Strasbourg : après l’émotion, la mobilisation

6 juin 2013 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

_DSC2132Près de 300 personnes ont répondu à l’appel au rassemblement des différentes organisations. Rapidement un cortège autonome s’est créé avec la volonté de se dissocier des partis politiques de gauche prônant « l’interdiction des groupuscules fascistes » et renvoyant dos à dos les militantEs d’extrême gauche et d’extrême droite. Ainsi, environ 80 personnes sont parties en cortège silencieux, derrière une banderole « la solidarité est une arme » pour rejoindre, sur une autre place strasbourgeoise, un rassemblement de la communauté turque en soutien au soulèvement des jeunes de leur pays. Le cortège a été salué par la foule et par l’orateur. Derrière le fascisme, sa cache le capital, la lutte anti fasciste est internationale ! Cette mobilisation, rare en Alsace, est peut être symptomatique d’un sursaut des consciences et pourrait peut-être donner un nouveau souffle à la lutte antifasciste locale. Aura-t-il fallu la mort d’un camarade ?

ninja3v - Copie - Copie (3) - Copie - Copie - Copie

Un commentaire »

Laisser un commentaire »