Madrid : chroniques du rassemblement pour Clément (9 juin)

10 juin 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

De Madrid à Paris, solidarité antifasciste

Madrid0906_2Des centaines d’antifascistes se sont donné rendez-vous dimanche 9 juin 2013 sur la place de Tirso de Molina, appelés par la Coordination antifasciste de Madrid, pour montrer leur solidarité envers la famille, les amis et les camarades de Clément Méric, assassiné mercredi dernier, 5 juin, par un groupe de fascistes.

Malheureusement, cette tragique histoire, nous la connaissons bien. Clément est l’un de ces si nombreux jeunes militants assassinés par des fascistes, comme l’ont été Silvio Meier (Berlin), Guillem Agulló (Valencia), Ricardo Rodríguez (Alcorcón), Davide Cesare (Milan), Roger Albert (Barcelona), Timur Kacharava (Saint-Pétersbourg), Alexander Ryukhin (Moscou), Stanislav Korepanov (Izhevsk), Ilya Borodaenko (Angarsk), Carlos Palomino (Madrid), Jan Kucera (Prague), Alexey Krylov (Moscou), Fedor Filatov (Moscou), Stanislav Markelov (Moscou), Anastasia Baburova (Moscou), Ilya Dzhaparidze (Moscou) ou Ivan Khutorskoy (Moscou). Un flot incessant alimenté par les structures d’un système capitaliste en décomposition et abreuvé du sang d’une jeunesse qui n’est pas disposée à tolérer passivement un système injuste basé sur l’exploitation et la soumission.

Madrid0906_1Le rassemblement a commencé à 12 heures avec le déploiement de banderoles de la Coordination antifasciste de Madrid, Mères contre la répression, Bukaneros, Ciempozuelos antifasciste, l’Assemblée Transmaricabollo de Sol et une autre en souvenir de Carlos. Des slogans ont été repris tels que «Clément, hermano, nosotros no olvidamos » [« Clément, notre frère, nous

n’oublions pas »], « Vosotros fascistas, sois los terroristas » [« C’est vous, fascistes, qui êtes les terroristes ], « Ni olvido ni perdón » [« Ni oubli ni pardon »], « Ninguna agresión sin respuesta » [« Aucune agression sans réponse »], « Clément vive, la lucha sigue » [« Clément vit, la lutte continue »], « Si nos tocan a uno, nos tocan a todos » [« S’ils s’en prennent à l’un d’entre nous, ils s’en prennent à nous tous »], « Madrid será la tumba del fascismo » [« Madrid sera la tombe du fascisme »], « Viva la lucha de la clase obrera » [« Vive la lutte de la classe ouvrière »], « Los ricos señalan, los nazis apuñalan » [« Les riches désignent, les nazis poignardent »], « La lucha es el único camino » [« La lutte est l’unique chemin »] et le plus international de tous « ¡No pasarán! »

L’action s’est terminée autour de 13 heures avec la lecture du communiqué et une offrande florale devant la photo de Clément, présente tout au long de du rassemblement. Ensuite, ces mêmes fleurs ont été apportées sur le lieu où fut assassiné notre camarade Carlos.

Depuis Madrid, nous avons voulu présenter nos condoléances aux camarades de Paris, mais demain, nous devons démontrer que nous, antifascistes, ne sommes pas des moutons attendant notre tour pour entrer à l’abattoir. C’est la tâche de la jeunesse antifasciste et révolutionnaire de ne pas perdre une seule minute pour organiser la difficile lutte qui nous attend.

POUR TOUTES LES VICTIMES DU FASCISME : PAS UNE MINUTE DE SILENCE, TOUTE UNE VIE DE COMBAT !

¡NO PASARÁN!

Madrid, 9 juin 2013

COORDINATION ANTIFASCISTE DE MADRID

Plus de photos ici 

Laisser un commentaire »