Russie: Liberté pour Alexeï Gaskarov!

9 mai 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

tumblr_inline_mm2chmGL411qz4rgpLe 28 avril dernier, un antifasciste russe de renom, Alexeï Gaskarov, a été arrêté à Moscou. Il est membre du Conseil de Coordination de l’opposition russe. La Commission d’Enquête de la Fédération de Russie l’a accusé d’avoir participé aux émeutes et aux violences qui ont eu lieu il y a un an de cela, le 6 mai 2012, lorsque les OMON (unité anti-émeutes de la police russe) ont attaqué une manifestation pacifique. Ce jour-là, soit la veille de l’accession solennelle de Poutine à ses « nouvelles » responsabilités, une énorme manifestation avait été appelée par l’opposition. Durant l’hiver et le printemps 2011-2012 déjà, on avait assisté à une vague de manifestations d’ampleur sans précédent ces vingt dernières années : des dizaines de milliers de gens étaient descendus dans la rue pour protester contre les fraudes électorales. Mais le 6 mai, pour la première fois, les autorités montrèrent qu’elles étaient décidées à briser ces mouvements de protestation. Selon l’opposition, plus de 600 personnes furent arrêtées ce jour-là, et au moment où cet article est publié, 28 personnes font face à des accusations et ont été placées soit en détention préventive, soit en résidence surveillée. D’autres ont été forcées de s’exiler. Ce jour-là, Alexeï Gaskarov avait été tabassé par les OMON, à coups de matraques et de bottes. Il porta plainte contre les officiers qui l’avait frappé, mais personne n’a été mis en accusation. Maintenant, un an après ces événements et alors qu’Alexeï devait défiler à la tête des cortèges de gauche et antifasciste, il doit faire face à des accusations absurdes et il a été arrêté. Alexeï Gaskarov est né le 18 juin 1985 et il milite depuis son adolescence. Il est connu depuis l’été et l’automne 2010, lorsque, durant la campagne de protestation contre la destruction de la forêt de Khimki, il fut arrêté en même temps que Maxim Solopov et fut accusé d’avoir orchestré l’attaque de l’administration de la ville de Khimki par 300-400 jeunes antifascistes qui soutenaient la lutte écologiste. Au cours de l’automne 2010, Alexeï Gaskarov et Maxim Solopov furent libérés, grâce à une campagne internationale massive, en soutien à ceux qu’on appela les « otages de Khimki ». Durant l’été 2011, Gaskarov fut blanchi de toutes les accusations. Depuis décembre 2011, c’est-à-dire le début des énormes manifestations qui ont lieu contre les fraudes électorales en Russie, Alexeï Gaskarov prend une part active à ces initiatives. Il fut l’un des orateurs lors de la plus grande de toutes ces manifestations, celle du 24 décembre 2011, rue Sakharov à Moscou, et il était également chargé d’assurer la sécurité de ce rassemblement, qui dut faire face à des provocations néonazies. Un soutien est organisé en France (voir quelques articles en français ici), et un rassemblement de soutien a d’ores et déjà été organisé le 5 mai à Paris.

tumblr_mmc2aiPuRd1spant4o1_500

Laisser un commentaire »