Appel à un Iftar antifasciste : mise au point

19 juillet 2013 23 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mis à jour le 25 juillet 2013  :

Nous avons publié il y a quelques jours cet appel car nous avons trouvé la démarche novatrice et susceptible de créer des passerelles entre des milieux qui font mine de s’ignorer, voire se méconnaissent. Au vu de certaines réactions, des explications s’imposent.

On comprend les inquiétudes (les crispations ?) dans les rangs antifascistes, et plus particulièrement libertaires : or il ne s’agit pas pour nous de « servir la soupe » à une religion, mais d’être aux côtés de musulmans dans leur lutte légitime contre le racisme qui les frappe spécifiquement. Quoi de plus normal que de le faire sur leur terrain, pour une fois ?

Les mêmes inquiétudes et d’autres préjugés existent d’ailleurs côté musulman : certains ne voient pas d’un bon œil ce mélange des genres, et soupçonnent ou accusent les «antifas» de vouloir imposer leur point de vue non-musulman voire «occidental» à événement qu’ils souhaiteraient strictement religieux.
Ni «idiots utiles», ni «néo-colonialistes», nous espérons que cet iftar sera le lieu de rencontre et d’ouverture qu’il devrait être, et qu’il sera le point de départ d’un rapprochement de toutes celles et tous ceux qui luttent contre l’islamophobie, qu’ils en soient directement victimes ou pas, dans le respect des spécificités de chacun(e).
Nous resterons cependant vigilants quand à son déroulement, car nous ne sommes pas dupes des possibles manipulations qui pourraient en être faites, de la part de l’extrême droite, bien entendu, mais aussi de la part d’organisations musulmanes ou dans nos propres rangs. C’est une lourde responsabilité qui incombent aux organisateurs de cette soirée…

L’appel :

Racisme  décomplexé,  agressions multiples de femmes voilées, violences policières,  désengagement de l’État, silence médiatique: il est temps d’inverser le  rapport de forces par la rue. Il s’agit d’imposer par le bas un climat  antiraciste qui amènera les fascistes de ce pays à  raser les murs et parce qu’aujourd’hui l’islamophobie est devenu un racisme légitime, communément partagé, c’est précisément sur cette question que doit se dessiner la nouvelle ligne de front.

Au-delà  des divergences idéologiques, politiques ou stratégiques,  notre mobilisation réunit des organisations et des personnes qui, face à  la montée d’une violence raciste qui touche particulièrement les  musulmans mais aussi les noirs, les arabes, les roms et les  sans-papiers, veulent montrer que la réponse ne sera pas la  peur. En effet, il y a des gens, dans ce pays, qui ne se laisseront pas  intimider et qui ne resteront pas passifs face à la diffusion abjecte  d’un climat fasciste qui laisse le champ libre aux adorateurs de la  puissance de la race. Face aux retours des ratonnades  pouvant aller jusqu’au meurtre, à la banalisation des violences  policières et au mépris grandissant de la dignité humaine au profit  d’impératifs d’uniformité, de supériorité et d’efficacité, la puissance  publique se montre au mieux inefficace et il appartient  à tout un chacun d’intervenir. Nous devons rappeler au monde que les  groupes d’extrême droite ne doivent pas se sentir à l’aise dans nos rues  au point de tuer, qu’ils incarnent le niveau primaire de l’instinct de  domination, qu’ils représentent à ce titre une insulte à la dignité humaine et que ce sont eux les intrus!

En effet, cet appel, à travers la participation à un « Iftar  antifasciste » comme prémisse à une mobilisation plus pérenne, vise à  imposer clairement un rapport de forces entre Nous, musulman-e-s, et ces  groupes d’extrême droite qui multiplient les agressions  islamophobes dans un silence médiatique édifiant, mais aussi entre Nous  et l’État, ainsi que les partis politiques de l’extrême gauche à  l’extrême droite qui partagent communément un rejet des musulmans, et  qui portent, en dernière instance, la responsabilité  de cette montée du climat islamophobe en banalisant l’Islamophobie et  en écartant d’un revers de main sa réalité effective.

