selon vous.

    Au chant SS et paroles qui vont loin … « Brown Book » est un concept album, un objet bien particulier dans la discographie du groupe.

    Le morceau sur Klaus Barbie à été ecrit après un concert de DIJ donné à Lyon qui leur à valu le meme genre de critiques que celle que l’on lit dans votre article par exemple… Ce groupe étant initialement formé par des punks, ce morceau est une provocation, « dans le coeur noir » peut être remplacé ici par « dans ton cul ».

    Tony Wakeford a fait une erreur de jeunesse (comme beaucoups de jeunes skins anglais à l’époque -cf. « This Is England »-) et son groupe Sol Invictus via leur site internet postent regulièrement des messages anti-racistes/facistes (annulation de concerts trop tedancieux, soutiens à la communauté gay en russie … )

    Sur la photo que vous utilisez pour l’illustrer-et je suis d’accords avec vous, elle résume bien le personnage- Boyd Rice pose devant un gros troll en plastique fluo mais vous ne semblez pas l’avoir relevé.

    Vous n’êtes pas obligés de me répondre, je voulais simplement apporter quelques précisions que vous sembliez réclamer.

  6. arg dit :

    …je ne crois pas que DIJ soit un groupe de faf. Mais admettons. Cela pose un problème, a t on le droit d’aimer une musique faite par des fafs? Perso je ne parle pas assez bien l’anglais pour comprendre toutes leurs paroles, mais j’aime beaucoup leur musique.Il y a donc dilemne, doit on se forcer à ne pas aimer quelques choses (d’artistique) car l’artiste est un faf. Comment faire? Ok pour DIJ c’est tendancieux, ils usent et abusent d’images bien limite, mais les punks de 77 arboraient fièrement des croix nazies sur leur tshirt pour faire peur aux bourgeois. Je comprends bien le principe de « choisis ton camp camarade », mais ya des moments ou on peut aimé quelque chose qui vient d’un connard (et ca fait souvent chié d’ailleurs). Bref, un faf fait il obligatoirement de la mauvaise musique? Va t on s’interdire d’écouter/d’aimer de la musique parcequ’elle est faite par du nazi de base? Je rappelle que je ne parle que de musique et non des paroles, je me vois en effet mal écouter des mecs qui disent en francais que la race blanche est la plus forte etc.. Bref, un facho est il nécessairement un mauvais artiste? Vous avez 4 heures ;)

    PS: par contre j’aime pas tellement le coté « allez écrire aux élus etc… » , lorsque l’on combat un système, on va pas lui demander quelque chose après.

  7. Ashkai dit :

    (Je m’excuse de pas être très très clair dans le post précédent… Douglas P. est le digne successeur de Pasolini, Genêt, Fassbinder et Mishima. De leur vivant, c’était pas vraiment des idoles adulées. Je comprends qu’on soit en colère après Death in June. Mais on peut aussi le lire comme un appel au réveil et au sursaut : ARE YOU CLOSE TO OR FAR FROM YOUR CONSCIENCE ? Je doute que si Marine passe à la culture, on aura un Champs Elysée spécial DI6…)

  8. Rick Renchous dit :

    Il est une grande misère lorsque l’homme se targue de pouvoir juger de l’esprit de son voisin juste parce qu’il n’a pas pris le temps d’apprendre sa langue.
    Ici c’est plus grave, car afin d’être contre une idéologie, il faut savoir à quoi l’on s’attaque, et là La Horde ne s’est pas grandement intéressée à la carrière des artistes décriés.
    Il est une idée assez revendiquée des penseurs de notre temps que dans un contexte d’après guerre froide les idéologies ont perdu de leurs intensités, il est aussi considéré qu’elles existent encore mais que leurs propagandes ont changé et que l’on voit, phénomène marginal dans l’art mais reconnaissable néanmoins, divers exemples d’oeuvres parodiant des idées pour en faire passer le message (exemple de Slavoj Zizek: dans Kung Fu Panda, on se fout de la geule du Kung Fu mais on en transmet les valeurs morales) et, à l’inverse, des représentations qui semblent dénuées d’humour mais dont le fonctionnement amène à refuser ce qui est montré.
    Et Douglas Pearce, et Boyd Rice c’est un peu leur pain, de faire ça. Après, que les fafs écoutent ça en se branlant la nouille parce qu’ils sont cons comme des valises, ça ne dérogerait pas à la règle de contradiction comportementale permanente de l’individu faf. Mais bon, j’ai encore jamais rencontré de faf qui avait des goûts musicaux aussi fins
    Enfin, un peu de sérieux, les amis. DiJ revendique une expression de la misanthropie, MOT POUR MOT, vous croyez qu’ils vont chanter l’amour dans les prés ? Ils vous disent qu’ils veulent vous enrager et vous le faites, c’est quand même incroyable. Les lapins, vous savez que le cinéma c’est pour de faux, hein ? Jean Réno n’a jamais été chevalier. L’art ça a le droit de feinter en général, la musique aussi apparemment. Que ça soit marginal ne veut pas dire que ce n’est pas valable simplement parce que vous ne voulez pas comprendre, parce que ça vous emmerde qu’on puisse être au second degré sur ce sujet et que vous êtes quand même un peu bigots.
    Je tiens à vous laisser avec cette vidéo du groupe célébrant la mort de Gaddafi en 2011 : https://www.facebook.com/deathinjune.official/posts/118212811620582

