Espagne : Bref résumé de la contre-manif antifasciste – Madrid, 1er mai 2013

7 mai 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Article du Chat Noir Emeutier

Brève chronique de la contre-manifestation dans le quartier de Chueca du 1er mai

À 18h00 ce 1er mai, plusieurs organisations fascistes ont appelé à une manifestation qui a débuté devant le Tribunal, dans le quartier central de Madrid, à proximité de la Chueca.

Le même jour, à 17h00, un rassemblement antifasciste a été appelé Plaza de Chueca. L’appel a été lancé quelques jours à l’avance, et on ne savait pas quelle réponse y apporter.

1

Bien avant 17h00, il y avait déjà un grand déploiement de police à Chueca, et le rassemblement antifasciste a été encerclé dès le début. La stratégie semblait clair: user les contre-manifestants et les contenir jusqu’à ce que la manifestation fasciste soit terminée. Mais les cris, la bonne humeur, la résistance et la dignité ne sont pas usés, et les camarades sont resté.e.s uni.e.s et combati.f.ve.s tout en étant entouré.e.s par la police pendant deux heures. Aux abords, différents groupes [d’antifascistes] tournaient autour, sans être en mesure de rejoindre le rassemblement, mais ont attendu pendant tout ce temps pour leur groupe de camarades et les fascistes.

2

A notre connaissance, il y a eu deux altercations avec les nazis insouciants. Lors de la première, deux d’entre eux qui arrivaient en retard à leur manifestation le long de la rue Fuencarral (une rue piétonne principale, très commercialisée et remplie de gens et de flics) ont couru sur 200 mètres tentant d’échapper à un groupe d’antifascistes, mais ils ont vraiment pas eu de chances puisque plus loin, ils se heurtèrent à un autre groupe antifa. Un des nazis a été frappé au visage avec un casque qu’un compagnon lui a gracieusement offert.

Ils ont été secourus par une patrouille de police, mais il était mémorable de voir un nazi avec un patch ACAB sur sa veste priant pour la protection des porcs. L’autre était le nazi qui apparaît sur les images (ou il disparaît, parce qu’il se confond avec les mecs en bleu qu’il aime tant). On lui a donné une bonne frousse, mais bien sûr, il a été sauvé par l’arrivée d’un fourgon de la brigade anti-émeute. Comme vous pouvez le voir sur les photos, ils s’entendaient bien. Il a ouvert la porte pour laisser sortir les flics, et a obtenu le droit de …

Où est le nazi?

Où est le nazi?

4

La suite, avec des vidéos ici 

 

 

Laisser un commentaire »