Aujourd’hui  les musulmans sont la cible des formations les plus fascistes de ce  pays et en tant que musulman-e-s nous devons réagir et porter ensemble  avec  tous ceux qui comprendront l’importance stratégique de cette lutte le  rejet du climat raciste et xénophobe qui pollue sévèrement ce pays et  au-delà.

Ensemble, montrons que nos  rues n’appartiennent pas aux fascistes et que nous ne les laisserons  pas y installer un climat de peur. Nos rues seront les rues du partage,  de l’entraide, de l’hospitalité, et du respect ! »

Ainsi,  nous invitons tous ceux et toutes celles qui se sentent concerné-e-s  par cette lutte à participer à cet évènement qui aura lieu le Samedi 27  Juillet 2013 au Parvis de Montparnasse et  de faire de cet Iftar Antifasciste un moment de solidarité et de  partage. Cette initiative étant autonome, il est demandé de venir sans  aucune représentation politique.

Le front musulman Autonome et Antiraciste.

contact: iftarantifa@gmail.com

23 commentaires »

  1. Rams 10 août 2013 at 00:14 - Reply

    Vous êtes prier de ne pas perdre de vue le combat ANTIFA. Aujourd’hui des personnes ce font agressées pour leur croyances, pour leur courant politique, pour leur orientation sexuelle… Ne vous arrêtez pas au moyen utilisé mais au but recherché. Un moyen n’est pas un but. Nous sommes contre toute forme de fascisme pour la liberté de chacun. Oui je suis Musulman, oui je suis ANTIFA oui je suis pour la liberté de chacun,oui je combat le fascisme si une personne veut porter le voile qu’elle le porte… Arrêtez avec vos idées préconçue nous perdons pas notre but ! Aujourd’hui nous devons vive en liberté en pratiquant ce que nous voulons sans risque de se faire agresser.

  2. frantz 7 août 2013 at 11:43 - Reply

    Je m’apprête à relire le « mahomet » de maxime rodinson et engage les jeunes camarades à faire de même.

  3. Red 7 août 2013 at 00:38 - Reply

    Je suis consterné par votre non-réponse chers camarades de la horde. Et quand vous répondez vous ne le faîtes qu’à moitié! Alors à moins que je ne sache pas m’exprimer comme il se doit, où sont les réponses à mes questions? Sur quelles bases pouvons nous avoir l’esprit ouvert comme vous le dîtes si bien avec des gens qui ne s’expriment qu’au nom d’une religion comme ils en ont le droit. Si on témoigne autant d’ouverture à leur égard, qu’en est-il d’eux à notre égard? Sinon, êtes vous au courant que des algériens ont fait anti-iftar à Tizi-Ouzou en Algérie pour dénoncer l’islamisation de la société? Je trouve cette initiative intéressante et, quelque part, une réponse à l’it=ftar auquel vous vous associez! Sinon en parcourant le manifeste antifasciste européen présent sur votre site j’ai remarqué une citation trés intéressante que je me permets de vous rappeler « pour être efficace à long terme, le combat antifasciste doit proposer une autre vision de la société, diamétralement opposée à celle proposée par l’extrême droite : C’est-à-dire, une société fondée sur la solidarité, la tolérance et la fraternité, le refus du machisme, le rejet de l’oppression des femmes et le respect du droit à la différence, l’internationalisme et la protection scrupuleuse de la nature, la défense des valeurs humanistes et démocratiques. », malheureusement toutes ces valeurs vont en contradiction avec les propos de Leïla, porte parole du FMAA que je vous invite encore à écouter http://lahorde.samizdat.net/2013/07/19/appel-a-un-iftar-antifasciste/

    Merci d’éclairer ma lanterne!

