Le FN recrute le rédacteur en chef de Novopress

4 mars 2013 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le blog Droites-Extrêmes a révélé aujourd’hui qu’Arnaud Naudin, membre du Bloc Identitaire et rédacteur en chef de Novopress, allait prochainement devenir l’assistant des élus frontistes au Conseil Régional de Lorrain. Cet ancien secrétaire de rédaction du Cri du Contribuable Arnaud Naudin n’est pas forcement le plus médiatique des militants identaires, mais il est l’une des chevilles ouvrières du Bloc Identitaire. Il a été par exemple l’animateur d’une AMAP d’extrême droite, « Terroirs Parisiens », associé à l’apéro saucisson de 2010, sous le nom d’Arnaud Menu. Il serait également membre du Rassemblement Bleu Marine. Un  nouvel exemple du recrutement tout azimut du FN version Marine dans le vivier de l’extrême droite radicale.

arnaud-naudin-menu

Le FN recrute le rédacteur en chef de Novopress

Le pas de deux continue entre le FN et le Bloc identitaire. Alors qu’à plusieurs reprises, Marine Le Pen a affirmé qu’il n’y aurait ni alliance ni double appartenance Front- Identitaires, Arnaud Naudin (aka Arnaud Menu au FN) le rédacteur en chef de Novopress, le site d' »informations » du Bloc identitaire, devrait devenir le nouvel assistant du groupe frontiste au Conseil régional de Lorraine.Une nomination qui risque fort de provoquer des vagues en interne.

Tout cela se passe en effet dans un contexte compliqué, celui d’une fédération de Moselle, en pleine fronde anti-Florian Philippot. Le n°2 du FN, qui veut s’implanter là-bas, fait beaucoup de mécontents. Et les démissions s’enchaînent. Depuis son arrivée pour les législatives en juin 2012, quatre élus ont quitté le groupe, réduisant à six le nombre de ses membres. Le non-renouvellement du contrat de Philippe Armand en tant qu’assistant de groupe a été la goutte d’eau. Ainsi l’un des élus démissionnaires, Yves Gelszinnis, a déclaré vendredi à l’AFP : « M. Philippot veut s’implanter en Moselle, il le fait très mal. Pas de dialogue, et il veut installer ses bonhommes: Philippe Armand se fait remplacer par un d’entre eux. » Ce « un » serait donc Arnaud Menu-Naudin.

M. Menu-Naudin est, depuis quelques mois, très visible au FN, endossant lors des conférences de presse, sa casquette Novopress pour poser des questions. Toujours en tant que rédacteur en chef du site identitaire, Arnaud Menu-Naudin était présent lors de la dernière Convention identitaire à Orange, en novembre 2012.

« Fortement suggéré »

Au FN, beaucoup de cadres s’interrogent sur l’arrivée d’Arnaud Menu-Naudin. Lequel serait aujourd’hui encarté au Front national. En fait, l’intéressé précise qu’il est « membre du Bloc identitaire et du Rassemblement bleu Marine. Pas du FN. »

Louis Aliot dit « ignorer » sa fonction à Novopress. Florian Philippot dit, lui, savoir que M. Menu-Naudin travaille à Novopress. Mais dément être derrière son recrutement, passant la patate chaude à Thierry Gourlot, secrétaire départemental de Moselle et président du groupe FN au conseil régional : « Je ne m’occupe pas de la région Lorraine, il faut demander à Thierry Gourlot. Je suis complètement étranger à ça. »

M. Gourlot, qui ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet, explique tout de même qu’il « ne connaissait pas Arnaud Menu avant qu’on [le lui] présente. Paris m’a dit qu’il était bon ». Sans en dire davantage sur qui se cache derrière le « Paris ».

Tant à « Paris » qu’en Moselle en tout cas, on présente M. Menu-Naudin comme un « envoyé de la direction, de Marine Le Pen et Florian Philippot ». « Il a été fortement suggéré à Thierry Gourlot », précise un cadre. « Que Philippot introduise un identitaire, ça relativise son côté ‘modéré chevénementiste' », persifle un autre.

M. Menu-Naudin se défend d’être mandaté par quelqu’un. « J’ai répondu à une candidature pour un poste technique dont j’ai entendu parlé par des amis de Metz. Ce n’est pas encore fait », avance celui qui continuera de toutes manières « à participer à l’animation de Novopress ». « Novopress, ce n’est que du bénévolat », précise ainsi Arnaud Menu-Naudin.

Reste que tout n’est pas encore bouclé. Avec les quatre départs au conseil régional, la dotation du FN pourrait ne pas être suffisante pour salarier quelqu’un.

***

NB : En Moselle, le « big bazar » du FN ne concerne pas uniquement M. Philippot. Cassandre Fristot, ancienne candidate aux législatives de 2012, a quitté le FN la semaine dernière. Elle a été l’éphémère directrice de cabinet de Louis Aliot, vice-président chargé de la formation, qui s’est séparé d’elle pendant sa période d’essai en raison de divergences sur l’emploi du temps.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2013/03/04/le-fn-recrute-le-redacteur-en-chef-de-novopress/

Un commentaire »

Laisser un commentaire »