État espagnol : plus d’actes fascistes en Aragon !

24 avril 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Communiqué de l’Initiative populaire contre les actes fascistes (IPCAF) suite au rassemblement organisé par Liga Joven célébrant la naissance d’Adolf Hitler

Le samedi 20 avril, à 11h, le groupe néonazi Liga Joven, appartenant au parti Movimiento Social Republicano (MSR) a convonqué un rassemblement au Paraninfo de l’Université de Saragosse, en plein centre-ville. Cet acte, totalement légalisé par les mêmes autorités qui, jeudi dernier, interdirent une manifestation en faveur de l’éducation publique à Marea Verde et refusèrent les demandes d’interdiction de plusieurs collectifs, associations et partis politiques aragonais, était compris dans un programme de plusieurs jours de manifestations fascistes organisées par le MSR.

Alors que l’autorisation de manifester débutait à 11h, les participants ont commencé le rassemblement dès 9h30, accompagnés et protégés par les Forces de Sécurité de l’Etat, avec leurs drapeaux et en lançant des slogans fascistes.

A partir de 10h, l’Initiative populaire contre les actes fascistes a débuté son contre-rassemblement, autour du Paraninfo. Alors que les forces de police avaient une attitude totalement permissive face aux fascistes, ces citoyens ont été identifiés, filmés et intimidés durant tout le rassemblement.

Alors que le rassemblement appelé par le groupuscule néonazi n’avait pas rassemblé beaucoup de participé, 200 personnes ont montré leur répulsion à cet acte de façon totalement pacifique.

Au moment où les deux rassemblements procédaient à leur dispersion, plusieurs néonazis, depuis une voiture, ont menacé des manifestants, craché sur eux et crié des slogans fascistes déclenchant un moment de tension. Les policiers en ont profité pour charger brutalement les participants au rassemblement de l’IPCAF causant plusieurs blessures. Un des participants a été arrêté et transféré au commissariat alors qu’il tentait de calmer la situation, tandis que les agresseurs fascistes ont pu partir en totale impunité. [Note : Le camarade a été libéré à 19h30]

Face à l’alimentation du fascisme qu’amène l’autorisation de ces rassemblements, nous ne devons pas rester impassibles. La société aragonaise ne doit pas regarder de l’autre côté. La semaine passée, la Phalange Espagnole (Falange Española de la JONS) a tenu un meeting, après celui-ci plusieurs agressions contre des immigrants ont été constatées. Tous les ans, le MSR célèbre les Journées internationales anti globalisation à Saragosse, utilisant nos espaces publics. En septembre 2012, un groupe de fascistes a tenté d’agresser les participants à une discussion à l’Université de Saragosse. Ainsi que beaucoup d’autre choses dont la liste augemente aussi rapidement que la crise, l’indifférence de la majorité de la société aragonaise et la passivité des autorités.

Nous ne devons pas toléré qu’une organisation politique s’empare de la liberté d’expression pour diffuser un discours raciste, fasciste et xénophobe.

Plus d’actes fascistes en Aragon !

Laisser un commentaire »