  4. Red 4 août 2013 at 21:39 - Reply

    Tout d’abord salutations à tous les camarades antifas, la lutte doit continuer mais cela doit se faire tout en s’adaptant aux nouvelles donnes de l’extrême-droite qui a évolué hormis les bouffonneries de certains dont le triste sieur Ayoub, l’ancien trafiquant de drogue libanais ex prospect (entendre larbin) chez les Hells Angels et maquereau de l’exrême-droite. Moi ce qui m’étonne dans cet appel à un iftar (acte religieux) (sic) antifasciste et dans la mise au point faite par le site lahorde c’est le sentiment que l’on ne parle pas de la même chose. L’appel est clairement revendiqué au nom de l’islam et contre l’islamophobie ou actes islamophobes. Avant d’aller plus loin, une petite précision s’impose. En effet je suis désolé, jusqu’à nouvel ordre, façon de parler…, l’islam c’est une religion pas une ethnie et encore moins une « race » donc au lieu de parler d’islamophobie parlons plutôt d’actes anti-musulmans! La religion,quelle qu’elle soit et le fait de croire en une entité supérieure régentant tout ici-bas et là-haut, quand elle n’est pas instrumentalisée à des fins politiques est un droit inaliénable et individuel de chacun. Mais c’est aussi un système de domination au nom d’une prétendue divinité, on ne peut l’ignorer, on doit même le combattre. Le fait de croire ou de ne pas croire est un droit individuel qui s’exerce dans le cadre de l’espace privé, il n’a pas à empiéter sur l’espace publique.Nous avons dans ce pays des législations antiracistes et un arsenal juridique suffisamment efficaces pour lutter et punir les actes anti-musulmans. Je profite de ce commentaire pour dénoncer l’imposture antifasciste de ce Front Musulman autonome et Antiraciste. Il me suffit que de lire et de les écouter pour voir que nous n’avons rien à faire avec eux! Jusqu’à aujourd’hui nous ne les avons jamais vus, ils nous ont toujours considérés comme des « koufars »; des infidèles, ils sont contre l’émancipation de l’individu et, particulièrement de la femme qu’ils veulent voiler alors même que l’interdit n’est dans aucun des hadiths du Prophète, ni dans le Coran. Ils sont contre les unions mixtes car ils considèrent cela comme impure, ils sont contre le droit à l’avortement pour les femmes rejoignant en cela les cathos tradis.On ne les a jamais vu à un quelconque rassemblement contre les commandos anti-IVG à Tenon ou ailleurs! On ne les a même jamais vus à nos manifs antifas!…et je pourrai continuer encore longtemps la liste des points qui nous oppose. Et quand on écoute sur oumma.com dans un point d’actu Leïla, apparemment porte parole de Front nous dire qu’elle est dans le refus de l’assimilation elle me fait froid dans le dos. Quand elle parle des nons-musulmans qui peuvent participer à leur événement, elle dit clairement  » les nons-musulmans qui travaillent avec nous n’interfèrent pas dans la construction de la parole , du discours, ils peuvent apporter leur soutien parce qu’ils sont conscients que l’islamophobie est la nouvelle ligne de fond sur laquelle doit se dessiner la lutte antiraciste et la remise sereine et constructive de la société dans laquelle nous vivons ». En résumé, « les nons-musulmans peuvent apporter leur soutien mais se la fermeront car nous sommes musulmans d’abord et nous n’avons pas plus besoin que cela des nons-musulmans! ». « Ensuite, les non-musulmans peuvent participer car ils ont compris que la nouvelle ligne de fond dans la lutte antiraciste c’est l’islamophobie…mais je rêve et puis quoi encore, c’est du grand portenawak, depuis quand l’islamophobie serait le saint graal de la lutte antraciste et antifasciste? Et enfin, pour le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas révolutionnaires…ils veulent une réforme sereine et constructive de la société… ils s’inscrivent à l’instar des qataris et autres monarchies pétrolières de toute évidence dans une droite ligne du respect du capitalisme matiné du respect à la charia wahhabite. Alors, et j’en terminerai là, dans ce contexte posé par cette jeune femme voilée dans cette vidéo,faites vous votre propre opinion http://oummatv.tv/18098/organisation-d-un-iftar-antifasciste-a-paris j’aurai une question aux camarades de lahorde.samizdat.net quelles passerelles peut on créer avec des gens qui, prétendant parler d’une religion et nous considèrent depuis toujours nous autres antifas, anars, libertaires, athé(e)s agnostiques, lesbiennes, trans, gays … comme des malades voire des maladies qui doivent être rééduquées à l’aune du Coran ou sinon éliminées? Quelles passerelles et quel avenir peut on avoir des gens qui nous méprisent de la façon la plus profonde qui soit? D’ailleurs on a vu la présence de ces défenseurs de l’islam aux cotés des fachos lors des manifs devant le Théâtre de la Ville à Châtelet et au 104 contre la pièce Castelluci ou encore d’autres collectifs de l’UOIF dans les cortèges de la Manif pour tous! Mais de quels rapprochements parlez-vous? A défaut de perdre leur âme, s’ils en ont une… les antifas et autres perdraient leur honneur en empruntant ce chemin! J’espère que ce point de vue critique ne sera pas sanctionné. Salutations Noirs et Rouges!

