Nîmes : un identitaire condamné pour agression avec arme sur un antifasciste

15 juin 2013 5 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Martial_Roudier

Martial Roudier lors d’un passage sur Canal+.

Pour avoir poignardé dans le dos Thomas, un jeune antifasciste de 16 ans, Martial Roudier, fils de Richard Roudier, un des fondateurs du bloc idenitaire, a été condamné, hier, par le tribunal correctionnel de Nîmes à quatre ans de prison dont deux ans avec sursis mis à l’épreuve. Mais les juges ont également condamné Thomas, l’antifa qui a prs le coup de couteau, à six mois de prison !
Les faits se sont produits pendant la feria des Vendanges, en 2008. Martial Roudier, sans mai, tente de s’incruster dans une fête privée, dans un appartement dont les occupants ne partagent pas ses idées… Rapidement, les coups partent.
Mais c’est un peu plus tard, dans la rue, que le jeune Thomas sera poignardé dans le dos : Martial Roudier, en fuite, tente maladroitement d’empêcher qu’on puisse l’identifier en se coupant la barbe… Il est interpellé plus tard par les policiers. Mis en examen pour tentative de meurtre, Martial Roudier a été finalement renvoyé devant le tribunal correctionnel pour violence avec arme en récidive, le 3 juin dernier.

Martial Roudier n’est pas un parfait inconnu : il est surtout le principal animateur du Comité d’Entraide aux Prisonniers Européens (devenu depuis Entraide Solidarité) fondé et longtemps présidé par son père Richard Roudier, leader de la Ligue du Midi et du Réseau Identités. L’objet de ce comité de soutien est de venir en aide aux militants d’extrême droite impliqué dans des agressions violentes. Comme par hasard, le comité de soutien à Estéban Morillo, le meurtrier présumé de Clément, a comme adresse une boîte postale à Nîmes…

Olivier Roudier

Olivier Roudier

Enfin, son frère, Olivier, lui aussi membre de la Ligue du Midi, est lui aussi un habitué des tribunaux. Le 30 juillet 2011, armé d’un poing américain, il agresse tous ceux qu’il estime être arabe, en criant « les melons, vendeurs de drogue, on va tous vous tuer. Vous n’êtes pas ici chez vous. » Devant le juge, il met son racisme maladif sur le dos de l’alcool : il est condamné à six mois ferme.

[Source : Midi libre]

5 commentaires »

  1. CASSUS BELLI 26 juin 2013 at 21:25 - Reply

    donnez nous le temps de nous organiser c groupe de fachos serons dissous a coup d acide suppo de satan votre heure arrive nouès somme tres nombreux plusieur groupe ds divers region ont vous débustera jusqu a vos grotte

  2. Franck Varlet 20 juin 2013 at 19:54 - Reply

    Gros con de facho… La violence ne resout rien,elle attise la vengence…

  3. Toulouse Antifa 19 juin 2013 at 21:11 - Reply

    Connaissant personnellement l’antifasciste Thomas, je peux aussi indiquer que ces 6 mois de prison lui interdiront d’assister à la naissance de son fils… Le système est gangrené jusqu’à la moelle

  4. Zazar 17 juin 2013 at 08:59 - Reply

    Si ma mémoire et mon sens de la phisionomie sont corrects, il est également interviewé par la journaliste auteur du reportage « Ils ont voté Front National », récemment diffusé sur M6.

    On le voit d’ailleurs faire le piquet, devant l’établissement où réside Papy Galinier, en compagnie de deux JNR dont les visages, eux non plus, ne me sont pas inconnus.

    http://tntv-rattrapage.overblog.com/ils-ont-vot%C3%A9-front-national-09-06-13

Laisser un commentaire »