Reims : des antifascistes arrêtés et blessés suite à la manifestation du 22 juin

23 juin 2013 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

CLAReimsLe rassemblement antifa de cet après-midi sur la place d’Erlon en lui-même a été très court : pas de banderole unitaire, pas d’appels à distribuer, le tout couplé à une ambiance tendue : la manif pour tous défilait à proximité et la police et la BAC était là en quantité.

Nous savions depuis hier après-midi qu’une branche catho intégriste avait prévu une « prière de rue »  à 17h30 en protestation au 1er mariage lesbien prévu à la même heure en mairie de Reims mais on a découvert sur place l’initiative de la manif pour tous (qui eux réclamaient la libération de Nicolas B.).

Nous sommes partis en ordre dispersés s’assurer qu’ils n’allaient pas vers la mairie perturber le mariage, d’autres vérifier au niveau de la Cathédrale et enfin d’autres les ont croisé rue de Vesle. La police a empêché ces antifa de s’approcher et ils ont chargé à coup de matraque et lacrymo. Ils se sont acharnés principalement sur une camarade qui a été mise au sol et frappée par 7-8 flics simultanément (on a une photo). Elle a été arrêtée ainsi qu’un autre camarade. Ils sont encore à l’heure actuelle en garde à vue. Deux autres antifa sont allés aux urgences consulter. En effet, l’un présente une grosse bosse au bras et l’autre souffre des côtes et d’une oreille qui coule étrangement  (cf. gazage dans l’oreille).

Apprenant la destination finale de la Manif pour tous, le Palais de Justice, les antifa qui s’étaient de nouveau regroupés les ont doublés (ils étaient une 30aine maxi) et nous nous sommes installés sur les marches du Palais de justice.

Nous nous sommes fait très rapidement virer par la police (et les RG) qui nous ont expliqué que nous devions respecter leur manif qui était déclarée et autorisée, qu’il fallait qu’on accepte de les laisser s’exprimer puisque nous, nous avions bien eu le droit de manifester pour le 1er mai ?!!

Nous avons alors improvisé un rassemblement devant le commissariat pour demander la libération de nos 2 camarades antifa (en fait dans l’espoir qu’ils entendent que nous étions là à les soutenir). L’Union est venu et comment dire … nous aurons un très mauvais article demain

Il paraît que France3 a d’ores et déjà parlé des 2 arrestations présentant nos camarades comme des perturbateurs de manif Il est important de ne pas laisser ternir l’image des antifascistes et de soutenir nos camarades arrêtés et blessés.

Plus d’informations http://clareims.canalblog.com

Complément reçu par mail le 23 juin à 3h57
Le centre ville est le théâtre du déploiements d’un impressionnant dispositif policier ; Bac, CRS, DGRI, Police Nationale, flics en civil, journalistes ; qui finira par exprimer, de façon plus visible qu’à l’accoutumé, la violence qui caractérise le bras armé de l’Etat. Utilisation des matraques jusque sur les passants, gazage à bout portant, coups, insultes et arrestations / tabassage public de deux camarades. A l’heure qu’il est, il et elle sont toujours dans la cave du commissariat de Reims pour une période minimum de 24h au dire d’un des avocats. Nous ne pouvons qu’exprimer notre soutien à nos deux camarades.

2 commentaires »

  1. Sister lulu 23 juin 2013 at 18:39 - Reply

    Je suis dégoûtée. Quelles sont les nouvelles pour les deux gardes à vue ?

  2. Anonyme Rémoise présente 23 juin 2013 at 13:04 - Reply

    Si vous avez des photos et des vidéos montrant la violence de la police qui nous ont charger, je pense qu’il serait judicieux de les mettre en ligne (quitte a floutter les visages) pour montrer la violence… Je pense qu’il serait judicieux également de penser à organiser une nouvelle manifestation PACIFISTE pour sensibiliser les gens au fascisme, et discrimination ..

Laisser un commentaire »