Le FN en bref (du 24 février au 3 mars 2013)

3 mars 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Marine Le Pen révise l’Histoire de France
Logo MarineDans son « Tour de France des oubliés », après avoir pris la pose devant l’usine PSA de Sochaux mardi 26 février, Marine le Pen s’est rendu le jour suivant, mercredi 27 février, à Rocamadour, pour donner sa vision particulière de «l’histoire de France, sa culture, son patrimoine», et de son enseignement à l’école. Elle souhaite ainsi un « rééquilibrage », pour débarrasser l’histoire de notre beau pays de tout ce qui pourrait nuire à sa réputation : la violence de la colonisation ? l’infâmie de la collaboration ? Connait pas ! Il ne serait plus question avec le FN d’en parler avant l’âge de 15 ans ! Le Pen justifie ses propos par le nombre important d’élèves d’origine maghrébine dans les classes, chez qui il ne faudrait pas développer un « esprit revanchard », faisant ainsi mine d’ignorer que c’est justement la non-reconnaissance des crimes de la colonisation qui crée du ressentiment… Par ailleurs, la conseillère du FN sur les questions scolaires, Valérie Laupies, nous apprend qu’un enfant est naturellement nationaliste, car « à 10 ans, il n’a pas une conscience assez grande pour éveiller son esprit à l’international » ! Mais d’où sort-elle des conneries pareilles ?
Source

 

Big Le Pen is watching you
Les cadres du FN se sont gentiment fait offrir des téléphones portables par le parti : mais les factures resteront dans les mains de la direction, qui pourra prendre le temps de les éplucher pour savoir qui appelle qui… Du coup, la plupart d’entre eux ne souhaitent pas les utiliser, surtout avec les journalistes… La confiance règne !
Source : L’Express du 27 février 2013

 

FN vs. Rivarol
2993Marine Le Pen s’acharne sur le très antisémite et catho intégriste journal Rivarol, qui a pourtant soutenu le FN jusqu’à très récemment (en fait, jusqu’à ce qu’elle en devienne la présidente). Pas moins de trois procès les avait opposés, dans lesquels à chaque fois, Le Pen réclamait plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts : le premier pour un article qui dénonçait de irrégularités dans la campagne interne du FN, le deuxième pour injure publique à l’encontre de Marine Le Pen (pour avoir cité un article de VSD qui disait que la présidente du FN « aimait boire, manger et baiser »), le dernier enfin, le plus cocasse, pour avoir « dévoilé » un « lobby gay » au sein du FN… Dans le dernier cas, Rivarol a été condamné à 3000 euros d’amende, et à un euro symbolique dans le premier ; pour le deuxième, Le Pen s’est pourvue en cassation…

 

Une candidate FN condamnée à 10 mois de prison ferme

Constance Calandri

Constance Calandri

Tandis que Julien Sanchez, conseiller FN du Gard, vient d’être condamné à 4000 euros d’amende (dont 1000 avec sursis) pour avoir laissé des commentaires racistes sur son compte Facebook, Constance Calandri, candidate dans l’Hérault, a été elle condamnée à dix mois de prison ferme : avec sa mère (condamnée à 6 mois de prison ferme) et sa secrétaire de campagne, elle harcelait son ex-petit ami et ses parents, le menaçant de mort, même après sa condamnation… Elle a également essayer de faire croire qu’un policier voulait la tuer, ce qu’elle avait inventé. Cette attitude ne pose aucun problème à France Jamet, qui estime que « l’avenir politique de Constance ne se pose pas ». Décidément, le FN dans l’Hérault attire les mythomanes : il y a quelques mois, c’est Guillaume Vouzellaud, candidat aux dernières législatives de l’Hérault, qui avait tenter de faire croire qu’il avait été agressé, alors que c’était lui qui, en réalité, s’en était pris à des SDF, avant d’avoir un accident de voiture…
Source

Laisser un commentaire »