Quand le GUD Paris se la coule douce au Front National de Marine Le Pen

22 février 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

REFLEXes homepage

Agitateur de la scène nationaliste parisienne de ces dernières années, le GUD Paris semble être bien plus calme depuis quelques temps. Et pour cause : les leaders sont partis ! A la retraite ? Mais non. Comme leurs glorieux anciens (au hasard la génération 90), dès que le besoin de stabilité financière se fait sentir, on met la pédale douce sur ses convictions et on va « à la gamelle ».

Honneur au chef, Edouard Klein, qui après de nombreux ennuis et règlements de compte, a décidé de se mettre au vert, au point de se faire légèrement oublier et de disparaître des radars. On a retrouvé sa trace au FNJ à Angers [1] en tant que militant ! Pour l’occasion « Doudou » [2] a laissé tomber le look « cuir » pour opter pour une allure plus classique, un bon BCBG tendance Versailles, comme on peut le voir sur la photo.

Johnny Be GUD

Klein n’est pas le seul à avoir fait le voyage vers le Front National de Marine Le Pen (qui pourtant, nous martèle les médias, a beaucoup changé et fait même la chasse aux extrémistes !), puisque Baptiste Coquelle a également rejoint le FN. Comme le montrent les photos de la soirée des 40 ans du Front National du 11 décembre 2012, la fameuse soirée où les Forbans avaient assuré l’animation musicale, on peut apercevoir les deux compères en compagnie de la fine fleur de la nouvelle génération du FN, comme Julien Rochedy ou Julia Abraham [3] ou encore Adrien Grosjean [4].

La suite ici

Laisser un commentaire »