    • La Horde dit :

      Bon, les fans de DIJ, on a laissé les commentaires qui ne nous insultaient pas trop directement (le tien, Rick est un peu limite, mais on n’est pas trop susceptible) histoire de vous laisser vous exprimer sur le sujet.Chacun(e) se fera son idée… Mais on arrêtera là, comme on l’a déjà dit, on a autre chose à faire que de passer du temps sur ce sujet.

  9. là-bas dit :

    Je n’aime pas Death in June musicalement. Leur image ? Leurs idées ? Le débat dure depuis 20 ans. Ce jeu également. D’une attitude provocatrice, ils ont gardé cette imagerie très datée. La musique me suffit, ici je ne l’apprécie pas plus que ça.
    Les idées, les actes, la vie de ceux que l’on écoute, que l’on lit… il y a des chanteurs français talentueux ayant commis des actes très répréhensibles et que l’on peut voir partout, ça ne semble pas vous poser trop de problèmes, ça m’en pose un peu plus que 2 gars qui jouent quasiment les mêmes accords depuis 20 ans (j’aime bien « c’est un rêve » néanmoins). Et pourtant, même si ça me révulse de le voir, j’aime beaucoup sa dernière chanson. Irai-je le voir en concert? Je ne pense pas. Irai-je le dénoncer lors de sa venue éventuelle à un concert. Non. La justice a tranché. Point.
    J’adore sol Invictus. Ils jouent les mêmes accords également, le Wakeford que vous citez chante mal, il a appartenu il y a 20 ans au BNP, s’est marié à une personne d’une autre confession (aux antipodes de l’idée que l’on se ferait de ce gars a priori) (pour l’histoire). Mais, ses mélodies me touchent. Point (2). (Et puis je préfère voir un gars ayant quitté un parti il y a 20 ans, et rentrer dans une voie apolitique, qu’un certain grand acteur qui fait un chemin inverse assez détestable, cette manie que vous avez de citer la jeunesse des gens. Quand on voit le nombre de personnes ayant fermé les yeux sur les crimes de mao, des khmers rouges, et que l’on voit se pavaner à la télé ou dans les assemblées, ça donne la nausée, le combat contre les extrêmes est salutaire mais doit se faire dans les 2 sens).
    L’esthétique noire n’est pas nouvelle, elle est à étudier dans un cadre artistique au même titre que d’autres « déviances » culturelles. Current 93, Coil, dans une mouvance proche (avec une imagerie différente nénamoins) sont à mon avis beaucoup plus intéressants. J’ai vu ces groupes, parmi les meilleurs concerts de ma vie ; si l’on m’avait dit : « ok gars, ils n’ont pas les mêmes idées que nous, on vous interdit le concert », j’aurais ragé. Je suis allé à un concert de Death in June, pour les « voir » une fois, ça reste un groupe « important » de cette mouvance. Je n’ai vu que des gens « normaux », des amateurs de musique avant tout, pour la plupart détachés de l’imagerie, leur musique les touche, point (3) (avec un FN au plus haut, proportionnellement on a autant de risques de voir des extrémistes qu’à un concert de Lorie :-)). Mais l’idée de savoir que des gens demandent à d’autres d’écrire pour empêcher une manifestation musicale… ouaou
    Pour comprendre leurs idées, il faut lire leurs interviews… Je n’ai à vrai dire toujours pas d’avis, puisqu’ils continuent de jouer sur le flou.
    Votre article est un peu plus nuancé, et documenté que pas mal d’autres personnes en d’autres temps, mais les gars : combattez les idées, et laissez une petite once de liberté aux amateurs de musique. Juste une petite. Si je dois enlever de mes références culturelles tous les déviants, que nous restera-t-il ? Lorie, même pas, il n’y a qu’à écouter sa chanson « où tu n’oses pas »  Allez les gars, un petit « abattoirs of love » de Sol Invictus !

  10. Jean Rumin dit :

    Je ne vois pas d’appel à rassemblement, ni autre chose. Juste un appel à contacter la salle et les « politiques ». En terme de « mobilisation », c’est plutôt faible. Donc, « autre chose à foutre » ? Ben oui, justement, c’est juste de l’info qui est balancé par LA HORDE. Rien de plus… Visiblement ils ont mieux à faire.

