Le Réseau UNITED

15 novembre 2012 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

UNITED_logoUNITED for Intercultural Action a été formé en 1992 par des militants antiracistes conscients qu’une action efficace contre tous les racismes ne pouvaient se faire qu’au niveau européen. C’est aujourd’hui un réseau  de plus de 560 organisations de 46 pays européens et d’Asie Centrale (ex-URSS). Elle organise deux fois par an des rencontres qui permettent à plus de 80 personnes du réseau de se rencontrer, de discuter ensemble et  de planifier des actions et des campagnes au niveau européen. Ces rencontres sont  un gigantesque melting pot de l’antifascisme, de l’antiracisme, du pacifisme, du soutien aux migrants et aux réfugiés, des minorités nationales ou ethniques, des associations autonomes de migrants… aux diverses opinions politiques ou confessionelles :  On y croise aussi bien des antifas russes ou britanniques que des habitués du lobbyisme associatif bruxellois , en passant par des militants Roms des Balkans ou des Tatars de Crimée, ou des féministes travaillant sur camps de détention pour migrants, ou des militants des droits humains géorgiens, ou des réfugiés congolais venus de Chypre Nord…

UNITED tente de coordonner diverses dates d’action sur l’année : Le 21 mars,  Semaine d’action contre le racisme,  le 20 juin,  Journée Internationale du Réfugié,  et le 9 novembre, Journeé Internationale contre le Fascisme et l’Anti-Semitisme… UNITED publie tous les deux mois le « Calendar of Internationalism » qui contient les détails sur les campagnes avec les dates et les coordonnées des points de contact.

Le réseau édite par ailleurs des matériaux éducatifs sur des sujets aussi divers que « l’interprétation historique comme cause de conflits », « la sécurité et l’anti-antifascisme », « comment travailler avec les médias », « communication et réseautage », « football et racisme »…

UNITED est aussi à l’initiative d’un document régulièrement mis à jour, souvent repris dans les médias européens : Death by Policy: the Fatal Realities of « Fortress Europe » qui comptabilise jour après jour depuis 1993 le nombre de morts recensés qui ont  tenté de franchir les murs de la forteresse Europe ? Cette liste comptabilise les suicides dans les camps de détention ou les assassinats de ceux, opposants politiques, renvoyés chez eux… 16 264 victimes selon les chiffres de 2012. Bien entendu, ces chiffres ne concernent que ceux dont on a entendu parler…

http://www.unitedagainstracism.org/

2 commentaires »

Laisser un commentaire »