    • La Horde 5 août 2013 at 17:40 - Reply

      Ton commentaire est un peu long, alors on va essayer d’y répondre brièvement.
      D’abord, concernant l’islamophobie : on peut discuter de la pertinence du terme, mais tu donnes toi-même la raison pour laquelle il peut se justifier. Comme l’antisémitisme, l’islamophobie n’est pas un simple racisme, mais une construction idéologique autour d’une figure fantasmée de la source de tous les maux : le juif pour l’antisémite, le musulman pour l’islamophobe. L’islamophobie va au-delà de l’agression raciste, car elle propose une clé d’explication aux malheurs du monde : les musulmans voudraient contrôler le monde en imposant leur loi partout où ils s’installent, voilà ce que disent la plupart des islamophobes, ce qui va bien au-delà d’un simple rejet de l’autre.
      Ensuite, Concernant le Front des Musulmans Autonomes, dont cet iftar est l’acte de naissance, tu leur fais un procès d’intention, puisqu’il vient de se créer. Principalement animée par de jeunes femmes, certes voilées mais qui savent ce qu’elles veulent, tu leur prêtes des propos dont nous ne trouvons nulle trace dans leurs écrits ou prises de parole. Concernant leur participation aux actions antifas, seul l’avenir nous dira si le FMAA est capable de se mobiliser au-delà de la question de l’islamophobie.
      En revanche, concernant la hiérarchie des luttes, tout à fait d’accord sur ce point, et nous pensons également que le FMAA se trompe : mais si la lutte contre l’islamophobie n’est pas plus prioritaire qu’une autre lutte, en revanche, elle est bien moins souvent revendiquée, justement parce que beaucoup l’assimile à un soutien à une religion. Et sur ce point nous ne sommes pas d’accord avec toi : à nos yeux, être aux côtés de musulmans qui se mobilisent à leur façon contre une idéologie qui les visent directement, ce n’est pas faire du prosélytisme islamique. Que ces mêmes musulmans refusent de se mettre sous la tutelle de l’État ou de la République (c’est ça, leur refus de l’assimilation) ou d’associations anti-religieuses (les libertaires), ça n’a rien de choquant pour des antifascistes qui pensent eux aussi leur action dans un cadre autonome (tu dis que les lois suffisent pour lutter contre le racisme, alors que ce sont des lois qui expulsent chaque jour des centaines d’étrangers).
      Enfin, tu fais des amalgames, comme si tous les musulmans ne faisaient qu’un : le FMAA et l’UOIF n’ont rien à voir, et c’est justement sur ce genre d’amalgames que l’imaginaire islamophobe construit son image de l’ennemi héréditaire de l’Occident chrétien. À nous de voir avec quels musulmans nous pouvons échanger, sans naïveté mais avec un esprit ouvert.

  5. Bob 30 juillet 2013 at 16:46 - Reply

    Juste rappeler que l’islamophobie n’est pas du racisme puisque peuvent être musulman des gens de toute origine, nationalité, c’est le rejet d’une idéologie. Bien sur, l’islamophobie est souvent basé sur la xénophobie et le refus de tout ce qui vient d’ailleurs mais le considérer comme du racisme est une simplification qui reviendrais a faire un amalgame entre maghrébins et musulman et on sait ou ça mène.