    Sauf que même si Death In June ne représentent pas une grande menace, il ne faut pas non plus les minimiser… Car si l’extrême droite arrivait à créer une vraie contre culture musicale, cela serait fort problématique. Tant qu’ils n’ont que Roucas ou Alain Delon, ce n’est pas un danger. DIJ ou d’autres, ne les laissons pas s’installer. Toutes les petites victoires que nous pourrons avoir les ferons reculer.

  11. Un mélomane dit :

    Franchement, vous avez pas des trucs plus importants à foutre que de boycotter un putain de concert ?

    • La Horde dit :

      Si, ne t’inquiète pas, DIJ est le cadet de nos soucis : certains s’inquiète de « l’énergie » qu’on dépenserait sur cette histoire, qu’ils se rassurent. Mais dire comme certains que les symboles ne prouvent rien, que les paroles ne prouvent rien, que finalement tout ça, « ce n’est pas grave », n’ont rien compris ni à l’antifascisme, ni, d’une façon plus générale, au poids des symboles, des mots et des attitudes qui façonnent la société.

    • Jean Rumin dit :

      Je ne vois pas d’appel à rassemblement, ni autre chose. Juste un appel à contacter la salle et les « politiques ». En terme de « mobilisation », c’est plutôt faible. Donc, « autre chose à foutre » ? Ben oui, justement, c’est juste de l’info qui est balancé par LA HORDE. Rien de plus… Visiblement ils ont mieux à faire.

      Sauf que même si Death In June ne représentent pas une grande menace, il ne faut pas non plus les minimiser… Car si l’extrême droite arrivait à créer une vraie contre culture musicale, cela serait fort problématique. Tant qu’ils n’ont que Roucas ou Alain Delon, ce n’est pas un danger. DIJ ou d’autres, ne les laissons pas s’installer. Toutes les petites victoires que nous pourrons avoir les ferons reculer.

  12. MantraPaul dit :

    Sinon on peut aussi y aller juste parce qu’on aime la musique, et sans être un gros faf.

    Résumer Di6 comme un groupe de nazillons, c’est n’y avoir rien compris et ne pas avoir suffisamment étudié son sujet.

    Allez plutôt taper sur la gueule de Serge Ayoub et de ce trou du cul de Gabriac au lieu de vous battre contre quelque chose que vous n’avez pas compris, et qui n’a pas grand chose de dangereux.

    • La Horde dit :

      Plusieurs commentaires comme le tien nous sont parvenus (souvent venus de sympathisants d’extrême droite, genre « l’avenir sera fasciste ou ne sera pas », mais pas seulement) : on n’aurait rien compris à DIJ, blablabla… Mais aucun d’entre vous n’explique pourquoi. On attend toujours quelque chose d’un peu consistant à publier, mais on risque d’attendre longtemps… Quant au conseil de s’occuper des militants fafs, merci bien, on ne t’a pas attendu, mais une chose est sûre : ce n’est pas en se tripotant sur les provocs de DIJ que le racisme et le nationalisme perdront du terrain.

  13. Un passant dit :

    Anna vous n’êtes que seulement « chiante sur cette saloperie de bête (peste est le bon mot; bête, toujours les animaux comme inférieur… ) brune »? Personnellement je suis intrangisant.

  14. Zeitoun dit :

    Que dire des récentes photos promos de Didier Wampas arborant un magnifique t-shirt de Skrewdriver ?

  15. anotherday dit :

    Salut,
    La réponse du directeur du Petit Bain Esteban Ricardo, est « excellente »…Donc ils seraient plutôt « socialistes »… Ils ont surement honte de leurs idées, et pour brouiller les pistes, ils adoptent une posture néonazi…Et apparemment ça dure depuis une trentaine d’année… Voila, ça doit être ça.
    On va espérer que toutes les personnes infréquentables que nous croisons, tous les « cadres » du fn ,sont comme eux, des « socialistes » dans l’ame…La révolution est proche donc… Cela serait presque drôle si ce n’était infiniment triste…
    Toujours des arguments à deux euros pour justifier ce qui ne peut pas l’être…

  16. anna dit :

    mon dieu que cet article bête.. . et pourtant je suis très très chiante sur cette saloperie de bête brune.

  17. Jean Rumin dit :

    Death IN JUNE n’est pas un groupe tendancieux… Je vous invite simplement à lire les paroles de « c’est un rêve » :

     » Death in June – C’Est Un Rêve

    Où est Klaus Barbie
    Où est Klaus Barbie
    Où est Klaus Barbie
    Où est Klaus Barbie
    Il est dans le coeur
    Il est dans le coeur
    Il est dans le coeur noir
    Il est dans le coeur

    Où est Klaus Barbie
    Où est Klaus Barbie
    Où est Klaus Barbie
    Il est dans le coeur
    Il est dans le coeur noir
    Il est dans le coeur

    Liberté
    C’est un rêve…

    Où est Klaus Barbie «