  6. Mak 30 juillet 2013 at 14:34 - Reply

    Bon, je pense que mon commentaire ne passera pas, mais bon …

    • La Horde 2 août 2013 at 08:05 - Reply

      Tu vois que si, finalement !

      • SAM 15 décembre 2014 at 16:45 - Reply

        j ai grandi avec des gens de tous horizons et nous vivons très bien encore aujourd’hui. Que les religions nous foutent la paix ça fait plus de 2000 ans qu’elles nous font chier!!!
        Capitalisme= dogmes religieux=nazis!

        Ciao!

  7. Mak 30 juillet 2013 at 14:27 - Reply

    N’importe quoi …
    Soutenir les immigrés, ce n’est pas forcément s’allonger devant les musulmans (immigration = islam, c’est un fantasme du FN, pas une réalité). N’oubliez-pas qu’une partie des immigrés ont justement fuit l’islam (la guerre civile en Algérie, déjà oubliée ?), qu’une partie des immigrés sont féministes, antiracistes, anti-homophobes … et donc ne se reconnaissent en rien dans l’islam, même si celui-ci, comme ici, se revendique (ça ne coute rien) de l’antifascisme. Bref, du grand n’importe quoi. Pas prêt de faire quoi que ce soit avec vous …

  8. L0b0t0mie 27 juillet 2013 at 12:35 - Reply

    Je vous conseille sincèrement de lire un peu les débats sur leur page facebook, vous risquez de tomber de haut. Ces gens ne sont pas antiracistes, enfin si, que pour les musulmans, surtout pas pour les juifs hein.

  9. PA 27 juillet 2013 at 01:26 - Reply

    En effet, le ventre plein on discutera, mais là, le frigo est vide, et ça énerve plus d’un, d’où qu’il soit. En tunisie, en égypte, en grece, et italie, de plus en plus en France. raison ou pas, ce qui est révoltant est de passer son tour quand d’autres se remplissent le ventre. Et donc gare à l’action des ventres vides.

  10. K-Listo 26 juillet 2013 at 21:46 - Reply

    « Quelqu’un pourrait il m’expliquer depuis quand « on »participe à un « acte » religieux (rupture du jeun)? » « Harry »

    Tout les soirs depuis le début du ramadan je participe à cet « acte religieux » pour ma part! Je suis anar, je me sens comme tel et je partage ma vie avec une musulmane. Vous parlez de contradictions, là où je vois de la complémentarité pour ce qui me concerne. Antifasciste serait donc synonyme d’antireligions selon vous?
    Par le passé, les antifascistes espagnols ont butté des curés, soit… mais pourquoi? parce qu’ils étaient fascistes, parce qu’ils avaient le pouvoir. En france, et sa réputation de bouffeurs de curés c’est la même… C’est le pouvoir et la résultante fascisante d’une institution religieuse que l’on combat. Non pas sa spiritualité. Sinon à quelle fin révolutionnaire veut-on arriver?…

    La religion serait l’opium du peuple encore aujourd’hui si nous n’étions pas passer par là mais aujourd’hui c’est la laïcité à la sauce du XXIème siècle, qui devient un opiacé dangereux tant il met en exergue des pensées ou des préjugés racistes à ceux là même qui prétendent les combattre.

    « esperons que ces antifas muslims ne s’en prendront pas à des gays et n’hésiteront pas à dénoncer le fascisme religieux de certains comme les salafistes à trappes »

    J’ai bien envie de t’insulter mais ce serait un peu facile quand même… s’ils sont antifascistes alors pourquoi s’en prendrait il à des gays? ils ont besoin de ta lumière idéologique pour savoir ce qui est à faire ou ne pas faire? …

  11. adrien 26 juillet 2013 at 14:36 - Reply

    un musulman s’il est sincère aspire à l’application de la « loi divine » issue du coran sur terre , autrement dit , de la charia. Autrement dit exactement le genre d’impérialisme que nous combattons
    Pas pour dire , mais même vos justifications savamment tournées n’arrivent pas à me convaincre d’un rapprochement avec ces gens , ou bien alors faites votre virage mais laissez les antifas , les vrais , à leur combat

  12. Khalid 26 juillet 2013 at 12:14 - Reply

    Diviser pour mieux régner… Nico et Bertrand, on ne monte pas une lutte contre une autre (oppression muslims vs oppression gay??)… Saluons cette initiative et appelons les muslims a se mobiliser lors des prochains événements similaires sur une autre thématique.
    Harry… le dogmatisme ca commence par prendre une phrase sortie de son contexte… relis Blanqui et Marx, mais ne résume pas leur pensée a une seule phrase (qui va dans ton sens).
    Belles luttes a toutes et tous, c’est dans l’union que nous gagnerons des batailles.
    K

  13. Ramss 25 juillet 2013 at 18:11 - Reply

    Yo,

    Cet iftar est destiné à dénoncer la monté de l’islamophobie, des agressions à répétitions contre des personnes de confessions musulmane mais aussi à dénoncer la monté du fn et des fachos…

    Ce n’est pas une action religieuse mais une action de rassemblement ! Une seule et même action: lutter contre le fascisme !

    Bertrand, Nico, Harry je serais heureux de partager ce moment avec vous et d’échanger avec vous.

    Nos ancêtres se sont tous battus pour La France, pour les droits de l’homme ne laissons pas ces fascistes nous diviser.

  14. Bertrand 24 juillet 2013 at 20:44 - Reply

    Les antifascistes ne sont plus seuls à vouloir agir ! Tant mieux. Mais bougeons nous vraiment pour les mêmes raisons ? Je me demande. Juste, je m’étonne un peu que vous appeliez à l’unité, mais que vous ne faites aucune référence à 2 événements qui selon moi traduisent bien le climat malsain qui se diffusent actuellement : Le « printemps des réacs cathos Français » et les agressions des homos qui en ont découlées et l’assassinat de notre camarade Clément Méric, le 6 Juin 2013. Un malheureux oublie ? Je sais pas mais je trouve cela fort gênant et franchement j’ai un petit doute sur votre initiative.

    Sur l’islamophobie, je pense que les antifas n’ont pas du tout intérêt à focaliser sur la question. Pour quoi ? Parce que même si j’utilise volontiers le terme, je trouve qu’on a tendance actuellement à l’utiliser un peu à outrance comme si le sort des roms, des homos, des femmes et toutes celles et ceux que l’extrême droite a dans son viseur, étaient moins important. L’islamophobie, c’est une nouvelle technique de l’extrême droite pour avancer ses thèses racistes et éviter d’arriver avec des gros sabots. C’est un racisme light qui permet de la jouer plus fine et d’aborder les chose de façon plus tranquilles puis d’embrayer sur du plus dur. Mais au final, il s’agit bien de RACISME; Ce n’est pas nouveau. Ne cessons pas de le dire, de le rappeler. Focaliser sur l’islamophobie, c’est une erreur car ça fait perdurer le débat sur la réligion, alors qu’il s’agit en fait de RACISME et de XENOPHOBIE. Ne compliquons pas les choses… Et épargnons nous des débats inutiles qui n’ont pas vraiment lieu d’être.

    Enfin, sur l’extrême gauche qui serait responsable de l’islamophobie. L’extrême gauche, c’est vaste… Evitons de faire dans l’amalgame et dans le raccourci, exactement comme le font les fachos en disant  » les arabes c’est des voleurs ». Des attitudes craignos, il y en a sûrement eu à l’extreme gauche et pas qu’en ce qui concerne le racisme. Mais de là à dire que l’extrême gauche est responsable de la montée de l’islamophobie, c’est une belle… ânerie. Il serait d’ailleurs intéressant d’avoir des arguments plus détaillés et des faits qui démontre tout ça. Parce que là, ça ressemble un peu à des propos un peu vites lâchées. Enfin, ça n’incite pas vraiment à l’unité… car en vérité dans la lutte antifas, j’ai surtout vu des gens « d’extreme gauche » (je n’aime pas ce terme mais c’est celui que bcp de gens utilisent alors je fait dans la facilité…) plus que d’autres.

    Peut être, je viendrais à votre rassemblement pour discuter de tout ça, mais sincèrement votre appel ne m’inspire pas vraiment l’esprit d’ouverture et d’unité dont vous parlez. Homos, trans, juifs, noires, arabes, musulmans ou pas, femmes, roms et tous celles et ceux que l’extreme droite (et les politicards qui les plagient) essayent de contraindre à une place déterminée (au fourneau ou hors de france sauf pour les sans papiers qui bossent au black, çà rapporte ! ) unissons nous contre le RACISME et la XENOPHOBIE. Chaque racisme à ses particularités. Il ne s’agit pas de le nier, au contraire, mais essayons de ne pas trop focaliser et de nous centrer sur l’essentiel, les origines du problème plus que les branches…

  15. nico 24 juillet 2013 at 18:03 - Reply

    esperons que ces antifas muslims ne s’en prendront pas à des gays et n’hésiteront pas à dénoncer le fascisme religieux de certains comme les salafistes à trappes.

  16. harry 23 juillet 2013 at 09:02 - Reply

    Quelqu’un pourrait il m’expliquer depuis quand « on »participe à un « acte » religieux (rupture du jeun)???

    Je comprends parfaitement le dessein de lutte contre l’islamophobie, que je soutiens…Mais là, il y a quand même une très grosse contradiction…..Ni dieux, NI maîtres »…

    Marx disait : »La religion est l’opium du peuple »

    • gc 27 juillet 2013 at 00:16 - Reply

      à Harry: marx est ton prophète? non plus sérieusement, tu ne pense pas que certains actes étaient culturels avant la religion et le seront à près (nom de dieu!) j’ai mangé des trucs délicieux pendant le mois du ramadan avec une famille athée d’origine marocaine qui ne faisait pas du tout le jeune mais qui ressortait des recettes de ouf à l’occase j’ai été elevé dans une famille d’athée et ça n’empêche qu’on bouffait du gigot d’agneau^(l’agneau pascal!) dans les environs de Pâques pasque c’est la que les bouchers se mettent en quatre et c’est trop bon. encore un exemple: tu mange peut être de la brioche des fois? et bien la brioche est à la base un gateau de fête païenne qu’on faisait aux environ d’avril puis c’est devenu le gâteaux de pacques puis c’est devenu une marchandise lucrative, surtout quand elle est vendéenne (à ces chouans!) et pourquoi ce gâteaux est il lié à cette periode? parce que c’était, au temps non industriel, la saison d’abondance des œufs, du beurre.
      enfin tout ça pour dire que iftar ou ftour c’est un moment religieux pour les croyants mais c’est aussi et surtout un repas ou on partage de la bouffe ou on fait des plats qu’on fait pas d’habitude donc c’est du partage de savoir faire et de plaisir de la bouche. après chacun est libre d’y mettre le sens qu’il veut. moi je crois que l’existence de l’homme précède l’idée de dieu, mais tant qu’on m’emmerde pas j’emmerde pas les autres. allez compagnon (celui avec qui on partage le pain, un peu biblique ça aussi) viens manger des trucs super et ramène des trucs que t’aime faire. « le ventre plein l’Homme peut discuter ».

    • Bertrand 27 juillet 2013 at 15:13 - Reply

      Si on gratte beaucoup, on peux dire que la rupture du jeun est un acte religieux ; Mais Noël aussi dans ce cas. Dans la réalité (je confirme) c’est l’occasion de manger ensemble, de partager. L’athéisme ce n’est pas un dogme qu’on plaque simplement sur des réalités ! Quiconque a droit de croire ce qu’il/elle veut du moment que la religion ne dépasse pas le cadre perso, ce n’est pas un problème.

Laisser un commentaire »